Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : Benzema fier et déconfiné, Simeone joue au devin, Thauvin n'en pouvait plus, l'amertume de Valbuena...

Par Romain Lantheaume - Top Declarations, Mise en ligne: le 22/05/2021 à 09h02
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

La fierté de Benzema après son incroyable retour en sélection, Deschamps fait la paix avec l'attaquant, Simeone et la «Suarez-zone» , Thauvin lessivé par l'OM, Valbuena en veut au sélectionneur… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Benzema fier et déconfiné, Simeone joue au devin, Thauvin n'en pouvait plus, l'amertume de Valbuena...
Cinq ans après, Benzema et Deschamps vont se retrouver...

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Karim Benzema - «Tellement fier de ce retour en équipe de France et de la confiance que l'on m'accorde. Merci à ma famille, mes amis, mon club, à vous... et à tous ceux qui m'ont toujours soutenu et me donnent de la force au quotidien» (Instagram, le 18/05/2021)

L'attaquant du Real Madrid à l'Euro ? Il y a une semaine encore, tout le monde aurait cru à une plaisanterie, et pourtant l'ex-banni a bien été rappelé par Didier Deschamps après 5 ans de mise à l'écart. Un retour intervenu symboliquement à la veille du déconfinement en France.

2. Didier Deschamps - «Je n'ai pas la capacité, personne ne l'a, Karim non plus, de revenir en arrière et de changer quoi que ce soit. Le plus important, c'est aujourd'hui et demain. (…) Je ne vais pas vous dévoiler un mot de notre discussion, ça ne regarde que nous deux mais il en avait besoin et moi aussi» (Entretien pour M6 et TF1, le 18/05/2021)

Après avoir très mal vécu la phrase de l'attaquant madrilène, qui l'avait accusé d'avoir «cédé à une partie raciste de la France» en ne le convoquant pas pour l'Euro 2016, le sélectionneur tricolore a finalement décidé de mettre ce différend personnel de côté au nom de l'intérêt collectif.

3. Diego Simeone – «On entre dans la 'zone Suarez'. C'est le moment idéal pour qu'un joueur comme lui puisse trouver les solutions dont l'équipe aura besoin. Parce qu'il a l'habitude de jouer ces matchs et parce qu'il a le statut pour le faire» (Conférence de presse, le 16/05/2021)

L'entraîneur de l'Atletico Madrid a vu juste : muet depuis deux mois, El Pistolero a inscrit à la 88e minute contre Osasuna (2-1) le but de la victoire et peut-être celui du titre de champion d'Espagne !

4. Florian Thauvin - «Le club démarre un nouveau chapitre, une nouvelle ère et devait avoir un joueur 100% concerné et prêt pour relever ce défi. Il était temps pour moi de découvrir autre chose. L'OM est fantastique, le plus beau club français, mais c'est un club fatigant, je pense que j'avais fait le tour. J'ai eu envie de découvrir autre chose et surtout ne pas faire de mal à mon club en n'étant pas à 100%. Le club méritait un joueur prêt à soulever des montagnes pour atteindre ses objectifs, j'espère qu'ils arriveront à le trouver» (Conférence de presse, le 16/05/2021)

Arrivé en fin de contrat et en partance pour les Tigres de Monterrey qui ont déjà officialisé son arrivée, l'ailier tricolore a fait preuve d'honnêteté au moment de justifier son départ de l'OM.

5. Mathieu Valbuena - «J'aurais préféré être tout simplement écarté de l'équipe de France par rapport à des raisons sportives. L'équipe de France, c'est quelque chose de très spécial. (…) Il ne faut pas me raconter que c'était un choix sportif. C'est ce qui m'a vraiment déçu et touché. Après, c'est vrai qu'il a fallu passer à autre chose. Mais c'était vraiment une blessure difficile à combattre» (RMC, le 20/05/2021)

Benzema de retour en équipe de France, l'autre grand protagoniste de la fameuse «sextape» a forcément du mal à digérer puisque le milieu offensif de l'Olympiakos n'a plus jamais été rappelé suite à l'éclatement de cette affaire…

6. Alisson – «Je suis chanceux et béni. Il y a des choses que vous ne pouvez pas expliquer. Le football est ma vie... J'espère que mon père était là pour voir mon but, avec Dieu, en train de célébrer. (…) Si ce n'était pas pour vous tous, je n'aurais jamais pu m'en sortir» (Conférence de presse, le 17/05/2021)

Auteur d'un but décisif dans les dernières secondes contre West Bromwich (2-1), le gardien de Liverpool a affiché son émotion en pensant fort à son père, décédé en février.

7. Vikash Dhorasoo – «Ce que dit Deschamps est faux. Il a mis son cas personnel avant l'équipe de France. (…) Il a des comptes à rendre au peuple français. Nous, on était privés du meilleur joueur français en activité parce qu'un sélectionneur, un gars, a décidé de ne pas le prendre. Donc c'est évidemment un problème personnel qu'il a mis au-dessus de l'équipe de France» (La chaîne L'Equipe, le 19/05/2021)

Une volte-face avant tout dictée par le pragmatisme, Deschamps ayant compris que seul le Merengue était à même de rebooster une ligne offensive en perte de vitesse ces derniers mois.

8. Marouane Chamakh, sur Bordeaux – «Depuis la reprise du club, il y a quelque chose de malsain. Ce projet de spéculation, de 'trading', ça ne paie plus. Ils sont venus avec l'intention de gérer un club comme on gère une boulangerie, et pour ça c'est sûr que je leur en veux. C'est dur à avaler» (Eurosport, le 21/05/2021)

Comme beaucoup d'anciens, le Marocain a mal pour ses Girondins, lâchés en pleine saison par leur actionnaire majoritaire King Street…

9. Didier Deschamps - «C'est l'offenser de dire et penser qu'il ne pouvait pas être dans les 23. Quand même (rires) ! C'est Karim Benzema ! Sans vouloir faire de hiérarchie (rires), à 23, là je ne vous cache pas qu'il aurait été dans les 23 aussi» (Entretien pour M6 et TF1, le 18/05/2021)

En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, l'UEFA a permis aux sélections de convoquer 26 joueurs, au lieu de 23. Mais, dans tous les cas, Benzema aurait donc été de la partie. Et si le Merengue est de retour, ce n'est certainement pas non plus pour s'assoir sur le banc…

10. Paul Pogba, sur N'Golo Kanté - «Il triche beaucoup. Énormément. Aux jeux de cartes, de société... Il peut même tricher aux jeux de possession. Je suis honnête, je dis la vérité. Il triche. Il dit qu'il ne triche pas, mais qu'il utilise la ruse. C'est un petit malin, N'Golo. Mais ça passe. (…) T'es obligé de l'aimer. C'est le joueur de foot le plus aimé de l'histoire du football» (beIN Sports, le 16/05/2021)

Tricheur ou pas, c'est bien vrai : qui n'aime pas N'Golo Kanté ?

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Le PSG doit-il essayer de faire partir Neymar cet été ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB