Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le PSG assure l'essentiel - Débrief et NOTES des joueurs (Orléans 1-2 Paris)

Par Damien Da Silva - Actu Coupe De La Ligue, Mise en ligne: le 18/12/2018 à 22h56
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pour le compte des 8es de finale de la Coupe de la Ligue, le Paris Saint-Germain a pris le meilleur sur Orléans (2-1). Le club de la capitale a réussi à assurer sa qualification à la 81e minute face à une formation de Ligue 2 courageuse.

Le PSG assure l'essentiel - Débrief et NOTES des joueurs (Orléans 1-2 Paris)
La joie des Parisiens après le but de Cavani.

A défaut de totalement convaincre, le Paris Saint-Germain a assuré l'essentiel. Face à une équipe d'Orléans vraiment courageuse, le club de la capitale s'est imposé (2-1) à l'occasion des 8es de finale de la Coupe de la Ligue.

Si le PSG a globalement maîtrisé ce match, il s'est tout de même fait une petite frayeur avec une égalisation concédée en seconde période. Heureusement pour les Parisiens, Diaby a libéré les siens à la 81e minute.

Cavani montre la voie

Malgré un terrain difficile, les Parisiens donnaient immédiatement le ton avec une frappe de Choupo-Moting renvoyée par Renault. En maîtrise, le PSG tentait de trouver la faille sur de longs ballons, mais Choupo-Moting était toujours trop court à la réception. Solides défensivement, les Orléanais ne se laissaient pas impressionner et osaient même quelques offensives pour gêner les Parisiens.

Avec une implication douteuse de la part de certains joueurs, notamment un Di Maria nonchalant, le PSG n'approchait pas la cage de Renault et butait toujours sur la défense adverse. Mais juste avant la pause, l'Argentin se réveillait et offrait un caviar à Cavani, qui lobait le gardien pour ouvrir le score (0-1, 40e).

Lopy réveille Orléans, Diaby répond rapidement !

Au retour des vestiaires, le PSG repartait sur le même rythme et Renault devait s'interposer pour empêcher Cavani de doubler la mise ! Mieux dans le jeu, Paris était cependant coupé dans son élan avec les sorties précipitées d'Areola et de Di Maria, blessés. Toujours dominateurs, les Parisiens poussaient pour faire le break, mais Renault continuait de briller devant Bernat puis Mbappé.

A force de gâcher des opportunités, le PSG était puni contre le cours du jeu avec l'égalisation sur une frappe lointaine de Lopy qui surprenait Buffon (1-1, 69e) ! Grosse erreur de Nkunku et le Stade de la Source explosait ! Relancés dans cette partie, les Orléanais tentaient de résister, mais Diaby, tout juste entré en jeu, effectuait un véritable festival, éliminant 4 joueurs, avant d'ajuster le portier (1-2, 81e). Malgré quelques tentatives et un sauvetage devant son but vide de Pinaud face à Mbappé, la formation de Ligue 2 ne parvenait pas à revenir au score et le PSG se qualifiait pour les quarts de finale.

La note du match : 6/10

Un match moyen techniquement, mais plaisant dans son scénario. Malgré la combativité d'Orléans, le Paris Saint-Germain a logiquement maîtrisé cette partie sans pour autant offrir un grand spectacle sur une pelouse d'une mauvaise qualité. Mais heureusement, il y a eu des occasions, des buts et surtout ce scénario avec le retour des Orléanais.

Les buts :

- Après une bonne relance de Marquinhos dans l'axe, Di Maria fait la différence sur son contrôle avant de lancer d'un piqué Cavani dans la profondeur. Face au gardien, l'Uruguayen ne tremble pas et effectue un lob parfait pour ouvrir le score (0-1, 40e).

- A la suite d'un ballon trop rapidement perdu par Nkunku, Avanou sert Lopy, qui tente sa chance à l'entrée de la surface et surprend Buffon d'une frappe puissante (1-1, 69e).

- Servi à l'entrée de la surface par Draxler, Diaby provoque la défense adverse et élimine, avec un peu de chance, 4 défenseurs ! Devant Renault, le Parisien ne tremble pas en marquant d'un tir croisé (1-2, 81e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Marquinhos (7/10)

Une belle copie ! Comme en Ligue des Champions récemment, le Brésilien se retrouvait souvent dans le coeur du jeu pour aider son équipe et redescendait en défense pour relancer le jeu. Bon à la récupération, il a brillé dans ses transmissions vers l'avant, avec bien évidemment cette passe claquée pour lancer l'action sur l'ouverture du score. Omniprésent en seconde période, il a vraiment crevé l'écran malgré une performance moyenne de son équipe.

ORLÉANS :

Thomas Renault (6) : le gardien d'Orléans a été plutôt bon sur cette rencontre. Bien présent sur la première frappe de Choupo-Moting puis sur un coup franc d'Alves, il a été pris sur le lob de Cavani lors de l'ouverture du score puis sur le second but de Diaby. Rageant, car son match a été bon dans l'ensemble avec des interventions devant Bernat et Mbappé. On n'oubliera pas aussi cette folle montée en fin de partie avec une tentative d'une retournée acrobatique !

Steeve Furtado (4,5) : dans son couloir droit, le latéral n'a pas eu un match facile. Avec les montées incessantes de Bernat, il a eu du mal à stopper les vagues sur son côté malgré sa combativité. Ce n'est pas un hasard si les bons mouvements parisiens sont venus dans ce secteur du terrain.

Gabriel Mutombo (6) : comme son équipe, le défenseur central d'Orléans n'a pas démérité dans ses duels avec les attaquants du Paris Saint-Germain. Cependant, à force de subir, il a tout de même craqué à plusieurs reprises, notamment sur l'ouverture du score en étant pris dans son dos. Dans l'ensemble, il s'est tout de même bien battu.

Pierre Bouby (5,5) : connu pour son activité sur les réseaux sociaux, le défenseur central s'est également beaucoup battu sur le terrain ce mardi. Mais le constat est finalement similaire à celui de Mutombo. Face aux vagues parisiennes, il a eu du mal à suivre et a été en retard sur plusieurs actions, dont le but de Cavani.

Gauthier Pinaud (6) : dans son couloir gauche, le latéral a effectué un bon match. Bien aidé par un duo Alves - Di Maria longtemps peu inspiré sur son côté, il n'a pas été en difficulté. Alors que sa responsabilité n'a pas été engagée sur les buts, il a bien limité les dégâts, même après le réveil de l'Argentin. On notera son superbe sauvetage devant son but vide sur la dernière occasion de Mbappé.

Joseph Lopy (6,5) : l'ancien Sochalien a eu une grosse activité à la récupération ! Très présent, il a beaucoup couru pour tenter de gêner la maîtrise du Paris Saint-Germain. Ses efforts méritent d'être récompensés, surtout qu'il a été décisif avec cette égalisation d'une frappe lointaine. Une belle copie.

Karim Ziani (5) : capitaine d'Orléans, l'ancien Marseillais a été intéressant en première période avec son pressing, son envie et aussi ses bons centres. Mais peu à peu, il a baissé de rythme et a été très discret. Sa qualité technique reste présente, mais il était un peu trop seul.

Durel Avounou (6) : comme ses partenaires, le milieu de terrain d'Orléans a beaucoup donné dans le coeur du jeu. Face à la maîtrise du Paris Saint-Germain, son apport a été tout de même bon avec bien évidemment ce ballon récupéré sur l'égalisation de Lopy.

Thomas Ephestion (5,5) : une bonne surprise pour Orléans sur cette rencontre. Grâce à son activité, il a posé des gros problèmes aux Parisiens, notamment en première période. Surprenant par ses qualités, il a participé aux bonnes actions de son équipe, sans pour autant parvenir à faire la différence. Remplacé à la 74e minute par Maxime D'Arpino (non noté).

Mame Ousmane Cissokho (5,5) : une grosse activité dans son couloir gauche ! Dans son repli défensif, il a été précieux en étant vraiment un problème pour Alves. Par contre, offensivement, il a du coup perdu en lucidité malgré quelques séquences intéressantes.

Anthony Le Tallec (4) : l'ancien buteur de Liverpool n'a pas réussi à se mettre en évidence sur cette rencontre. Malgré une légère opportunité en première période, il a été rarement trouvé par ses partenaires et a été très bien géré par les défenseurs parisiens. Remplacé à la 81e minute par Jordan Tell (non noté).

PARIS SG :

Alphonse Areola (5) : titularisé pour cette rencontre de Coupe de la Ligue, le gardien du Paris Saint-Germain a passé une soirée très tranquille ce mardi. Malgré la combativité des Orléanais, ils ont tout de même eu du mal à inquiéter l'international français en première période. Bloqué au dos, il a été remplacé à la 45e minute par Gianluigi Buffon (4). Peu inquiété pendant la majorité de cette seconde période, l'Italien a été pris sur l'égalisation d'une frappe lointaine de Lopy.

Marquinhos (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Thiago Silva (6,5) : en grande forme ces dernières semaines, le défenseur central du Paris Saint-Germain a encore confirmé sur cette rencontre. Même si les attaquants d'Orléans n'ont pas été très dangereux, le capitaine parisien a été toujours bien placé et s'est signalé par plusieurs bonnes interventions dans sa surface. Un patron.

Presnel Kimpembe (5) : une performance décevante pour l'international français. Visiblement peu concerné par cette rencontre, le défenseur central a perdu de très nombreux ballons, par des passes imprécises ou des dribbles inutiles. Pour ne rien arranger, il a été parfois trop court dans ses interventions. Face à Orléans, ce n'est pas normal de commettre autant d'erreurs...

Dani Alves (5,5) : dans son couloir droit, le Brésilien n'a pas vraiment eu l'opportunité de se mettre en valeur. Défensivement, il n'a jamais été inquiété, mais n'a pas brillé offensivement, en raison d'un faible apport avec Di Maria, mais aussi du pressing important de Cissokho.

Julian Draxler (5) : est-ce que l'Allemand avait vraiment envie de disputer ce match ? La question mérite de se poser. Sur les phases offensives, il a été peu trouvé, mais a tout de même essayé de faire des différences. Par contre, défensivement, sur les contres adverses, il a beaucoup marché et ce n'est pas possible à ce poste. Sa passe décisive sur le but de Diaby, qui réalise tout de même un festival, sauve un peu sa rencontre.

Christopher Nkunku (3,5) : au moins, le jeune Parisien avait envie. Malheureusement pour lui, il n'a pas été récompensé de son énergie. Car malgré sa combativité, il a aussi affiché de nombreuses lacunes, notamment dans le domaine technique, et a perdu de nombreux ballons. Pour ne rien arranger, il a perdu bêtement le ballon sur l'égalisation de Lopy... Remplacé à la 77e minute par Moussa Diaby (non noté), qui a rapidement fait la différence en inscrivant un joli but pour qualifier son équipe.

Juan Bernat (6) : Ligue des Champions ou Coupe de la Ligue, l'Espagnol reste fidèle à lui-même ! Encore une fois déchargé de ses responsabilités défensives avec la maîtrise du PSG, le piston gauche s'est beaucoup donné dans ses montées et a réussi à faire des différences, notamment sur la première occasion de Choupo-Moting. Exemplaire.

Ángel Di María (5,5) : l'Argentin est difficile à comprendre... Pendant quasiment l'intégralité de la première période, l'ailier a été très discret. Visiblement peu impliqué dans cette partie, il était quasiment invisible, sauf pour perdre le ballon. Mais juste avant la pause, l'ancien joueur du Real Madrid a lancé son match en distribuant un caviar à Cavani dans la profondeur sur l'ouverture du score. A partir de ce moment-là, El Fideo a retrouvé des couleurs et a été plus intéressant, notamment en se décalant dans l'axe. Touché à la cheville, il a été remplacé à la 59e minute par Kylian Mbappé (non noté), ovationné par le public au moment de son entrée et qui a gâché deux belles occasions, avec un duel perdu face au gardien et un sauvetage du défenseur dans le but vide.

Eric Choupo-Moting (5) : profitant de la mise au repos de Mbappé, sur le banc, l'attaquant du Paris Saint-Germain avait sa chance sur ce match. Il a plutôt bien débuté avec une première frappe détournée par Renault. Mais ensuite, le Camerounais a été assez maladroit, en étant trop court sur plusieurs longs ballons. De la combativité, mais un manque de justesse dans les derniers mètres.

Edinson Cavani (6) : El Matador reste un tueur devant le but. Pourtant discret dans le jeu malgré ses efforts, il avait été peu trouvé par ses partenaires pendant la première période... avant de profiter d'un caviar de Di Maria pour ouvrir le score d'un superbe lob. Son 15e but dans cette compétition, soit un record à égalité avec Pedro Miguel Pauleta. Efficace sans crever l'écran malgré un bon ballon donné à Mbappé sur l'une de ses occasions.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Coupe de la Ligue sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

ORLÉANS 1-2 PARIS SG (mi-tps: 0-1) - FRANCE - Coupe de la Ligue / 8e
Stade : Stade de la Source - 7.812 spectateurs - Arbitre : Jérôme Miguelgorry

Buts : J. Lopy (69e) pour ORLÉANS - E. Cavani (41e) M. Diaby (81e) pour PARIS SG
Avertissements : A. Le Tallec (30e), pour ORLÉANS - Juan Bernat (82e), pour PARIS SG

ORLÉANS : T. Renault - S. Furtado, G. Mutombo Kupa, P. Bouby, G. Pinaud - J. Lopy - K. Ziani, D. Avounou, T. Ephestion (M. D'Arpino, 75e), O. Cissokho - A. Le Tallec (J. Tell, 82e)

PARIS SG : A. Areola (G. Buffon, 46e) - Marquinhos, Thiago Silva, P. Kimpembe - Dani Alves, J. Draxler, C. Nkunku (M. Diaby, 78e), Juan Bernat - Á. Di María (K. Mbappé, 59e), E. Choupo-Moting - E. Cavani

Les Ultras du PSG avaient un message pour Rabiot

La joie de Cavani après son ouverture du score (0-1, 40e)

Lopy a égalisé une frappe puissante (1-1, 69e)

Sur un exploit individuel, Diaby a qualifié le PSG (1-2, 81e)

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur joueur de la saison Ligue 1 ?

Neymar (PSG)
Memphis Depay (Lyon)
Kylian Mbappé (PSG)
Wissam Ben Yedder (Monaco)
Burak Yilmaz (Lille)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Orléans

O
R
L
É
A
N
S
Banc des remplaçants Paris SG

P
A
R
I
S

S
G
but, 69e6,5Lopy
>remplacé par D'Arpino, 75e5,5Ephestion
>remplacé par Tell, 82ecarton jaune, 30e4Le Tallec
>remplacé par Buffon, 46e5Areola
>remplacé par Diaby, 78e3,5Nkunku
carton jaune, 82e6Bernat
>remplacé par Mbappe, 59e5,5Di María
but, 41e6Cavani


MASQUER LA PUB