Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Zubar, l’autre nouvelle vague
Par Julien Gorenflot - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 30/03/2005 à 23h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pour ses troisième et quatrième sélections avec les Espoirs, le Caennais Ronald Zubar a confirmé qu'il faisait partie des joueurs qui sont promis à un bel avenir. Auteur de deux bons matchs, et d'un superbe but en Israël, ce solide milieu défensif émerge dans une équipe composée de joueurs pourtant plus connus.

Un joueur prometteur

Aux côtés des Berthod, Ribéry, Toulalan et autre Mathieu, la génération des Espoirs regorge de joueurs talentueux plus anonymes. Les Rennais Faty, Bourillon et Briand, par exemple, font partie de ceux-là, mais l'homme le plus en vue est certainement le Caennais Ronald Zubar. Avec seulement 4 sélections derrière lui, et 27 matchs en L1, Zubar est peut-être en train de devenir l'un des symboles de cette nouvelle génération. Après ses dernières sorties sous le maillot tricolore, il sera, au moins, l'un des piliers de l'équipe, pour aller chercher une qualification plus compliquée que prévu. Non content de tenir sa place de récupérateur avec qualité, Zubar a inscrit un but splendide face à Israël. Après avoir éliminé deux joueurs, il a décoché une frappe de trente mètres dans la lucarne du gardien israélien. But malheureusement inutile, les Bleuets étant battus dans les dernières minutes (3-2).

Ce solide gaillard était complètement inconnu en début de saison. Tout juste devait-il avoir la chance de progresser en jouant quelques matchs en L1. Huit mois plus tard, Zubar a été titularisé 22 fois et compte parmi les joueurs essentiels de Caen, au même titre que Danjou, Deroin et Mazure. Dans une équipe qui a toujours de bonnes chances de se maintenir, Zubar a apporté son physique, sa volonté et aussi une polyvalence utile. Défenseur central en début de saison, Zubar a été placé en milieu de terrain depuis janvier. Pari réussi pour Patrick Rémy, et depuis, le jeune Caennais enchaîne les bonnes performances. Il faut dire que ce changement a été très bien accepté : «Mon poste de prédilection c'est défenseur central, rappelle Zubar, mais si je peux rendre service en jouant milieu défensif et apporter un plus dans le domaine physique, je le fais. Le plus important c'est de jouer alors peu m'importe le poste, d'autant que ce sont deux postes assez similaires.» S'il continue sur la lancée de ces derniers mois, il pourrait se retrouver rapidement dans un club plus huppé. Après avoir formé Gallas, Rothen et Bernard Mendy, le Stade Malherbe n'en serait pas à son coup d'essai.

De la Guadeloupe à la Normandie

Ronald Zubar est né en Guadeloupe et a commencé à jouer au foot là-bas. Après ses premiers pas de footballeur en herbe dans un club de quartier, il change de catégorie. Vers 14 ans, il rejoint le Red Star Pointe-à-Pitre, un club référence sur l'île. «Ce club était en partenariat avec le SM Caen et y envoyait tous les ans un ou deux jeunes en stage, explique l'international Espoirs. Au mois de mai (2000), nous avions fait un tournoi à Roubaix, il y avait quelques recruteurs dont Nasser Larguet (Directeur de centre de formation du SM Caen à l'époque). On m'a proposé de venir faire stage au club, je suis arrivé le 7 août 2000 à Caen pensant y passer quelques jours.» Et là, on lui propose de rester. A 15 ans, l'aventure en métropole commence. «C'était une surprise, raconte Zubar. Je n'étais pas préparé mais finalement je suis resté et je ne le regrette pas.»

La Guadeloupe tient toujours une place très importante pour le jeune Caennais. L'exemple qu'il suit n'est autre que Lilian Thuram. «C'est mon modèle tant sur le plan humain que sportif. Tout d'abord, il est guadeloupéen comme moi, il oeuvre pour notre île, lutte contre la pauvreté, le racisme. Ensuite, sur le terrain, il est irréprochable et possède un palmarès incroyable, c'est une personne exemplaire.» Il reste évidemment encore beaucoup de chemin à parcourir à Zubar pour qu'il atteigne ce palmarès. Mais il suit un parcours intéressant avec les différentes sélections françaises, notamment en moins de 17 ans avec laquelle il a disputé une finale d'Euro en 2002. Une finale perdue contre la Suisse. «C'est un souvenir amer qui revient constamment lorsque l'on m'évoque la Suisse» , avoue-t-il. Cette équipe semble maudite pour Zubar, ce qui a été confirmé par la nouvelle contre-performance du week-end dernier (1-1), avec les Espoirs cette fois-ci.

Une réussite logique

Ronald Zubar n'est pas surpris de ce qui lui arrive. Il avait très envie de découvrir le haut niveau et savait que cela pouvait arriver. A 19 ans, c'est une consécration logique. «Je connais mes qualités, je connais également mes défauts, je suis sûr de moi. Depuis 4 ou 5 ans je suis appelé en sélection, tu apprends ce qu'est le haut niveau et comme tout joueur pros tu as envie de goûter à la Ligue 1, c'est dans la continuité.» Sa philosophie du football est assez simple, saine et il ne se met pas de pression inutile : «Je pars du principe que le plus important c'est de mouiller le maillot, la pression tu l'oublies vite. Ensuite par rapport à mon statut d'Espoir, je suis content, c'est une preuve de reconnaissance, c'est un rêve de pouvoir défendre les couleurs de son pays et c'est également une récompense pour le club. Il n'y a pas de secret lorsque que tu fais de bons matches avec ton club, la sélection suit.»

Se mesurer à des grands joueurs l'a fait progresser mais il sait qu'il peut encore s'améliorer. «En ligue 1, tu es obligé d'être concentré pendant 90 minutes, quand tu es opposé à des joueurs comme Pauleta, la moindre absence est fatale. Je pense avoir progressé à ce niveau et également sur le plan technique, mais il me reste encore du travail notamment dans la régularité.» Quelques défauts ou absences, un pêché de jeunesse bien naturel pour ce garçon qui fêtera ses 20 ans en août et qui comptait, avant le début de la saison, seulement une trentaine de matchs en professionnels (en L2). Sa volonté et sa faim de jouer l'amèneront probablement à gommer ses défauts et font de lui un précieux combattant pour la capitale fin de saison du SM Caen, qui lutte pour le maintien et dispute une finale de coupe de la Ligue. Son état d'esprit colle parfaitement avec la mission : «Nous n'aurons pas d'état d'âme. De toute façon, l'ensemble du groupe se battra jusqu'au bout pour se maintenir.»

Dans l'anonymat de la lutte pour le maintien avec Caen, Zubar sort de l'ombre grâce à ses prestations avec les Espoirs. Une progression naturelle pour ce joueur habitué aux sélections de jeunes. Précieux pour Patrick Rémy, il est désormais également une pièce importante des Bleuets. Son ascension le mènera-t-il jusqu'à l'équipe de France A ?

Nom : Zubar
Prénom : Ronald
Né le 20 septembre 1985 en Guadeloupe
Taille : 1,86 m
Poids : 80 kg
Club : Caen.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur joueur de la saison Ligue 1 ?

Neymar (PSG)
Memphis Depay (Lyon)
Kylian Mbappé (PSG)
Wissam Ben Yedder (Monaco)
Burak Yilmaz (Lille)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB