Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Toulalan a été con, Sessègnon est mal tombé, Deschamps tacle ses joueurs…
Par Nicolas Lagavardan - Top Declarations, Mise en ligne: le 08/01/2011 à 09h45
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Toulalan a failli arrêter le foot, Sessègnon est mal tombé avec Leproux, Deschamps pas convaincu par ses joueurs et ses attaquants en particulier, Eto'o le meilleur du monde, Mbokani viré par SMS... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Toulalan a été con, Sessègnon est mal tombé, Deschamps tacle ses joueurs…
J. Toulalan a pensé raccrocher les crampons !

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. J. Toulalan – «J'ai été con. C'est une blessure qui restera toujours en moi. (…) Je n'arrivais pas à évacuer, j'ai dû faire un ou deux matchs potables. Je me suis posé des questions... jusqu'à arrêter le foot.»

A l'origine de la fameuse lettre lue par Raymond Domenech à Knysna, le milieu de terrain lyonnais Jérémy Toulalan n'a toujours pas digéré la Coupe du monde 2010. «J'ai été con, ça fait partie de ma vie. C'est une blessure qui restera toujours en moi. (…) C'est la plus mauvaise période de ma carrière. Je n'y étais pas dans la tête après cette Coupe du monde. Il fallait passer à autre chose, mais ce n'est pas évident. Il y avait des regrets... Je n'arrivais pas à évacuer, j'ai été blessé, j'ai dû faire un ou deux matchs potables... Je me suis posé des questions... jusqu'à arrêter le foot. Heureusement le club, notamment, m'a soutenu.»

Le club rhodanien espère retrouver le vrai Toulalan après la trêve hivernale.

2. J.-M. Larqué – «Avec un patron comme Robin Leproux, ce n'est certainement pas un jeu auquel je m'amuserais. A mon avis, Sessègnon ne sait pas où il est tombé.»

Stéphane Sessègnon veut absolument partir cet hiver et a décidé d'entamer un bras de fer avec le PSG et donc avec son président Robin Leproux. Pour Jean-Michel Larqué, le milieu de terrain parisien n'a pas du tout la bonne attitude. «Il joue à un drôle de jeu. En ayant un patron qui s'appelle Robin Leproux, ce n'est certainement pas un petit jeu auquel je m'amuserais. Il y en a d'autres avant lui qui ont voulu jouer les gros bras, que ce soit au niveau du public ou des joueurs. Depuis que Robin Leproux est là, les choses n'ont pas varié d'un iota. Je pense que quand Leproux, sous des airs très diplomates, très conciliants, a une idée en tête, c'est ferme et déterminé. A mon avis, Sessègnon ne sait pas où il est tombé.»

Le PSG pourrait décider de se priver de son joueur jusqu'à la fin de la saison sans pour autant le transférer.

3. D. Deschamps – «On ne peut pas être champion ou se qualifier en Ligue des Champions sans un joueur qui met entre 15 et 20 buts. Les deux axiaux doivent être à 25 buts à deux. Pour le moment, il y a déficit.»

L'entraîneur de l'OM Didier Deschamps n'a pas été convaincu par nombre de ses joueurs lors de la première moitié de saison. «Il y a des joueurs qui étaient là l'an dernier et qui n'ont pas été au niveau auquel je les attendais. Pour les attaquants, ça passera par une efficacité offensive supérieure pour obtenir plus de points. (…) Si on veut atteindre nos objectifs, l'efficacité des deux attaquants axiaux est indispensable. On ne peut pas être champion ou se qualifier en Ligue des Champions sans un joueur qui met entre 15 et 20 buts. Les deux axiaux doivent être à 25 buts à deux. Pour le moment, il y a déficit.»

Avec un seul but pour André-Pierre Gignac et Brandao réunis, il y a déficit en effet…

4. G. Roux – «J'avais mangé avec Eto'o lorsque Ronaldinho avait été Ballon d'Or en 2005 et il m'avait dit : Ronnie mérite ce titre mais le meilleur joueur du monde c'est moi. Je suis tout à fait d'accord.»

Alors qu'il enquille les buts depuis de nombreuses années, Samuel Eto'o n'a jamais remporté le prestigieux Ballon d'Or. Une anomalie selon Guy Roux. «Mon préféré c'est Eto'o. Pour moi, c'est le meilleur joueur du monde depuis dix ans ! J'avais d'ailleurs mangé avec lui lorsque Ronaldinho avait été Ballon d'Or en 2005 et il m'avait dit : Ronnie mérite ce titre car c'est le joueur qui offre le plus de solutions mais le meilleur joueur du monde c'est moi. Je suis tout à fait d'accord avec lui.»

Eto'o étant absent de la liste des trois finalistes, Guy Roux espère voir Andrés Iniesta remporter le Ballon d'Or 2010, remis le 10 janvier prochain.

5. D. Mbokani – «Je suis triste. J'ai reçu un SMS me signalant que je devais reprendre avec la CFA. Je n'ai pas eu de discussion avec l'entraîneur. Monaco me pousse dehors.»

Recruté cet été par l'AS Monaco, l'attaquant Dieumerci Mbokani a été écarté dimanche lors du stage de reprise et doit s'entraîner avec les jeunes joueurs de la réserve du club. «Je suis triste. J'ai reçu un SMS me signalant que je devais reprendre avec la CFA. Je n'ai pas eu de discussion avec l'entraîneur. Je fais des efforts. Mais c'est tout le groupe qui ne marche pas bien. Je viens d'arriver, il faut me laisser le temps. Je sais que ça va marcher, mais je suis prêt à partir. Je dois trouver une solution. Monaco me pousse dehors.»

L'ASM a déboursé sept millions d'euros pour s'attacher les services du natif de Kinshasa qui a marqué un seul but en dix matchs de Ligue 1.

6. Ederson – «Je ne bois pas, je ne sors pas, je fais très attention à mon corps et je n'avais jamais manqué plus d'une semaine d'entraînement. On sait ce qui se passe, mais ce sont des choses qui doivent rester en interne.»

Gravement blessé aux ischios-jambiers en août dernier, Ederson a tout juste repris l'entraînement. Le milieu lyonnais avoue avoir des doutes sur la compétence du staff médical. «Je ne bois pas, je ne sors pas, je fais très attention à mon corps et je n'avais jamais manqué plus d'une semaine d'entraînement. (…) Je ne préfère pas en parler. On sait ce qui se passe, mais ce sont des choses qui doivent rester en interne.»

Le staff médical lyonnais n'aurait pas vraiment la cote auprès des hommes de Claude Puel…

7. E. Di Meco – «Ce que fait Sessègnon sur le terrain n'est pas terrible. Mais le club est obligé de le faire jouer. Sinon, tu ne peux pas le vendre. On ne peut plus conserver un joueur contre son gré, sinon, il vous pourrit un groupe.»

Décidément, le feuilleton Stéphane Sessègnon fait couler beaucoup d'encre et de salive. L'ancien défenseur Eric Di Meco y est allé de son commentaire. «Je ne sais pas ce que fait Stéphane Sessègnon à Paris. Je vois seulement ce qu'il fait sur le terrain et ce n'est pas terrible. Mais aujourd'hui, même avec un joueur qui a coûté 20 millions (9 millions d'euros en réalité) et qui n'est pas sérieux à l'entraînement, le club est obligé de le faire jouer. Sinon, tu ne peux pas le vendre. Il faut être réaliste. On ne peut plus conserver un joueur contre son gré. C'est obligatoire, sinon, il vous pourrit un groupe.»

Rappelons que depuis dimanche dernier, Stéphane Sessègnon a refusé de reprendre l'entraînement et s'entraîne de son côté, à l'INSEP.

8. R. Courbis – «Quand tu vois Gignac en gros plan, il regarde à droite, à gauche. Il est là sans être là. Il se dispute avec l'un avec l'autre, il proteste. La situation n'est pas simple pour lui.»

En panne d'efficacité et de confiance, l'attaquant marseillais André-Pierre Gignac a reçu le soutien de Rolland Courbis. «Gignac ne doit pas stresser, ne pas se focaliser sur le but et jouer aussi bien pour ses coéquipiers que pour lui-même. La bonne solution, c'est que Gignac reste calme. Il ne doit pas s'affoler. Récemment, quand tu vois Gignac en gros plan, il regarde à droite, à gauche. Il est là sans être là. Il se dispute avec l'un avec l'autre, il proteste. La situation n'est pas simple pour lui.»

Gignac a marqué un seul but en championnat cette saison et n'a toujours pas trouvé le chemin des filets au Vélodrome.

9. S. Armand – «Sessègnon est apprécié dans le vestiaire. Il amène sa joie de vivre, même s'il a un caractère particulier. (…) J'espère que ça ne va pas nous déranger. On se demande s'il va revenir.»

Suite de l'affaire Stéphane Sessègnon. Qu'en pensent les joueurs ? Le défenseur parisien Sylvain Armand espère que ce grain de sable ne viendra pas enrayer la mécanique. «J'espère que ça ne va pas nous déranger. On ne peut pas dire qu'on n'en parle pas : on se demande s'il va revenir, et on a besoin de lui parce qu'on a un effectif restreint. On connaît son potentiel, sa capacité à faire la différence. Dans le groupe, il amène sa joie de vivre, même s'il a un caractère particulier. Mais il est apprécié dans le vestiaire.»

Le PSG affrontera Lens ce samedi à 20h45 en 32e de finale de la Coupe de France, sans Sessègnon.

10. A. Wenger – «Cela créerait des problèmes entre les fédérations nationales et les clubs, mais aussi entre les fédérations et la FIFA. Cela signifierait refondre entièrement les calendriers internationaux dans le monde entier, et je ne vois pas comment cela est possible.»

Alors que Michel Platini et Sepp Blatter ont émis l'hypothèse de jouer le Mondial 2022 au Qatar en hiver, les clubs sont plutôt réticents, à l'image de l'entraîneur d'Arsenal, Arsène Wenger. «Cela créerait des problèmes entre les fédérations nationales et les clubs, mais aussi entre les fédérations et la FIFA. Cela signifierait refondre entièrement les calendriers internationaux dans le monde entier, et je ne vois pas comment cela est possible. Cela ressemble surtout à une idée sortie de nulle part, car personne n'a été mis au courant de cette hypothèse quand le vote a eu lieu.»

Si le Mondial se tient en été, comme prévu initialement, le Qatar a prévu de climatiser ses stades pour baisser la température de quelques degrés…

C'est sur cette déclaration pessimiste de Wenger que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB