Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Argentine : Sampaoli, le contrat empoisonné

Par Youcef Touaitia - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 04/07/2018 à 16h13
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Fortement critiqué depuis l'élimination de l'Argentine contre la France (3-4), samedi, lors des 8es de finale de la Coupe du monde, Jorge Sampaoli ne démissionnera pas de son poste de sélectionneur. Une posture terrible pour la fédération, qui a eu la mauvaise idée d'accorder un contrat expirant en juin 2022 à l'homme de 58 ans.

Argentine : Sampaoli, le contrat empoisonné
Sampaoli tient à sa place.

Depuis samedi, l'Argentine est sens dessus-dessous. Miraculeusement qualifiée pour les 8es de finale de la Coupe du monde après un premier tour très compliqué, l'Albiceleste a été renvoyée à la maison par l'équipe de France (3-4), dès le début du second tour. Depuis quatre jours, un homme est désigné comme le principal responsable de cette sortie prématurée : Jorge Sampaoli.

Sampaoli ne compte pas jeter l'éponge

Compositions systématiquement différentes d'un match à l'autre, mauvaises relations avec certains joueurs, conseils directement demandés à Lionel Messi pour les changements… La liste des reproches effectués à l'ancien coach du FC Séville sont innombrables. Une pression telle qu'une majorité des médias argentins le poussent à démissionner.

Problème, le principal intéressé, touché par cet échec cuisant, ne compte absolument pas quitter le navire. Conscient d'avoir manqué ce grand rendez-vous, Sampaoli estime qu'il peut remonter la pente afin d'amener l'équipe d'Argentine au sommet dans un an, lors de la Copa America, au Brésil. Surtout, il ne veut faire aucun cadeau à la fédération locale.

L'AFA prise à son propre piège

Car l'instance sud-américaine, qui s'est précipitée pour trouver un remplaçant à Edgardo Bauza en mai 2017, lui a fait signer un contrat jusqu'en… juin 2022. Soit encore quatre années. Un bail qui semble avoir une longueur interminable puisqu'un éventuel renvoi de Sampaoli coûterait environ… 9,5 millions d'euros, précise La Nacion. Une fortune.

Bien évidemment, il est hors de question pour l'AFA, empêtrée dans des problèmes financiers sans précédent, qui a du mal à payer ses employés, de débourser une telle somme pour mettre à la porte Sampaoli. Une clause permet toutefois de résilier son contrat sans payer d'indemnités, uniquement après la Copa America. Et puisqu'il ne compte pas lâcher prise, il ne serait pas étonnant de le voir à la tête de l'Albiceleste au moins jusqu'à la compétition continentale...

Sampaoli doit-il démissionner ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Le PSG doit-il essayer de faire partir Neymar cet été ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB