Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

AVERTISSEMENT: cette page a été rédigée pour la version 1 de maxifoot.fr
Cette partie du site n'est plus maintenue depuis novembre 2003.
Cette page peut donc contenir des informations ou des liens obsolètes
Accueil  
Accueil > News+

L2 : Les Verts en pleine mutation
 
Actuellement en stage dans les Alpes, les hommes de Frédéric Antonetti préparent sereinement la saison qui se profile à l'horizon. Anthony Garcia vient d'arriver d'Ajaccio et le fantasque brésilien Alex pourrait bien redevenir la coqueluche de Geoffroy Guichard. Un attaquant et un latéral sont encore attendus dans le Forez, mais les dirigeants doivent avant tout penser à dégraisser l'effectif avant de recruter.


Réussir une bonne préparation

Le soleil refait timidement son apparition dans les travées de Geoffroy Guichard depuis la reprise de l'entraînement. Le douloureux souvenir d'une préparation calamiteuse est encore présent dans tous les esprits, mais chaque joueur s'est remis en question pour ne pas commettre deux fois les mêmes erreurs. C'est donc dans une ambiance studieuse que les verts, version 2002-2003, préparent leur revanche sur le mauvais sort. Frédéric Antonetti travaille d'arrache pied en compagnie de son compère, Christian Villanova, pour bâtir une équipe qui se montre cette fois-ci à la hauteur de ses ambitions. Après deux semaines de préparation dans le Forez, les stéphanois ont passé la vitesse supérieure depuis quelques jours, avec un stage en Haute-Savoie à Samoëns qui durera jusqu'au 10 juillet. Les joueurs adhèrent à la méthode Antonetti et le moral semble être au beau fixe, comme le souligne Eduardo Oliveira, qui vient enfin de signer un contrat de trois ans en faveur de l'ASSE : " Je crois que le staff a bien fait les choses. Nous avons démarré doucement et nous montons en puissance. Les matchs amicaux arrivent et à la fin du premier stage, je pense que nous serons déjà au point physiquement. On fait une bonne préparation et c'est ce qui compte pour bien démarrer la saison. " Les contours de la nouvelle équipe commencent à prendre forme malgré la léthargie ambiante d'un marché des transferts qui tarde à prendre son envol. Plusieurs joueurs ont déjà rejoint un effectif stéphanois qui paraît mieux armé pour jouer les premiers rôles. 

Christian Villanova, maître du recrutement

La saison dernière, le club s'était rapidement laissé prendre dans une mauvaise spirale avec comme point d'orgue une préparation déficiente et un recrutement plus que douteux. Christian Lariepe n'avait pas été très heureux dans ses choix et c'est en partie pour cette raison que Frédéric Antonetti a souhaité l'arrivée de Christian Villanova dans l'organigramme de la maison verte. Chargé de dénicher des perles rares à moindre coûts, ce dernier peut se montrer satisfait de la tournure actuelle des événements avec les signatures de Vincent Hognon (Nancy), Mickaël Dogbé (Grenoble), Anthony Garcia (Ajaccio) et le prêt du jeune espoir, Ibrahim Razak (Empoli). Le directeur du recrutement des verts a ainsi suivi sa ligne directrice en faisant venir un mélange de jeunes espoirs et de joueurs habitués aux joutes de ce difficile championnat de Ligue 2. 

Dans cette optique, Vincent Hognon, le solide défenseur de Nancy, devrait composer une charnière centrale prometteuse et solide avec Eduardo Oliveira, pour consolider des bases défensives déjà en net progrès pendant la deuxième partie de la saison dernière. Au milieu de terrain, les dirigeants ont su réagir au départ d'Antonio Esposito pour le club Suisse de Bâle, en faisant signer pour un an, pratiquement dans la foulée, le milieu relayeur d'Ajaccio, Anthony Garcia. Ce dernier est un habitué des rudes combats de Ligue 2 et devrait apporter son caractère et son expérience (plus de 150 matchs de Ligue 2) dans l'entrejeu stéphanois. Et que dire de la petite perle, Ibrahim Razak, longtemps pisté par Christian Villanova du temps où il était à Bastia. Ce jeune technicien de dix-neuf ans s'est distingué lors de sa première apparition sous ses nouvelles couleurs (victoire 2-0 contre Valence) en offrant le premier but à une autre recrue, Mickaël Dogbé (8 buts en 27 matchs la saison passée). Annoncé dans le forez la saison dernière avec l'arrivée d'Alain Michel, l'ancien attaquant de Grenoble espère franchir un cap sous les ordres de son nouveau mentor, en utilisant ses qualités naturelles qui l'amènent à prendre les espaces pour provoquer les défenses. Il pouvait donc arborer un large sourire en rejoignant la maison verte : " Alain Michel voulait m'emmener avec lui l'été dernier. J'avais longtemps espéré signer à Saint Etienne mais les transactions avait duré et finalement, cela n'avait pas pu se faire. Aujourd'hui on peut dire que ce ne fût que partie remise." D'autres chantiers sont encore inachevés au sein de l'effectif stéphanois, avec notamment la ligne d'attaque qui est encore en pleine reconstruction. 

Le retour de la Panthère Verte, Alex

Le feuilleton Alex a tranquillement repris son rythme de croisière puisqu'après son passage infructueux au Paris-SG, le fantasque attaquant brésilien est revenu dans le Forez...avec quand même une semaine de retard. Va-t-il rester à Saint Etienne cette saison ? Cette question alimente toutes les conversations ces derniers jours dans les travées de Geoffroy Guichard. Personne n'est à l'heure actuelle en mesure de répondre à ce fameux dilemme. Alain Bompard aimerait le transférer pour renflouer les caisses et alléger la masse salariale, mais Frédéric Antonetti verrait d'un très bon oeil le fait de conserver ce talent à l'état pur au sein de la ligne d'attaque stéphanoise. Une rumeur l'envoie à Galatasaray alors qu'un échange avec le montpelliérain Doumeng a un moment été évoqué. Mais son départ bloque d'ailleurs toute transaction, tout comme celui du fantomatique Rodrigao qui brille toujours par son absence depuis la reprise. Beaucoup de joueurs ont leur destin qui repose sur le transfert de celui qui avait fait exploser la défense marseillaise en décembre 1999, avec un quadruplé que personne n'a oublié (victoire 5-1 sur l'ennemi marseillais). Beaucoup de noms ont ainsi circulé pour le remplacer : Diallo (Amiens), Compan (Châteauroux), Drobnjak (Martigues), Suarez (Cannes), Mionnet (Sedan) ou Paatelainen (Strasbourg). Mais pour l'instant, le silence reste de mise et les dirigeants vont certainement prendre une nouvelle fois tout le monde à revers en faisant signer un joueur que personne n'attend.

Dégraisser un effectif pléthorique

L'effectif de Saint Etienne est pour le moment pléthorique et avant de faire signer de nouveaux joueurs, les dirigeants veulent avant tout se séparer de ceux sur lesquels Frédéric Antonetti ne comptent pas s'appuyer pour le prochain exercice. A l'heure actuelle, Agasson (f.c.), Kuzba (r.p Lausanne), Di Rocco (f.c.), Huard (arrêt), Dutil (Racing Ferrol) et Esposito (Bâle) ont quitté le navire mais beaucoup sont encore indésirables. Le libero italien, Giovanni Bia, aurait des contacts avec le club de Parme alors qu'Olivier Baudry a failli rejoindre Niort, mais les chamois ont préféré faire signer Darbelet. Julien Sablé et Allou N'Dour devraient rester au moins une saison de plus malgré quelques sollicitations car le technicien Corse comptent sur eux. Les jeunes Pontal, Meslien et Tagherset doivent être prêtés, mais ils ne voient rien venir. Pour compléter le groupe encore en pleine mutation, les dirigeants avaient mis à l'essai deux joueurs : Un géant yougoslave, Nikola Zigic, qui n'a pas été conservé et un jeune camerounais, Patrick Messina, qui devrait venir peaufiner son essai avec le groupe de CFA. Les supporters sont donc toujours dans l'attente même si plusieurs noms circulent comme ceux de Christophe Deguerville (Bastia), Romain Ferrier (Guingamp) pour venir compléter le secteur défensif, alors qu'au milieu de terrain, on parle toujours de Tamazout et Aulanier (Nice). 

Une équipe qui prend forme

Le premier match de préparation permet tout de même de tirer quelques enseignements (victoire 2-0 sur Valence avec des réalisations de Dogbé et Mendy). Frédéric Antonetti devrait articuler progressivement son équipe autour d'un 4-4-2 ou d'un 4-3-3. Casagrande devra se méfier de la concurrence de Janot dans les buts. En défense, la charnière centrale Hognon-Oliveira tient la corde mais attention à la menace constituée par Diawara et Hernandez. Carteron et Olesen semblent favoris pour occuper les couloirs. Au milieu de terrain, on imagine volontiers un carré magique constitué par Garcia-Sablé (ou N'Dour)-Razak-Hellebuyck pour alimenter un duo d'attaque Dogbé-Alex. Certains auront sans doute un rôle important à jouer à l'image de Patrick Guillou, capable de jouer latéral, en défense centrale ou au milieu de terrain dans un rôle d'aboyeur qui lui convient parfaitement. Il ne faut pas oublier les jeunes comme Mendy (déjà très en jambe), Bangoura ou Carmignani. Frédéric Antonetti dispose ainsi d'une palette de joueurs très intéressante sur laquelle il devra s'appuyer pour espérer jouer les premiers rôles à l'aube de la future saison, avec un seul objectif en tête : la remontée en Ligue 1. A suivre...
 

Saint Etienne cherche donc à sortir de son marasme actuel en continuant le travail entamé depuis l'avènement du nouveau mentor Stéphanois, Frédéric Antonetti. La préparation se déroule sous les meilleurs auspices et tout le monde espère rapidement retrouver le sourire dans les travées d'un chaudron dont la magie n'est pas prête de s'éteindre.

Réagir à cet article - Par Frédéric Coudrais

 
 
Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Recommandez Maxifoot avec
google
Sondage Maxifoot
Comprendriez vous si le vainqueur du Ballon d'Or 2018 n'était pas un joueur français ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment