Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : les Teutons flingueurs, et 1, et 2, et 23 zéros !
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 29/06/2010 à 07h56
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, les Teutons flingueurs, les Black Stars de l'Afrique et l'Argentine se met à l'Apache sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, et 1, et 2, et 23 zéros !, tchao Pantin et veni, vidi, Vittek. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : les Teutons flingueurs, et 1, et 2, et 23 zéros !
Lukas Podolski tout sourire après la qualification des Allemands.

Les valeurs en hausse

Les Teutons flingueurs

S'ils avaient quelque peu ralenti l'allure contre la Serbie et le Ghana après avoir écrasé d'entrée l'Australie, les Teutons flingueurs ont remis le couvert face à l'Angleterre en huitième de finale. Le choc tant attendu a tenu toutes ses promesses. Alors certes on pourra longtemps regretter cette grossière erreur d'arbitrage, sans laquelle les Anglais seraient revenus à hauteur des Allemands, et donc donner un peu plus de piment encore à cette rencontre, mais les hommes de Joachim Löw ont une nouvelle fois fait grosse impression. Emmenée par ses milieux de terrain Mesut Ozil et Bastian Schweinsteiger au sommet de leur art, l'Allemagne s'est définitivement installée parmi les favoris de la compétition. Le quart de finale face à l'Argentine est une finale avant l'heure.

Les Black Stars de l'Afrique

Ils portent les derniers espoirs du continent africain sur leurs épaules. Toute l'Afrique a désormais les yeux rivés sur le Ghana. En parvenant à sortir des poules, l'Allemagne et la Serbie notamment figuraient pourtant dans leur groupe, les Black Stars avaient déjà réussi une belle performance. Mais les coéquipiers du Rennais Asamoah Gyan, en grande forme lors de ce Mondial, ont repoussé encore un peu plus leurs limites en se débarrassant des Etats-Unis en huitième de finale. C'est désormais l'Uruguay qui se dresse sur la route des Ghanéens. La Celeste a peut-être fait belle impression jusqu'ici, mais les Black Stars doivent croire en leur bonne étoile. Toute l'Afrique sera derrière eux pour les pousser à réaliser un exploit historique.

L'Argentine se met à l'Apache

Quatre matchs, quatre victoires. Le bilan de l'Argentine jusqu'ici est parfait. Critiquée avant le début de cette Coupe du monde, notamment après une phase de qualifications pour le moins périlleuse, l'Albiceleste est en train de faire taire tous ses détracteurs. Si ce n'est pas déjà fait. Il en est de même pour Diego Maradona. L'ancienne idole du football argentin a de l'amour pour tous ses joueurs, et ces derniers le lui rendent bien. Il n'y a qu'à voir comment ils se jettent dans les bras de leur sélectionneur après un but marqué. Face au Mexique, Maradona fut enlacé trois fois. Certes, la première fois n'aurait jamais dû avoir lieu. Mais l'Argentine fut tout de même supérieure au Mexique et n'a pas volé sa place en quart de finale. L'Albiceleste sait qu'elle peut s'appuyer sur Carlos Tevez, auteur d'un doublé. Toujours présent dans les grands rendez-vous, l'Apache pourrait une nouvelle fois faire parler la foudre face à l'Allemagne en quart de finale.

A part ça ? Vainqueur 3-0 du Chili, le Brésil a lui aussi fait forte impression en huitième de finale de la Coupe du monde. Si certains cadors du football mondial sont déjà à la maison, la Seleçao tient elle parfaitement son rang durant ce Mondial. Les Pays-Bas pourraient en faire les frais au tour suivant.

Les valeurs en baisse

Et 1, et 2, et 23 zéros !

Ce n'est pas qu'on veuille remuer le couteau de la plaie, mais comment passer sous silence le bilan de l'équipe de France dans cette Coupe du monde ? Trois matchs, un seul point pris et un seul but marqué. Les Bleus pouvaient difficilement passer davantage à côté de leur rendez-vous. Si, peut-être, s'ils avaient perdu d'entrée contre l'Uruguay. Heureusement que Luis Suarez était en toute petite forme ce jour-là... Si certains ont moins démérité que d'autres, on pense à Florent Malouda, Abou Diaby ou encore Jérémy Toulalan, on n'a pas vraiment envie qu'ils bénéficient d'un meilleur traitement. Oui, puisque, si on en croit Thierry Henry, Eric Abidal et Patrice Evra, tous étaient solidaires durant ce Mondial, notamment lorsque la décision a été prise de boycotter l'entraînement. Alors tant que personne ne démentira, on peut affirmer qu'on a vu, non pas un, ni deux, mais bien 23 zéros en Afrique du Sud…

Tchao Pantin

Celui que certains surnommaient l'usurpateur, d'autres l'incompétent, a enfin quitté ses fonctions. Raymond Domenech n'est plus le sélectionneur de l'équipe de France. La marionnette des joueurs en Afrique du Sud quitte donc les Bleus sur un échec retentissant. Le deuxième après celui de l'Euro 2008. Cette Coupe du monde fut la compétition de la confirmation pour le désormais ex-sélectionneur tricolore. Durant ces quatre dernières années, Domenech n'aura jamais su donner une âme, un peu de vie à cette équipe de France. D'accord, Zidane n'est plus là, Vieira était hors-course, Henry a vieilli, mais on n'attendait pas forcément de notre équipe nationale qu'elle soit championne du monde cet été. Mais au moins qu'elle montre quelque chose, de l'envie, de l'orgueil, de la fierté. Mais non, à l'image de son sélectionneur, cette équipe de France est restée antipathique et incohérente jusqu'au bout. Il est temps de tourner la page. Et d'oublier Raymond.

Veni, vidi, Vittek

Marcello Lippi y croyait dur comme fer. Pour lui, la seule chance des Italiens de conserver leur titre de champions du monde cet été était de faire confiance aux glorieux anciens. Mais le sélectionneur transalpin s'est trompé. Avec Buffon et Pirlo sur le carreau, Zambrotta, Gattuso, Camoranesi et Iaquinta à bout de souffle, et le capitaine Cannavaro complètement cramé, la Squadra Azzurra est sortie de cette Coupe du monde par la toute petite porte. Dès le premier tour de ce Mondial. En trois matchs, l'Italie n'aura fait vibrer ses supporters que durant 30 minutes face à la Slovaquie, dont le buteur Robert Vittek n'a pas fini d'hanter leurs nuits, lors de la dernière rencontre. C'était trop peu pour espérer quelque chose à l'arrivée. Mais contrairement à certains, les Italiens ont assumé. Buffon a reconnu que les Italiens n'avaient tout simplement pas le niveau. Lippi a lui endossé tout le poids des responsabilités. D'autres préfèrent se dérober à l'heure des bilans…

A part ça ? Jean-Pierre Escalettes a fini par céder. Alors qu'il s'accrochait jusqu'ici solidement à son fauteuil, le président de la Fédération française de football a fini par présenter sa démission. Espérons maintenant qu'il ne soit pas le seul au sein du Conseil fédéral à assumer ses responsabilités…

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB