Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les spécialistes fustigent l'attitude des Bleus
Par Romain Rigaux - Equipe De France, Mise en ligne: le 23/06/2010 à 12h47
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Eliminée sans gloire de la Coupe du monde en Afrique du Sud, l'équipe de France suscite de nombreuses interrogations et se retrouve avec une image ternie par la mascarade vécue durant la compétition. Les premières réactions ne se sont pas fait attendre.

Les spécialistes fustigent l'attitude des Bleus
Aimé Jacquet est très inquiet concernant l'image actuelle des Bleus.

La France se réveille avec un goût amer au lendemain de l'élimination des Bleus dès le premier tour de la Coupe du monde, sans aucune victoire à son compteur. Un sentiment déjà ressenti après le fiasco de l'Euro 2008, durant lequel les Tricolores n'avaient inscrit aucun but. Un nouveau constat de l'incapacité pour Raymond Domenech à gérer ce groupe depuis le départ des joueurs cadres après le Mondial de 2006. Après avoir soutenu son maintien en poste en 2008, le vice-président de la FFF, Noël Le Graët, lâche son sélectionneur. «Je pensais qu'un homme qui était allé en finale de la Coupe du monde en 2006 méritait une revanche. Domenech n'était pas l'homme de la situation», a-t-il confié dans le quotidien Ouest-France. Pour Guy Roux, les Bleus ne pouvaient pas s'attendre à un meilleur résultat avec une préparation qu'il juge complètement ratée. «C'est une équipe de France qui s'est présentée hors de forme en Afrique du Sud à cause d'une préparation nulle sur tous les plans. Ce n'est pas du professionnalisme. On est au moins sauvé sur un point, on n'a pas besoin de réclamer la tête de l'entraîneur puisqu'il a fini», a réagi l'ancien entraîneur de l'AJ Auxerre au micro de Canal+.

Faire confiance à la "génération France 98"

Le président du RC Lens, Gervais Martel, souhaite des décisions radicales : «Il faut que l'ensemble du conseil fédéral démissionne afin d'amener Laurent Blanc dans les meilleures conditions possibles à la tête de la sélection. Je pense cependant qu'il n'y a pas matière à avoir une grande équipe demain matin. Je ne suis pas là pour couper les têtes. Personnellement, j'ai été désigné au conseil fédéral par le football professionnel. Mais lorsqu'il y a échec, soit on titre les conséquences, soit on se dit que ça ira mieux demain. Là, il faut un plan d'action rapide.» Le dirigeant lensois évoque même la possibilité d'intégrer la génération "France 98" pour relancer les Bleus : «Pourquoi pas leur faire confiance à la fédération ? Ces derniers temps, je les ai beaucoup entendus parler, à tort ou à raison. Après tout, s'ils en ont envie...»

D'ailleurs, Zinedine Zidane ne cautionne pas l'attitude des joueurs durant ce Mondial. «Les problèmes, vous les avez quand vous n'avez pas de résultat. Quand vous gagnez, tout est beau, tout est rose. Mais les vrais hommes, on les voit dans la difficulté. Des insultes, il y en a très souvent dans un groupe. Mais ça ne doit jamais filtrer. Quand vous êtes tous ensemble dans un bateau, vous ne devez pas penser que vous êtes le capitaine. On peut avoir une opinion différente de celle du coach, mais il reste le seul et unique capitaine. J'ai toujours pensé comme ça», a affirmé Zizou qui n'est pas connu pour être un partisan de Raymond Domenech mais n'approuve pas l'attitude extrême de Nicolas Anelka et de la mutinerie menée par Patrice Evra et ses coéquipiers.

L'ancien meneur de jeu tricolore fait partie de cette France qui gagne, tout comme Aimé Jacquet ou Patrick Vieira qui ne comprennent pas la situation observée en Afrique du Sud. «Qui n'est pas peiné ? Sportivement, nous avons perdu. Ce qui s'est passé en dehors des terrains, c'est inconcevable et inexplicable. Ce fiasco restera gravé à jamais dans les mémoires. Il faut tout faire pour changer l'image de l'équipe de France», a expliqué l'ancien sélectionneur français. De son côté, le milieu de terrain de Manchester City, ne cautionne pas la décision des joueurs de ne pas s'entraîner deux jours avant le match décisif face au pays hôte : «J'éprouve un sentiment de grande déception. Sportivement, ça peut arriver. Cela avait été le cas en 2002. Ce qui est gênant, c'est ce qu'il s'est passé les jours précédents. De l'extérieur, c'est difficile à comprendre. C'est la fin d'une histoire mais une autre va s'ouvrir.» C'est un véritable chantier qui attend Laurent Blanc dans les prochains mois. En plus de reconstruire une équipe le "Président" devra également redonner une meilleure image à cette équipe de France.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB