Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
David Villa montre la voie à l'Espagne
Par Romain Boselli - Actu Mondial 2010, Mise en ligne: le 21/06/2010 à 22h28
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au pied du mur avant la rencontre, l'Espagne a relevé la tête ce lundi en dominant le Honduras (2-0). La Roja n'a pas vraiment douté face une formation limitée et a fait la différence grâce à un David Villa des grands soirs. Les Espagnols joueront leur qualification vendredi prochain face au Chili alors que le Honduras est proche de l'élimination.

David Villa montre la voie à l'Espagne
David Villa a été excellent ce lundi soir face au Honduras

Les champions d'Europe espagnols avaient énormément déçu lors du premier match de ce groupe H mercredi dernier avec une défaite surprenante face à la Suisse (1-0). Cette fois-ci, les hommes de Vicente Del Bosque ont facilement pris le dessus sur le Honduras (2-0) et le score aurait pu être bien plus lourd tant la formation ibérique a montré sa supériorité. Dans un Ellis Park Stadium de Johannesburg quasiment plein (un peu moins de 60 000 spectateurs), les Espagnols entamaient la partie avec détermination et faisaient la différence dès la 17e minute de jeu grâce à un superbe but de David Villa, excellent ce lundi soir. Grâce à une circulation de balle très rapide et des passes courtes, la Roja gérait ensuite cette rencontre et inscrivait un second but au retour des vestiaires. Villa s'offrait un doublé mérité sur une nouvelle frappe à l'extérieur de la surface. Pour l'histoire, la seule confrontation précédente entre les deux équipes remontait à la Coupe du Monde 1982. À cette occasion, les Centraméricains avaient joué les trouble-fêtes en contraignant les locaux à un match nul (1-1). Les Espagnols ont donc pris leur revanche ce lundi.

Les buts

- Après une grosse période de domination, l'Espagne ouvrait logiquement le score. Lancé côté gauche, David Villa pénétrait dans la surface en passant en revue trois adversaires avant de tromper Valladares d'une frappe superbe du droit dans la lucarne gauche. Quel but du nouveau joueur du Barça (17e, 1-0).

- Servi dans l'axe à l'entrée de la surface par un centre à ras de terre de Jesus Navas, David Villa armait encore une frappe sèche du droit à mi-hauteur. Légèrement dévié par un défenseur hondurien, le ballon finissait sa course au fond des filets (51e, 2-0).

Les autres temps forts

- David Villa contrôlait le ballon des vingt mètres avant de décocher une frappe lourde du pied droit. La balle venait s'écraser sur la transversale de Valladares qui tremble encore. Gros coup de chaud pour le Honduras (7e).

- Après un balayage d'Izaguirre sur Jesus Navas dans la surface, l'Espagne obtenait un penalty. David Villa s'en chargeait mais le ballon passait à l'extérieur du poteau gauche de Valladares (62e).

- Tout juste entré en jeu, Fabregas se mettait tout de suite en valeur. Lancé en profondeur, le Gunner devançait la sortie du gardien et redressait sa frappe mais le ballon était sauvé sur la ligne par Chavez (62e).

L'homme du match : David Villa (Espagne)

Auteur d'un doublé ce lundi soir dont un premier but magnifique en première mi-temps, le nouveau joueur du FC Barcelone a montré toute l'étendue de sa classe, prenant le dessus presque systématiquement sur une défense du Honduras dépassée. Malgré un penalty manqué par le joueur, les dirigeants catalans peuvent se frotter les mains en pensant à sa future association avec Lionel Messi. L'ancien joueur du FC Valence a également montré sa facilité à éliminer ses adversaires en un contre un. Chapeau l'artiste !

Ils ont brillé

Outre l'attaquant du FC Barcelone, le jeune Navas a montré de belles choses sur son côté droit. Le milieu
offensif du FC Séville a souvent pris le dessus sur la défense des Honduriens grâce à sa qualité technique et des débordements incessants. D'une manière générale, ce côté gauche a été redoutable puisque Sergio Ramos a lui aussi été très bon. Côté Hondurien, Palacios a été l'un des rares de sa formation à sauver les meubles.

Ils ont déçu

Du côté des Espagnols, Torres a été plutôt discret au sein de l'attaque et n'a pas su exploiter quelques bons ballons donnés par ses coéquipiers. Le joueur de Liverpool n'est que l'ombre de lui-même en ce début de Mondial. Même s'il n'a pas eu beaucoup de travail dans son but, Casillas a été encore hésitant sur certaines interventions. Bien sûr, la défense du Honduras n'a pas non plus été exemplaire, surtout Mendozza et Azaguirre sur les côtés.

La note du match : 6/10

Même si ce match ne restera sans doute pas parmi les plus belles affiches de ce Mondial 2010, le public de l'Ellis Park Stadium de Johannesburg a dû apprécier les beaux enchaînements espagnols. La performance de David Villa a tout simplement été énorme. Malgré la victoire de la Roja, on regrettera son manque de réalisme devant le but. L'Espagne n'a pas complètement levé tous les doutes mais s'est tout de même rassurée face à une formation assez faible néanmoins. Les adversaires potentiels pour les 8es de finale seraient en tout cas d'un tout autre calibre pour les Espagnols (le Brésil déjà qualifié et le Portugal en position très favorable dans le groupe G). Tout cela en cas de qualification bien sûr.

Dans ce groupe H, les Espagnols joueront un match décisif pour la qualification vendredi (20h30) face au Chili, actuel leader avec 6 points. Le Honduras conserve une toute petite chance de poursuivre l'aventure également et disputera dans le même temps son dernier match contre la Suisse.


Coupe du monde / Groupe H
Espagne 2-0 Honduras (1-0)
Ellis Park Stadium (Johannesburg)
Arbitre : M. Yuichi Nishimura (JPN)
Buts : D. Villa (17e, 52e) pour l’Espagne
Avertissements : Turcios (8e), Izaguirre (38e) pour le Honduras

Espagne : Casillas - Sergio Ramos (Arbeloa, 76e), Puyol, Piqué, Capdevila - Busquets, Xabi Alonso, Navas, Xavi - Villa, Torres (Mata, 70e). Sélectionneur : Vicente Del Bosque

Honduras : Valladares - Mendoza, Chavez, Figueroa, Izaguirre - Palacios, Guevara - Suazo (Palacios, 84e), Turcios (Nunez, 63e), Espinoza (Welcome, 46e) - Martinez. Sélectionneur : Reinaldo Rueda



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2010


Actu Equipe de France

La note du match
6,0
Même si ce match ne restera sans doute pas parmi les plus belles affiches de ce Mondial 2010, le public de l'Ellis Park Stadium de Johannesburg a dû apprécier les beaux enchaînements espagnols. La performance de David Villa a tout simplement été énorme. Malgré la victoire de la Roja, on regrettera son manque de réalisme devant le but.

Sondage Maxifoot
Où jouera Neymar cette saison ?

PSG
FC Barcelone
Real Madrid
Juventus
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB