Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’équipe type de L1 - 26e journée (après Le Mans-Bordeaux)
Par Pierre-Damien Lacourte - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 15/04/2010 à 09h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Très actif et décisif face à Rennes, le Montpelliérain Joris Marveaux est élu «joueur de la journée» . Les Marseillais Heinze et Cheyrou, les Lyonnais Cris et Lisandro, l'Auxerrois Contout se sont aussi distingués à l'occasion de cette 26e journée de Ligue 1 et figurent au sein de l'équipe type de Maxifoot.

L’équipe type de L1 - 26e journée (après Le Mans-Bordeaux)
Marveaux a devancé Fanni pour inscrire un doublé face à Rennes

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Comme la saison passée, vous retrouvez l'élection du «joueur de la journée» . Il récoltera cinq points, les autres joueurs présents dans l'équipe type recevront trois points et un point sera attribué aux remplaçants. Un classement individuel est effectué et dévoilera au final le joueur de la saison.

Les résultats de la 26e journée :

Lyon 2-0 Nice
Lorient 1-0 Sochaux
Toulouse 1-0 Lens
Nancy 0- 2 Grenoble
Valenciennes 1-0 Saint-Etienne
Monaco 1-0 Boulogne-sur-Mer
Montpellier 3-1 Rennes
Lille 1-2 Auxerre
Paris SG 0-3 Marseille
Le Mans 2-1 Bordeaux

Equipe type de la 26e journée :

Remplaçants :

12. Laurent Koscielny (Lorient)
13. Renaud Cohade (Valenciennes)
14. Sigamary Diarra (Lorient)
15. Hatem Ben Arfa (Marseille)


16. Yohann Pelé (Toulouse)
17. Anthony Le Tallec (Le Mans)
18. Kevin Dupuis (Toulouse)

En détails :

Le joueur de la journée : Joris Marveaux (Montpellier)

A l'aller, c'était son frère cadet, Sylvain, qui avait brillé. Au retour, Joris Marveaux a pris une éclatante revanche en étant le héros du match lors de la victoire montpelliéraine face à Rennes (3-1). Précis dans ses transmissions, intelligent dans son jeu, travailleur infatigable, le milieu de terrain héraultais a ponctué sa belle prestation face au club breton d'un beau doublé. Difficile de faire mieux.

Steve Mandanda (Marseille)

Après un petit coup de moins bien en janvier et février, Steve Mandanda a prouvé au Parc des Princes qu'il restait bien un gardien de grand talent. Si l'OM s'est imposé 3-0 dans la capitale, il le doit aussi à son dernier rempart. A lui seul ou presque, l'international tricolore a brisé bon nombre d'offensives parisiennes et a fini par dégoûter complètement Mevlut Erding.

Anthony Réveillère (Lyon)

François Clerc ne reprendra sans doute jamais sa place à Lyon. Jouissant pleinement de la confiance de Claude Puel, Anthony Réveillère lui rend bien. Face à Nice, le latéral droit de l'OL a parfaitement tenu son couloir défensivement et n'a jamais hésité à apporter le surnombre en attaque. Du bon travail.

Souleymane Diawara (Marseille)

Il n'y a pas que les milieux de terrain et les attaquants qui ont brillé au Parc des Princes lors de l'éclatante victoire de l'OM. Les défenseurs aussi. Avec son partenaire de la charnière centrale Stéphane Mbia, Souleymane Diawara s'est montré intraitable défensivement, permettant notamment à son équipe de garder la tête hors de l'eau au plus fort de la pression parisienne.

Cris (Lyon)

Le vieux lion a repris du poil de la bête. Après un début de saison délicat, Cris est revenu à son meilleur niveau. Sa prestation face à Nice est là pour en attester. Infranchissable au sol comme dans les airs, le défenseur brésilien est parvenu à museler complètement Loïc Rémy et Mamadou Bagayoko. Pas si simple que cela.

Gabriel Heinze (Marseille)

Pour son retour au Parc des Princes, Gabriel Heinze avait laissé ses émotions au vestiaire. Même les sifflets nourris du Parc des Princes à son encontre n'ont eu aucune emprise sur lui. Aligné au poste de latéral gauche, l'Argentin a prouvé qu'il y était aussi à l'aise. En jambes, l'ancien Parisien est à l'origine du but de Lucho et a même trouvé le poteau d'Edel de la tête.

Benoît Cheyrou (Marseille)

Sa première convocation en équipe de France quelques jours plus tôt lui avait donné des ailes. Impérial au milieu de terrain au Parc des Princes, Benoît Cheyrou s'est aussi distingué offensivement en se faisant passeur décisif sur l'ouverture du score de Ben Arfa puis en scellant la victoire marseillaise d'un but superbe digne des meilleurs attaquants.

Alberto Costa (Montpellier)

L'entraîneur du Stade Rennais Frédéric Antonetti a quitté la rencontre en le comparant tout simplement au Juninho des belles années lyonnaises. Face au club breton, Alberto Costa a une nouvelle fois fait parler sa science du coup de pied arrêté. Chacune de ses frappes a semé la panique au sein de la défense rennaise. Il est à l'origine des deux buts de Marveaux.

Yoric Ravet (Grenoble)

Pour sa troisième titularisation de la saison seulement à Nancy, le jeune Yoric Ravet n'a nourri aucun complexe sur la pelouse du stade Marcel-Picot. Auteur d'un doublé, deux buts superbes en prime, le jeune milieu de terrain offensif a permis à Grenoble de l'emporter pour la première fois de la saison à l'extérieur.

Roy Contout (Auxerre)

En l'absence de Jelen, blessé au dos, Jean Fernandez avait décidé de titulariser Roy Contout en attaque au côté du Roumain Niculae à Lille. Bien lui en a pris. Auteur d'un doublé, l'attaquant auxerrois a été le grand artisan de la victoire de l'AJA dans le Nord et a du même coup prouvé à son entraîneur qu'il était peut-être mieux qu'un simple remplaçant.

Lisandro Lopez (Lyon)

Sa discussion, bien que tendue, avec Claude Puel a porté ses fruits. Comme face au Real Madrid en Ligue des Champions quelques jours plus tôt, Lisandro Lopez était de nouveau aligné au poste d'avant-centre lors de la venue de Nice à Gerland. Très disponible et combatif comme en début de saison, l'Argentin s'est aussi signalé en ouvrant le score pour l'OL.

Classement : Lisandro passe en tête, Costa sur le podium

- A noter, le classement ne tient pas compte de la 30e journée de Ligue 1 en raison du match en retard entre Valenciennes et Bordeaux. Le classement porte donc sur les 31 journées entièrement disputées -

Le joueur de la journée reçoit cinq points, un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Chaque joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement en découle logiquement.

1. Lisandro (Lyon) – 28 points
2. Gervinho (Lille) – 26 points
3. Costa (Montpellier) – 24 points
4. Nenê (Monaco) – 23 points
5. Niang (Marseille), Marveaux (Rennes) – 22 points
7. Diawara (Marseille), Ruffier (Monaco), Trémoulinas (Bordeaux) – 21 points
10. Koscielny (Lorient) – 18 points
11. Chamakh (Bordeaux) – 17 points
12. Pedretti (Auxerre), Cabaye (Lille) – 16 points
14. Heinze (Marseille), Jelen (Auxerre), Debuchy (Lille), Sissoko (Toulouse) – 15 points
18. Armand (Paris SG), Spahic (Montpellier), Rémy (Nice), Janot (Saint-Etienne) – 14 points
22. Gourcuff, Diarra (Bordeaux), Lloris (Lyon) – 13 points
25. Danzé (Rennes), Féret (Nancy) – 12 points
27. Lucho, Bonnart (Marseille), Bastos (Lyon), Ciani (Bordeaux), Hazard, Rami (Lille), Audel (Valenciennes) – 11 points
34. Erding (PSG), Planus (Bordeaux), Gignac (Toulouse), Cissokho (Lyon), Puygrenier (Monaco), Gameiro (Lorient), Coulibaly (Auxerre) – 10 points
41. Cheyrou (Marseille), Hadji (Nancy), Audard (Lorient), Diakhaté (Saint-Etienne), Demont (Lens), Clément (Paris SG) – 9 points
47. Vahirua (Lorient), Brandao (Marseille), Montano (Montpellier), Leroy (Rennes) – 8 points
51. Mandanda, Abriel (Marseille), Fernando, Gouffran (Bordeaux), Marveaux, Aït-Fana (Montpellier), Mignot (Auxerre), Giuly (Paris SG), Park (Monaco), Briand, Gyan, Fanni (Rennes), Dia (Nancy), Le Tallec (Le Mans), Ndy Assembe (Valenciennes), Cris, Pjanic (Lyon) – 7 points
68. Chalmé (Bordeaux), Gomis, Källström (Lyon), Jeunechamp, Dzodic (Montpellier), Sakho, Coupet (Paris SG), Payet (St-Etienne), Landreau, Obraniak (Lille), Chrétien (Nancy), Mater (Valenciennes), Hansson, Bocanegra, Douchez (Rennes), Perquis, Richert, Bréchet (Sochaux), Sosa (Lorient) – 6 points
87. Ben Arfa (Marseille), Yahia, Maoulida (Lens), Frau (Lille), Alonso (Monaco), Ben Saada (Nice), Oliech (Auxerre), Wendel (Bordeaux), Ben Khalfallah, Sanchez (Valenciennes), Monterrubio (Lorient), Luyindula (PSG) – 5 points
99. Valbuena (Marseille), Mavuba (Lille), Amalfitano (Lorient), Sorin (Auxerre), Toulalan, Boumsong, Govou (Lyon), Makelele, Edel, Sessègnon (Paris SG), Pitau, Yanga-Mbiwa (Montpellier), Rivière, Perrin (Saint-Etienne), Tiéné (Valenciennes), Contout, Ndinga (Auxerre), Dalmat (Sochaux), Tabanou (Toulouse), Haruna (Monaco), M'Vila (Rennes) – 4 points
120. Kaboré, Koné (Marseille), Ceara (Paris SG), M'Bengué, Ebondo, Nounkeu, Berson, Cetto, Didot (Toulouse), Camara, El Kaoutari, Jourdren (Montpellier), Bérenguer, Alo'o Efoulou, Malonga, Lemaître, Andre Luiz (Nancy), Nogueira, Mikari, Davies, Faty, Boudebouz (Sochaux), Bangoura, Mangane (Rennes), Réveillère, Vercoutre (Lyon), Mongongu, Costa, Modesto, Muratori (Monaco), Goulon, Corchia, Lamah, Thomas (Le Mans), De Melo, Chedjou (Lille), Capoue, Jelen, Hengbart (Auxerre), Sanogo, Fernandez, Sako, N'Daw, Varrault, Benalouane (Saint-Etienne), Roudet, Akalé, Chelle, Sartre (Lens), Ospina, Letizi, Gace, Hellebuyck (Nice), Bellion (Bordeaux), Ravet, Matsui (Grenoble), Ducourtioux (Valenciennes), Bédénik (Boulogne) – 3 points
178. Pelé (Toulouse), Niculae (Auxerre), Matuidi (Saint-Etienne), Marcq (Boulogne), Carrasso (Bordeaux), Jallet (Paris SG), Apam (Nice), Cohade, Samassa (Valenciennes), Diarra (Lorient), Dieuze (Grenoble) – 2 points
189. Hoarau, Sankharé (Paris SG), Dupuis, Capoue, Blondel (Toulouse), Taiwo, Morientes (Marseille), Plasil, Jussiê, Ramé (Bordeaux), Balmont, Butelle (Lille), Mvuemba (Lorient), Coutadeur (Monaco), Helstad, Dossevi (Le Mans), Lachor, Thil, Cuvillier (Boulogne), Belhanda (Montpellier), Ilan (Saint-Etienne), Pujol, Bong, Penneteau, Baldé (Valenciennes), Akrour, Ljuboja, Le Crom, Batlles (Grenoble), Grichting (Auxerre), Bakar (Nancy), Runje, Jemaâ (Lens), Dreyer (Sochaux) – 1 point

Classement par club : L'OM s'échappe, Lyon rattrape Lille

1. Marseille – 132 points
2. Bordeaux – 118 points
3. Lille – 108 points
4. Lyon – 106 points
5. Montpellier – 92 points
6. Rennes – 91 points
7. Monaco – 83 points
8. Auxerre, Paris SG – 74 points
10. Lorient – 63 points
11. Saint-Etienne – 58 points
12. Toulouse – 52 points
13. Nancy – 50 points
14. Valenciennes – 49 points
15. Sochaux – 38 points
16. Lens, Nice – 33 points
18. Le Mans – 21 points
19. Grenoble – 12 points
20. Boulogne-sur-Mer – 8 points

C'était l'équipe type de la 26e journée de Ligue 1. Rendez-vous dès dimanche pour découvrir les meilleurs joueurs et le classement de la 33e journée !




Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB