Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
CdL : 17 ans que l’OM attendait ça !
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Coupe De La Ligue, Mise en ligne: le 27/03/2010 à 22h44
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique de Marseille a mis fin à 17 années de disette en remportant la finale de la Coupe de la Ligue aux dépens des Girondins de Bordeaux. Vainqueurs 3-1, les Phocéens ont fait le plein de confiance avant d'aborder la dernière ligne droite du championnat. Les Bordelais doivent eux vite se tourner vers la Ligue des Champions.

CdL : 17 ans que l’OM attendait ça !
Les Marseillais ont bien mérité de brandir la Coupe de la Ligue.

Certes, cela ne vaut pas une Ligue des Champions. Le dernier trophée remporté jusqu'ici par l'Olympique de Marseille, en 1993. Mais larges vainqueurs des Girondins de Bordeaux 3-1 ce samedi soir en finale, les Olympiens savourent pleinement cette Coupe de la Ligue. Dans un Stade de France acquis à la cause des Phocéens, la partie donnait lieu très vite à des duels plus que musclés. Après un premier quart d'heure électrique, les 22 acteurs parvenaient tant bien que mal à se calmer, ce qui permettait aux Marine et Blanc de se procurer enfin une occasion. A la 21e minute, Gourcuff inquiétait Mandanda d'une bonne frappe à ras de terre. Peu avant la demi-heure de jeu, d'une lourde frappe du gauche, Ben Arfa permettait à Ramé de briller une première fois. A la 32e minute, Ramé le portier bordelais sauvait encore son camp en réalisant une magnifique parade du bout des gants sur une belle frappe enroulée de Brandao. A l'heure de jeu, Diawara jouait un bien vilain tour à ses anciens coéquipiers en marquant de la tête. Le Stade de France explosait de joie. Les Phocéens ajoutaient un second but dans la foulée. A la 67e minute, sur le côté droit, Ben Arfa remisait en retrait pour Valbuena qui expédiait un missile du gauche sous la barre de Ramé. Dix minutes plus tard, Chalmé trompait même son propre gardien. En fin de rencontre, Sané réduisait le score d'un joli coup de tête. Les Bordelais ne méritaient pas de s'incliner aussi lourdement. Mais Niang et les Olympiens ne s'en souciaient guère au moment de soulever le trophée dans les tribunes de l'enceinte dionysienne.

Les buts

- A la 60e minute, sur un corner tiré depuis le côté droit par Lucho, Diawara prend le meilleur sur Diarra et catapulte de la tête le ballon au fond des filets de Ramé (1-0).

- A la 67e minute, sur le côté droit, Ben Arfa remise en retrait pour Valbuena qui expédie un missile du gauche sous la barre de Ramé (2-0).

- A la 77e minute, sur un coup franc tiré depuis le côté droit par Valbuena, Chalmé manque son dégagement et trompe son propre gardien (3-0).

- A la 84e minute, sur un coup franc tiré depuis le côté gauche par Wendel, Sané expédie le ballon de la tête sous la barre de Mandanda (3-1).

Les autres temps forts

- A la 27e minute, depuis son côté droit, Ben Arfa rentre dans l'axe et, à l'entrée de la surface, place une lourde frappe du gauche. Ramé doit se détendre de tout son long pour détourner en corner.

- A la 32e minute, à l'entrée de la surface de réparation bordelaise, Niang décale idéalement Brandao sur le côté droit. Le Brésilien enroule parfaitement son ballon du gauche, mais Ramé réalise une superbe parade du bout des gants pour empêcher le cuir de finir au fond de son petit filet.

- A la 64e minute, Gourcuff place une frappe vicieuse que Mandanda capte en deux temps juste devant Chamakh, prêt à reprendre le ballon.

La prestation des Marseillais

Mandanda s'est montré vigilant dans les cages marseillaises. Devant lui, la charnière centrale Mbia-Diawara a une nouvelle fois été très solide, ne laissant que des miettes à Chamakh. A gauche, Taiwo n'a eu aucun mal à contenir Plasil et a souvent apporté le surnombre défensivement. A droite, Bonnart s'en est lui aussi bien tiré, n'hésitant jamais à aller de l'avant. Au milieu de terrain, Cissé est souvent parvenu à mettre le pied sur le ballon mais à parfois eu du mal à le transmettre avec justesse à ses coéquipiers. Kaboré a été l'auteur d'un bon match. Son impact physique a été assez impressionnant. Lucho, qui a pris de nombreux coups, notamment en début de match, était animé de bonnes intentions mais il a peu pesé sur le jeu de sa formation. Aligné sur le côté droit, Ben Arfa a été l'auteur de quelques offensives intéressantes, comme sur sa passe décisive pour Valbuena, mais a tout de même été assez discret dans l'ensemble. Brandao, sur le flanc gauche, a causé pas mal de soucis à la défense bordelaise et aura été l'attaquant marseillais le plus dangereux. En pointe, Niang a eu du mal à s'extraire du marquage girondin. Touché à la cuisse, le capitaine olympien a dû céder sa place à Valbuena, rapidement décisif, peu après le retour des vestiaires.

La prestation des Bordelais

Soirée difficile pour Ramé dans les cages girondines. Malgré le poids des ans, l'ex-international tricolore est toujours aussi décisif. Malheureusement pour lui, il ne peut rien sur les buts de Diawara et Valbuena. Sans parler de celui de Chalmé. Devant lui, Sané a connu une première finale difficile. Le jeune défenseur bordelais a alterné le bon et le moins bon. A ses côtés, Ciani s'est montré vigilant et n'a pas laissé passer grand-chose, avant de baisser la garde après le repos. A gauche, Trémoulinas est sorti vainqueur de son duel avec Ben Arfa et a souvent pris son couloir pour apporter le danger offensivement. De l'autre côté, Chalmé a connu lui plus de difficultés face à la puissance de Brandao et les nombreuses montées de Taiwo. Au milieu de terrain, rapidement averti, Diarra a dû doser ses interventions et limiter l'engagement physique. Battu sur le but de Diawara. A ses côtés, Fernando a une nouvelle fois été précieux à la récupération, avant lui aussi de sombrer après le repos. Sur le côté droit, Plasil a été inexistant. De l'autre côté, Wendel a été plus en vue mais le Brésilien a tout de même eu du mal à s'illustrer. Gourcuff est souvent descendu assez bas sur le terrain pour toucher de nombreux ballons mais il est rarement parvenu à les bonifier. En pointe, Chamakh a bien été pris par le duo Mbia-Diawara.

L'homme du match : Souleymane Diawara (Marseille)

Le défenseur central marseillais a joué un bien vilain tour à ses anciens coéquipiers. Auteur d'une prestation remarquable en défense, où il est parvenu à museler Marouane Chamakh, Souleymane Diawara a aussi eu le mérite d'ouvrir le score de la tête et de débrider une rencontre assez fermée jusque-là.

La note du match : 6/10

On attendait un beau spectacle entre ces deux formations, peut-être les deux meilleures du championnat à l'heure actuelle. Mais cette finale de la Coupe de la Ligue a surtout livré de nombreux duels entre deux équipes aux joueurs très athlétiques. Heureusement, la deuxième période fut bien plus spectaculaire.

En remportant cette finale de la Coupe de la Ligue, les Marseillais ont fait le plein de confiance avant d'aborder la dernière ligne droite du championnat. Les Bordelais doivent eux vite évacuer cette déception pour se tourner vers la Ligue des Champions. Un quart de finale à Gerland les attend mardi.


Coupe de la Ligue / Finale
Marseille 3-1 Bordeaux (0-0)
Stade de France (Saint-Denis)
Arbitre : M. Stéphane Lannoy
Buts : Diawara (60e), Valbuena (67e), Chalmé (77e, csc) pour Marseille ; Sané (84e) pour Bordeaux
Avertissements : Brandao (17e) pour Marseille ; Sané (11e), Diarra (15e), Trémoulinas (47e) pour Bordeaux

Marseille : Mandanda - Bonnart, Diawara, Mbia, Taiwo – Lucho (Abriel, 73e), Cissé, Kaboré - Ben Arfa (Heinze, 86e), Niang (cap.) (Valbuena, 52e), Brandao. Entraîneur : Didier Deschamps.

Bordeaux : Ramé - Chalmé, Sané, Ciani, Trémoulinas – Fernando (Jussiê, 66e), Diarra (cap.) – Plasil, Gourcuff (Gouffran, 69e), Wendel – Chamakh (Cavenaghi, 69e). Entraîneur : Laurent Blanc.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL

La note du match
6,0
On attendait un beau spectacle entre ces deux formations, peut-être les deux meilleures du championnat à l'heure actuelle. Mais cette finale de la Coupe de la Ligue a surtout livré de nombreux duels entre deux équipes aux joueurs très athlétiques. Heureusement, la deuxième période fut bien plus spectaculaire.

Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB