Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : Mamadou mi-ange mi-démon, les brisés de Nice…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 25/01/2010 à 22h41
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, Mamadou mi-ange mi-démon, le Prince du Parc et So show sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, les brisés de Nice, Toulouse ville morose et la Côte très pâle. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : Mamadou mi-ange mi-démon, les brisés de Nice…
Mamadou Niang, décisif dès son retour avec l'OM

Les valeurs en hausse

Mamadou mi-ange mi-démon

Sa blessure à la clavicule n'est déjà plus qu'un mauvais souvenir. En l'espace d'une semaine, Mamadou Niang a montré qu'il était bien indispensable de l'Olympique de Marseille. Après avoir offert la qualification à son équipe pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue à Saint-Etienne, le capitaine olympien a confirmé ensuite par un bon match à Bordeaux puis un doublé contre Le Mans en championnat. Mais Niang peut aussi se montrer trop gourmand, comme face aux Sarthois en oubliant son partenaire Brandao, alors que le Brésilien était en position idéale pour marquer. Mais on peut bien lui pardonner ce petit pêché de gourmandise au regard de ses dernières prestations.

Le Prince du Parc

Guy Lacombe dit de lui qu'il est actuellement sur un nuage. L'entraîneur monégasque n'est sans doute pas loin de la vérité tant Stéphane Ruffier aligne les performances de haute volée depuis plusieurs matchs maintenant. Au Parc des Princes la semaine dernière, le dernier rempart du club de la Principauté a une nouvelle fois démontré tout son talent, repoussant un à un les assauts parisiens. Ruffier mériterait aujourd'hui largement sa place parmi les trois gardiens tricolores qui disputeront la Coupe du monde cet été. Raymond Domenech prendra-t-il le pari ?

So show

On savait que les hommes de Francis Gillot pouvaient se montrer très surprenants. Mais on ne les pensait pas forcément capables de mettre un terme à l'incroyable série de sept victoires consécutives en championnat, dix toutes compétitions confondues, du LOSC. Sochaux l'a pourtant fait. En s'imposant 2-1 face aux Dogues, les Lionceaux ont assuré le spectacle. En particulier Stéphane Dalmat, auteur d'un but splendide. Quand ils sont dans ces dispositions, les Sochaliens méritent mieux que leur place actuelle en deuxième partie de tableau.

A part ça ? Même quand il est bousculé, Montpellier parvient à s'imposer. Ce fut encore le cas à Lens la semaine dernière. Une victoire qui fait du promu héraultais le nouveau dauphin de Bordeaux au classement. Dommage qu'une élimination en Coupe de France soit venue ponctuer cette belle semaine.

Les valeurs en baisse

Les brisés de Nice

S'il n'était pas parvenu à aligner quatre victoires consécutives en 2009, où en serait l'OGC Nice aujourd'hui ? 16e actuellement, le club azuréen serait probablement dangereusement englué dans la zone de relégation. S'ils parviennent pour l'instant à garder la tête hors de l'eau, les Aiglons n'en finissent plus de panser leurs plaies. Comme l'entraîneur Didier Ollé-Nicolle, chahuté par une partie du public, sans parler de la star de l'équipe, Loïc Rémy, victime d'insultes et de crachats, qui souhaite quitter le club si possible avant la fin du mercato. La seconde partie de saison s'annonce très difficile sur la Côte d'Azur…

Toulouse ville morose

Après avoir eu droit à un formidable dernier exercice, le Stadium n'est plus vraiment gâté cette saison. Coincé dans la seconde partie de tableau, le TFC ne parvient pas à quitter le ventre mou du classement. Même après une victoire des plus convaincantes à Valenciennes, les hommes d'Alain Casanova ne peuvent faire mieux qu'un petit 0-0 à domicile face à Nancy. Le Stadium n'était plus vraiment habitué à voir l'équipe de sa ville aussi morose.

La Côte très pâle

Boulogne-sur-Mer a mis un premier pied dedans la semaine dernière. En s'inclinant 2-0 à domicile face à Valenciennes, l'USBCO a vu le premier non-relégable, Saint-Etienne, prendre encore un peu plus ses distances au classement. La Côte d'Opale n'a jamais paru aussi pâle qu'en ce moment. Même l'arrivée d'Olivier Kapo ne paraît pas en mesure pour l'instant de faire échapper les Boulonnais à leur destin qui se dessine de plus en plus en Ligue 2. Aux hommes de Laurent Guyot de garder leur deuxième pied le plus longtemps possible hors de la tombe.

A part ça ? Après sa blessure, Grégory Coupet l'annonçait comme un futur grand gardien. Ce sera peut-être le cas un jour. En attendant, Apoula Edel a encore du chemin à faire. A commencer par éviter de concéder des buts comme celui pris la semaine dernière face à Monaco

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB