Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
J19 : Panorama / L’OM en plein cauchemar, Lyon ne répond plus, le PSG termine en fanfare
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 23/12/2009 à 21h29
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La 19e journée de Ligue 1 aura été marquée par la défaite surprise à domicile de Marseille contre Auxerre (0-2). De son côté, Lyon s'est de nouveau attiré les foudres de Gerland en s'inclinant 2-1 face à Montpellier. Le PSG a lui terminé l'année en beauté en atomisant Grenoble 4-0. Même score pour Lille, décidément ahurissant, à Nancy. Tour d'horizon des résultats de la soirée.

J19 : Panorama / L’OM en plein cauchemar, Lyon ne répond plus, le PSG termine en fanfare

La 19e journée de Ligue 1 a vu Auxerre créer la surprise en s'imposant 2-0 à Marseille. L'autre surprise de la soirée est venue de Lyon, battu par Montpellier (1-2). En jambes, le PSG n'a fait qu'une bouchée de Grenoble (4-0). Le tarif habituel de Lille, vainqueur à Nancy sur le même score. En bas de classement, Nice a laissé traîner des points en route face à Boulogne (2-2). Sochaux a lui réussi une belle opération en s'imposant 2-0 face à Rennes. Le Mans et Monaco n'ont pu se départager (1-1). Enfin, Lorient a rectifié le tir en s'imposant 3-2 contre Valenciennes.

L'OM en plein cauchemar (Marseille 0-2 Auxerre)

Marseille a vécu une soirée cauchemardesque en s'inclinant 2-0 sur sa pelouse face à Auxerre. Les Olympiens démarraient cette rencontre bien mal, puisque dès la 6e minute, Bonnart, touché à la cuisse, devait céder sa place à Kaboré. A la 25e minute, l'OM subissait un nouveau coup dur avec la sortie là aussi sur blessure de Lucho, touché au genou, remplacé par Abriel. A la 34e minute, M. Malige infligeait un carton rouge à Koné pour un contact violent avec Birsa mais sur les conseils du Slovène, l'arbitre revenait sur sa décision. Bel état d'esprit de la part de l'attaquant bourguignon. Mais le cauchemar se poursuivait pour l'OM. A la 41e minute, bien servi par Niculae, Oliech ajustait du pied droit Mandanda, abandonné par sa défense. A la 66e minute, Grichting, de manière involontaire, touchait le ballon de la main dans sa surface. M. Malige laissait jouer pour la plus grande colère des Marseillais. A la 73e minute, les Olympiens se procuraient enfin une grosse occasion, mais Sorin réalisait une énorme parade sur une tête piquée de Brandao. Alors qu'on s'attendait à une égalisation marseillaise, on assistait au contraire à un second but de l'AJA. A la 79e minute, servi en profondeur par Contout, Oliech résistait au retour de Diawara et trompait une nouvelle fois Mandanda du pied droit. Avec cette victoire, Auxerre, qui compte désormais 32 points, grimpe à la 5e place. L'OM, avec 32 points et un match en moins, redescend à la 4e place.

A retenir : c'était la surprise de la composition d'équipe de Didier Deschamps : Hatem Ben Arfa, bien que sur le départ cet hiver, était titulaire ce mercredi soir pour la venue d'Auxerre au Vélodrome. L'ancien Lyonnais n'avait plus été aligné dès le coup d'envoi depuis la défaite face à Monaco à domicile (1-2) le 3 octobre dernier. De son côté, Fernando Morientes n'était lui même pas présent sur la feuille de match. On retiendra enfin le grand fair-play de Birsa sur la faute de Koné, qui est allé lui-même signifier à l'arbitre que la faute de l'Ivoirien était totalement involontaire. Chapeau !

L'OL ne répond plus (Lyon 1-2 Montpellier)

Lyon termine l'année sur une nouvelle fausse note en s'inclinant 2-1 sur sa pelouse face à Montpellier. A la 8e minute, les Gones ne passaient pas loin de la correction. Mais le but montpelliérain était logiquement refusé pour hors-jeu. Les hommes de Claude Puel frappaient pour la première fois au but à la 20e minute, mais la tentative de Govou passait largement au-dessus. Une frappe qui avait tout de même le mérite de réveiller son équipe qui se mettait enfin à jouer mais sans parvenir toutefois à amener le danger devant les cages de Jourdren. A la 40e minute, bien servi par Delgado, Lisandro, au point de penalty, plaçait une bonne tête mais pas suffisamment appuyée pour inquiéter le portier héraultais. Au retour des vestiaires, Montpellier se montrait un peu plus tranchant et ouvrait la marque à la 53e minute. Servi par Jeunechamp, Montano ne se posait pas de question et enroulait sa frappe dans la lucarne de Lloris. A la 83e minute, sur un centre de Pjanic, Gomis égalisait de la tête pour l'OL. Mais Montpellier reprenait l'avantage deux minutes plus tard. Bien servi par Costa, Marveaux trompait Lloris à bout portant et offrait la victoire aux siens. Le MHSC, avec 33 points et toujours un match en moins, est 3e. L'OL, avec toujours 30 points au compteur, redescend à la 6e place.

A retenir : longtemps blessé aux adducteurs, Jérémy Toulalan était enfin de retour comme titulaire au sein de l'entrejeu de l'Olympique Lyonnais, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le 7 novembre dernier et le match fou face à l'OM (5-5). Quasiment deux mois d'absence qui ont coïncidé avec la mauvaise série de son équipe.

Le Parc pouvait applaudir ses princes (Paris SG 4-0 Grenoble)

Le PSG a terminé l'année en beauté en atomisant Grenoble 4-0. Les hommes d'Antoine Kombouaré trouvaient rapidement le chemin des filets. A la 9e minute, sur un centre de Sessègnon, Jallet remisait pour Luyindula qui, seul aux six mètres, glissait le ballon au fond. Paris doublait rapidement la mise. A la 18e minute, Armand décalait Sessègnon sur le côté gauche qui centrait dans la foulée. Dans la surface, l'ancien Nantais décroisait parfaitement sa tête et trompait à nouveau Le Crom. Au retour des vestiaires, les Isérois réagissaient bien mais Edel allait enlever de sa lucarne une belle frappe de Courtois. Mais au lieu de réduire le score, le GF 38 encaissait un troisième but. A la 65e minute, lancé en profondeur par Clément, Erding prenait le meilleur sur Romao et remportait son duel avec Le Crom. A la 80e minute, les Parisiens ajoutaient un quatrième but. Sur coup franc, Jallet cherchait la tête de Luyindula mais l'ancien Lyonnais ne touchait pas le ballon. Gêné, Le Crom ne pouvait l'empêcher de finir au fond de ses filets. Le PSG, avec 29 points, grimpe à la 7e place. Grenoble, avec 7 points, est toujours bon dernier.

A retenir : titulaire à Rennes le week-end dernier, Ludovic Giuly avait été très moyen, provoquant la colère d'Antoine Kombouaré. Résultat, la sanction ne s'est pas fait attendre : l'ancien Monégasque était renvoyé sur le banc ce mercredi contre Grenoble. Il faudra peut-être surveiller la situation de Giuly en janvier prochain lors du mercato…

Les Dogues ont la rage (Nancy 0-4 Lille)

Et de six pour le LOSC ! A Nancy, Lille a aligné une sixième victoire consécutive en s'imposant encore une fois 4-0. A la 11e minute, Rami, de la tête, trompait Bracigliano et croyait ouvrir le score pour le LOSC mais M. Viléo refusait de manière assez incompréhensible le but du défenseur nordiste. Dans la foulée, les Nancéiens réagissaient bien par l'intermédiaire de Dia mais l'attaquant sénégalais voyait son petit ballon piqué au-dessus de Landreau passer de peu à côté. Les Dogues étaient récompensés de leur domination juste avant le repos. A la 42e minute, bien servi par Gervinho, Hazard contrôlait du pied droit avant d'enchaîner par une frappe en pivot du gauche victorieuse. A la 51e minute, le LOSC doublait la mise. Frau voyait sa frappe repoussée par Bracigliano mais Gervinho suivait bien et expédiait le cuir au fond des filets. A la 60e minute, pour une faute sur Gervinho dans la surface, Sami était exclu. Sur penalty, Frau ajoutait un troisième but pour le club nordiste. A la 73e minute, décalé par Hazard, Gervinho glissait le ballon entre les jambes de Bracigliano pour son doublé, le troisième de la saison. Grâce à ce succès, Lille, avec 34 points, s'empare de la 2e place du classement. Nancy, qui compte toujours 26 points, est 12e.

A retenir : comme contre Le Mans le week-end dernier, Rudi Garcia a dû composer sans son maître à jouer Yohan Cabaye, en grande forme depuis deux mois. Victime d'une entorse de la cheville, l'ancien capitaine des Espoirs tricolores a de nouveau été contraint de déclarer forfait pour le déplacement en Lorraine. Mais cela n'a rien changé à la donne pour les Dogues, une nouvelle fois vainqueurs 4-0. Au cours de leurs six derniers matchs de championnat, les Dogues ont inscrit la bagatelle de 23 buts !

Lorient retrouve la pêche (Lorient 3-2 Valenciennes)

Lorient a renoué avec la victoire en s'imposant 3 buts à 2 face à Valenciennes sur sa pelouse. A la 5e minute, Audel profitait d'une incompréhension entre Marchal et Audard et de dégagement complètement manqué du portier lorientais pour ouvrir le score pour les Valenciennois. Les Merlus ne mettaient pas longtemps à égaliser. A la 24e minute, Diarra prenait sa chance. Ndy Assembé repoussait la tentative du milieu de terrain lorientais mais dans les pieds d'Amalfitano qui ne se faisait pas prier pour marquer. A la 35e minute, VA reprenait l'avantage. Danic, côté droit, éliminait Le Lan et surprenait Audard d'une belle frappe du gauche. Les hommes de Christian Gourcuff égalisaient à nouveau dès le retour des vestiaires. A la 46e minute, Amalfitano, encore lui, profitait d'une tentative manquée de Gameiro pour tacler le ballon et le glisser au fond des filets. A la 65e minute, Sosa donnait l'avantage aux Bretons. Sur un corner tiré par Vahirua, le défenseur lorientais plaçait une tête piquée qui ne laissait aucune chance au portier valenciennois. Grâce à ce succès, Lorient, avec 29 points, remonte à la 8e place. Valenciennes, qui compte toujours 28 points, retombe à la 10e place.

A retenir : pour ce déplacement au Moustoir, Philippe Montanier a dû totalement remanier sa défense. Des quatre titulaires habituels, seul le latéral gauche Siaka Tiéné était apte. L'arrière droit Rudy Mater et les défenseurs centraux Milan Bisevac et Rafael Schmitz étaient en effet tous touchés aux adducteurs et ont dû renoncer à ce voyage en Bretagne.

Les Lionceaux ont du mordant (Sochaux 2-0 Rennes)

En bas de tableau, Sochaux a réalisé une bonne opération en s'imposant 2-0 face à Rennes. Les Rennais ne pouvaient débuter cette rencontre de plus mauvaise façon. A la 11e minute, Gyan était directement exclu pour avoir ouvert l'arcade de Perquis dans un duel aérien. Frédéric Antonetti était fou furieux sur son banc, mais rien n'y faisait, M. Falcone avait pris sa décision. Bien qu'en infériorité numérique, les Bretons n'étaient pas loin d'ouvrir le score à la 24e minute, quand la tête de Mangane passait juste à côté du but de Richert. Cinq minutes plus tard, c'était cette fois la tête de Mikari qui était captée sur sa ligne par Douchez. Juste avant la pause, les Lionceaux ouvraient enfin la marque. A la 45e minute, la défense rennaise avait du mal à se dégager. A l'entrée de la surface, Dalmat en profitait et logeait le ballon dans le petit filet gauche de la cage adverse. A la 56e minute, Mangane, monté aux avant-postes, voyait sa frappe contrée échouer sur la barre transversale de Richert. Mais c'était Sochaux qui doublait la mise à la 60e minute. Sur le côté gauche, Butin éliminait Douchez et résistait au retour de Mangane pour glisser le ballon au fond. Sochaux, avec 25 points et deux matchs en moins, est 15e. Rennes, qui compte toujours 29 points, retombe à la 9e place.

A retenir : bien que remis sur pied depuis un mois maintenant, Jimmy Briand n'était toujours pas titulaire à Bonal ce mercredi soir. L'attaquant breton s'est donc contenté du banc de touche pour la quatrième fois de suite. Pas sûr dans ces conditions que l'international tricolore accepte de terminer la saison à Rennes si une offre de l'Olympique de Marseille arrive sur le bureau de ses dirigeants cet hiver…

Le Mans passera les fêtes au chaud (Le Mans 1-1 Monaco)

Sur sa pelouse, Le Mans n'a pu faire mieux que match nul face à Monaco (1-1). Malgré la domination monégasque, les Sarthois se procuraient la première occasion franche de la partie. A la 5e minute, à la suite d'un contre rondement mené, Le Tallec voyait sa reprise manquer le cadre d'un rien. Ce n'était que partie remise. A la 36e minute, Dossevi centrait pour Helstad. De la tête, le Norvégien remisait pour Le Tallec qui n'avait aucun mal à tromper Ruffier de près. Les hommes de Guy Lacombe égalisaient à la 50e minute. Côté droit, Modesto débordait et centrait dans la surface pour Park qui reprenait du plat du pied et faisait trembler les filets. A la 73e minute, les Manceaux n'étaient pas loin de reprendre l'avantage mais la tête de Goulon passait de quelques centimètres à côté. Grâce à ce match nul, Le Mans, avec 16 points, grimpe à la 17e place et sort de la zone de relégation. Monaco, avec 27 points et un match de retard, grimpe à la 11e place.

A retenir : pour ce dernier match de l'année, Guy Lacombe avait une nouvelle fois décidé de se passer des services d'Eidur Gudjohnsen, laissé en Principauté. Arrivé l'été dernier en provenance du FC Barcelone, l'attaquant islandais n'en finit plus de traîner sa peine sur le Rocher. Il y a fort à parier que l'aventure monégasque de Gudjohnsen s'achève beaucoup plus tôt qu'on ne le pensait…

Les Aiglons battent de l'aile (Nice 2-2 Boulogne-sur-Mer)

Sur sa pelouse, Nice n'a pu faire mieux que match nul face à Boulogne (2-2). La première occasion de la partie était à mettre à l'actif des Aiglons, mais elle n'intervenait qu'à la 27e minute. Bien servi par Ben Saada, Rémy effaçait son vis-à-vis adverse avant de placer une bonne frappe bien captée par Bédénik. En début de deuxième période, l'ancien Lyonnais était une nouvelle fois bien placé dans la surface mais sa frappe n'était pas cadrée. A la 58e minute, le club de la Côte d'Opale créait la sensation au stade du Ray en ouvrant la marque. Sur corner, Perrinelle prenait le meilleur sur Cantareil et profitait d'une faute de main d'Ospina pour donner l'avantage à son équipe. Les Azuréens ne tardaient pas à réagir. A la 67e minute, Poté, entré en jeu trois minutes auparavant, expédiait de la tête un bon centre de Cantareil au fond des filets de Bédénik. Mais les Boulonnais reprenaient l'avantage six minutes plus tard. Servi dans la surface, Blayac contrôlait entre deux défenseurs niçois avant d'ajuster Ospina. A la 85e minute, Poté, encore lui, égalisait une nouvelle fois pour l'OGC Nice en profitant d'un ballon de Rémy repoussé par Bédénik. Nice, avec 22 points, est 16e ce soir. Boulogne, avec 13 points, reste 19e, mais compte toujours un match de retard.

A retenir : après trois matchs consécutifs à l'extérieur, l'OGC Nice retrouvait enfin son stade du Ray. Un retour au bercail que ls Aiglons n'ont pas su faire fructifier, eux qui restaient sur déjà deux défaites, à Sochaux puis à Lens, et un petit match nul à Grenoble arraché de justesse.

La belle affaire de la 19e journée de Ligue 1 est à mettre à l'actif des Lillois, vainqueurs à Nancy 4-0. Le LOSC profite de la défaite de Marseille à domicile contre Auxerre (0-2) pour s'emparer de la deuxième place du classement.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB