Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’équipe type de L1 - 16e journée
Par Nicolas Lagavardan - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 07/12/2009 à 00h47
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Auteur d'un triplé à Lille, l'attaquant lyonnais Lisandro Lopez est élu «joueur de la journée» . Le Lillois Gervinho, le Rennais Marveaux, le Stéphanois Janot et le Valenciennois Audel se sont aussi distingués à l'occasion de cette 16e journée de Ligue 1 et figurent au sein de l'équipe type de Maxifoot.

L’équipe type de L1 - 16e journée

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Comme la saison passée, vous retrouvez l'élection du «joueur de la journée» . Il récoltera cinq points, les autres joueurs présents dans l'équipe type recevront trois points et un point sera attribué aux remplaçants. Un classement individuel est effectué et dévoilera au final le joueur de la saison.

Equipe type de la 16e journée :

Remplaçants :

12. Nicolas Dieuze (Grenoble)
13. Yohan Cabaye (Lille)
14. Jaroslav Plasil (Bordeaux)
15. Yoan Gouffran (Bordeaux)
16. Teddy Richert (Sochaux)
17. Fabrice Abriel (Marseille)
18. Mamadou Niang (Marseille)

En détails :

Le joueur de la journée : Lisandro Lopez (Lyon)

La défaite de son équipe n'enlève rien à sa performance individuelle. De retour en forme après un passage à vide au début de l'automne, Lisandro Lopez n'a pas pu empêcher la déroute lyonnaise malgré un triplé à Lille ! Un but de vrai buteur pour commencer, un penalty maitrisé ensuite, un numéro balle au pied pour finir. L'attaquant des Gones peut tout faire, il a tout fait pour compenser le niveau moyen de ses coéquipiers.

Jérémie Janot (Saint-Etienne)

Jérémie Janot apparait régulièrement dans l'équipe type. Spectaculaire à souhait, le portier bondissant des Verts a encore fait des miracles samedi, permettant aux Stéphanois de décrocher un point qui ne tenait qu'à un fil face à Sochaux. Décisif devant Dalmat et Martin en première mi-temps, il a fait don de son corps à l'entame du dernier quart d'heure avec un double sauvetage devant Mikari et Sverkos.

Rudy Mater (Valenciennes)

Sur le flanc droit, Rudy Mater a été impeccable contre Monaco. Solide défensivement, le Valenciennois n'a jamais laissé passer Nenê dans sa zone. Il n'a pas hésité à prendre son couloir pour accompagner les offensives développées par son équipe.

Rod Fanni (Rennes)

Repositionné en défense centrale (ce qui pourrait donner des idées à Raymond Domenech), Rod Fanni a parfaitement tenu son rang lors du derby breton. S'il préfère évoluer sur le côté droit, l'international français du Stade Rennais a su déjouer les plans du duo Vahirua – Gameiro.

Andre Luiz (Nancy)

Patron de la défense nancéienne, Andre Luiz a su guider ses coéquipiers pour préserver les chances de son équipe face à la domination auxerroise quasi constante. Mieux, le Brésilien a placé sa tête rageuse à la première occasion pour ouvrir le score. Le défenseur central lorrain a soigné sa relance et n'a pas commis la moindre faute. Dans ces conditions, son carton jaune pour contestation ne pouvait pas lui porter préjudice.

Benoît Trémoulinas (Bordeaux)

Le latéral gauche bordelais a encore été décisif face au Paris SG. S'il profite aussi de la faiblesse de ses concurrents au poste ce week-end pour se hisser une nouvelle fois dans l'équipe type, Benoît Trémoulinas a encore gratifié le public d'une passe décisive pour Plasil, après avoir enrhumé Ceara d'une feinte inspirée.

Romain Pitau (Montpellier)

Pierre angulaire de l'entrejeu montpelliérain, Romain Pitau était le passage obligé face au Mans. Le milieu de terrain à tout faire a attiré le ballon pour mieux relancer son équipe à l'assaut du but adverse.

Sylvain Marveaux (Rennes)

Mobilisé pour tirer les coups de pied arrêtés, Sylvain Marveaux ne peut pas être résumé à sa qualité de frappe. La barre transversale trouvée sur un coup franc enroulé parfait ne saurait occulter le volume de jeu de l'attaquant Rennais, puissant, tonique et inspiré techniquement. Il ne lui a manqué qu'un but pour couronner sa prestation intense livrée lors du derby breton contre Lorient.

Karim Aït Fana (Montpellier)

Karim Aït Fana ne devrait pas rester longtemps à Montpellier s'il continue comme ça. Le jeune attaquant héraultais a été le héros du match face au Mans. Il a d'abord débloqué la situation d'un lob magistral dans le premier quart d'heure, avant d'offrir le but de la victoire à Compan en seconde période, d'un centre de l'extérieur du droit après avoir laissé Corchia sur place.

Gervinho (Lille)

Gervinho a parfois su se faire oublier pour mieux surgir de sa boite. Plus rapide et vif que les défenseurs adverses, l'attaquant lillois a été à chaque fois dangereux balle au pied et a été récompensé par deux buts, dont le premier plein de lucidité avec un petit piqué devant Lloris après une course de plus de vingt mètres.

Johan Audel (Valenciennes)

Moteur de l'attaque valenciennoise auteur d'une première mi-temps remarquable par sa qualité de jeu, Johan Audel a fait mal à Adriano et donc à Monaco. L'attaquant de VA a débloqué la situation, avec une première passe décisive pour l'ouverture du score, puis une seconde pour redonner l'avantage au score à son équipe. Sa hargne, sa vitesse et ses centres précis ont éclaboussé le match.

Classement : Lisandro et Trémoulinas rattrapent Nenê

- A noter, le classement ne tient pas compte des 11e, 14e et 15e journées de Ligue 1 en raison des matchs reportés. Le classement porte donc sur les 13 journées entièrement validées -

Le joueur de la journée reçoit cinq points, un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Chaque joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement en découle logiquement.

1. Lisandro (Lyon) – 16 points
2. Trémoulinas (Bordeaux), Nenê (Monaco) – 15 points
4. Niang (Marseille) – 13 points
5. Sissoko (Toulouse) – 12 points
6. Rémy (Nice) – 11 points
7. Spahic (Montpellier), Diarra (Bordeaux), Koscielny (Lorient), Costa (Montpellier) – 10 points
11. Marveaux (Rennes) – 9 points
12. Lloris (Lyon), Planus (Bordeaux), Abriel (Marseille), Leroy (Rennes), Audel (Valenciennes) – 8 points
17. Janot (Saint-Etienne), Bastos (Lyon), Gervinho, Rami (Lille) – 7 points
21. Gourcuff, Chamakh (Bordeaux), Diawara (Marseille), Coupet, Clément (Paris SG), Demont (Lens), Chrétien (Nancy), Ndy Assembé (Valenciennes), Gameiro, Audard (Lorient), Bréchet (Sochaux) – 6 points
32. Brandao, Cheyrou (Marseille), Gomis (Lyon), Alonso, Ruffier (Monaco), Hadji (Nancy), Ben Saada (Nice) – 5 points
39. Gouffran (Bordeaux), Féret (Nancy), Gyan (Rennes), Pedretti (Auxerre), Frau (Lille), Cissokho, Pjanic, Govou (Lyon), Luyindula (Paris SG), Aït Fana, Pitau (Montpellier), Sanchez, Ben Khalfallah (Valenciennes) – 4 points
52. Heinze, Lucho, Kaboré, Koné (Marseille), Sakho, Erding, Ceara (Paris SG), M'Bengué, Ebondo, Gignac, Nounkeu, Didot (Toulouse), El Kaoutari, Dzodic, Jeunechamp (Montpellier), Alo'o Efoulou, Dia, Lemaître, Andre Luiz (Nancy), Nogueira, Davies, Faty, Perquis (Sochaux), Fanni, Mangane, Bocanegra, Danzé (Rennes), Sosa (Lorient), Källström, Boumsong (Lyon), Goulon, Le Tallec, Thomas (Le Mans), Cabaye, Debuchy, Landreau (Lille), Capoue, Jelen, Sorin, Hengbart, Mignot (Auxerre), Sanogo, Payet, Fernandez, N'Daw (Saint-Etienne), Sartre (Lens), Gace, Hellebuyck (Nice), Mater (Valenciennes) – 3 points
101. Ciani (Bordeaux), Richert (Sochaux) – 2 points
103. Armand, Giuly (Paris SG), Blondel, Pelé (Toulouse), Bonnart, Morientes, Valbuena, Mandanda (Marseille), Plasil (Bordeaux), Bangoura (Rennes), Hazard, Butelle (Lille), Mvuemba, Diarra, Vahirua (Lorient), Coutadeur (Le Mans puis Monaco), Yahia (Lens), Thil, Cuvillier (Boulogne), Toulalan (Lyon), Belhanda, Ilan, Matuidi (St-Etienne), Cohade, Tiéné, Pujol, Baldé (Valenciennes), Mikari (Sochaux), Le Crom, Dieuze (Grenoble), Apam (Nice), Coulibaly (Auxerre) – 1 point

Classement par club : Lisandro hisse Lyon en tête

- A noter, le classement ne tient pas compte des 11e, 14e et 15e journées de Ligue 1 en raison des matchs reportés. Le classement porte donc sur les 13 journées entièrement validées -

1. Lyon – 55 points
2. Bordeaux, Marseille – 52 points
4. Montpellier – 41 points
5. Rennes – 37 points
6. Lille, Toulouse, Valenciennes – 29 points
9. Lorient – 28 points
10. Paris SG, Nancy – 27 points
12. Monaco – 25 points
13. Auxerre, Nice – 23 points
15. Saint-Etienne, Sochaux – 21 points
17. Lens – 11 points
18. Le Mans – 10 points
19. Boulogne, Grenoble – 2 points

C'était l'équipe type de la 16e journée de Ligue 1. Rendez-vous dimanche prochain pour découvrir les meilleurs joueurs et le classement de la 17e journée !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour le PSG en 8es de Ligue des Champions ?

Chelsea
Dortmund
Atletico Madrid
Naples
Tottenham
Atalanta
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB