Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Deschamps et l’évolution du football
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 17/11/2009 à 11h31
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

En embrassant la carrière d'entraîneur après avoir été joueur au plus haut niveau, Didier Deschamps est bien placé pour parler de l'évolution du football. L'entraîneur de l'OM regrette le nombre trop important de personnes qui gravitent aujourd'hui autour des joueurs et qui les déconnectent de la réalité.

Deschamps et l’évolution du football

Le 27 septembre 1985, avec le maillot du FC Nantes sur les épaules, Didier Deschamps effectuait ses premiers pas chez les professionnels. 24 ans plus tard, celui qui a aussi porté les couleurs de l'Olympique de Marseille, des Girondins de Bordeaux, de la Juventus Turin, de Chelsea et du FC Valence durant sa carrière, appartient toujours au milieu professionnel, même s'il a troqué son maillot de joueur pour le costume d'entraîneur. A 41 ans, le technicien français est aujourd'hui l'un des mieux placés pour parler de ce qui a changé dans le football. Et l'entraîneur marseillais ne porte pas un regard très positif sur l'évolution du ballon rond. «L'entourage du footballeur a beaucoup changé, la presse, au sens large, a évolué, comme la société. Il y a plus d'ego à gérer ? Ce ne sont pas les ego, les caractères, mais l'entourage des joueurs» , souligne Deschamps ce mardi dans les colonnes de La Provence.

«Tu es le plus beau, tu es le meilleur»

«Aujourd'hui, un joueur de haut niveau est à la tête d'une petite entreprise où vous retrouvez le père, le frère, les cousins, le conseiller en patrimoine... Il arrive que l'entraîneur ait besoin d'être dur, de recadrer le joueur et, deux minutes après, il y a autour de lui quatre personnes qui lui brossent le poil pour lui dire : «Tu es le plus beau, tu es le meilleur, il n'a rien compris.» Le relationnel en devient plus compliqué» , constate l'entraîneur marseillais. En clair, il serait devenu aujourd'hui pratiquement impossible de faire comprendre à un joueur qu'il a besoin de changer certaines choses pour s'améliorer.

Pour Deschamps, l'importance prise par l'argent dans le footballeur professionnel aurait également une grande part de responsabilité dans ces nouveaux comportements. «Les sommes d'argent sont importantes, voire trop importantes, mais ce n'est pas leur faute puisqu'on leur donne. C'est peut-être une explication sur la perte des valeurs. La jeune génération a le pouvoir. Elle maîtrise les nouvelles technologies, les langues. A 18 ans, s'ils ont besoin de partir, ils y vont sans peur» , regrette l'entraîneur marseillais. Les affaires Samir Nasri à l'Euro 2008 ou récemment Karim Benzema en équipe de France sont là pour illustrer les propos de Deschamps.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Globalement, la Ligue des Champions dans son format actuel vous plaît-elle ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB