Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Complètement dingue !
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 08/11/2009 à 23h10
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Football champagne, dimanche soir à Gerland en clôture de la 13e journée. Les deux Olympiques se sont livrés un match titanesque, avec des rebondissements et des buts en veux-tu en voilà. Tour à tour menés à la marque, Marseille et Lyon n'ont rien lâché pour un résultat fantastique de 5-5 !

Complètement dingue !

Les Marseillais pouvaient craindre le pire de ce déplacement à Lyon. Mais après un début de match difficile avec une défense désorganisée dans un premier temps, les hommes de Didier Deschamps ont finalement été en position de force pour s'imposer, avec deux buts d'avance à dix minutes du terme. Le temps pour les Lyonnais de reprendre l'avantage avec trois buts coup sur coup, et pour Marseille d'égaliser à la dernière seconde ! Ce résultat irréel de 5-5 ne fait finalement le bonheur d'aucune des deux équipes, mais les spectateurs en ont eu pour leur argent. L'OM pouvait passer virtuellement devant Lyon ce soir en cas de victoire (en tablant sur un succès contre le PSG le 20 novembre), l'OL pouvait prendre les commandes de la Ligue 1 après la défaite de Bordeaux. Mais rien de tout cela au final. Au classement, Marseille est 8e avec 19 points (mais un match en moins), Lyon est 2e avec 24 points.

Les buts

- Sur un ballon en profondeur à destination de Lisandro, Heinze devance l'attaquant lyonnais mais repousse de la tête plein axe. Pjanic déboule à l'entrée de la surface, contrôle de la poitrine et propulse le cuir sous la barre d'une reprise puissante du pied droit (3e, 1-0).

- L'OM ne baisse pas les bras. Sur un corner tiré sortant par Abriel, Diawara passe devant Toulalan dans l'axe et place une tête décroisée. Lloris détourne de la main gauche mais pas suffisamment, le ballon trouve le chemin des filets avec l'aide du poteau (11e, 1-1).

- Sur un contre initié avec Gassama et Pjanic, Govou s'engouffre dans le camp marseillais, crochète Hilton à trente mètres pour se recentrer et profite de la fausse piste de Lisandro qui a emmené Diawara avec lui pour décocher une frappe tendue du gauche à l'entrée de la surface, dans la lucarne opposée de Mandanda (14e, 2-1).

- Cheyrou relance l'OM. Le milieu marseillais récupère la balle à trente mètres dans l'axe et dégaine une frappe tendue du gauche à mi-hauteur. Lloris juge mal la trajectoire et laisse échapper le cuir dans ses filets (43e, 2-2).

- Abriel déborde Gassama côté gauche et adresse un centre du gauche vers le point de penalty. Brandao ne peut reprendre au premier poteau mais Koné surgit entre les deux défenseurs pour placer une volée de l'extérieur du droit dans la lucarne de Lloris (47e, 2-3).

- L'OM enfonce le clou. Sur un corner bien tiré par Abriel, Brandao passe le pied gauche devant Bastos et dévie au fond des filets (79e, 2-4).

- Ce match est complètement débridé. Makoun lance Lisandro en profondeur avec une passe lobée. L'Argentin résiste au retour d'Hilton et s'en vient battre Mandanda de près d'une pichenette astucieuse du gauche (81e, 3-4).

- Sur un énième corner tiré par Delgado, Heinze dévie le ballon de la main dans la surface. Le geste est involontaire, mais l'arbitre n'hésite pas à désigner le point de penalty. Lisandro s'élance et croise sa frappe dans le soupirail de Mandanda parti du bon côté (83e, 4-4).

- Les Lyonnais sont incroyables. Sur un contre rapidement mené, Lisandro crée le décalage au milieu. Pjanic s'emmène le ballon et alerte Bastos sur le côté droit de la surface, dont la reprise supersonique du gauche au pied du piquet envoie Gerland au paradis (90e, 5-4).

- Mais un peu trop tôt… Car sur un dernier cafouillage devant le but lyonnais, Mbia bute sur Lloris mais Toulalan pressé par Niang dévie le ballon au fond de ses filets. Incroyable dénouement (90e+3, 5-5).

Les temps forts

- Sur la remise en jeu consécutive à l'ouverture du score, Niang s'échappe à l'angle gauche de la surface et frappe de l'intérieur du pied gauche, mais Lloris a bien bouché l'angle et détourne de la main gauche. Cheyrou reprend mais Makoun parvient à repousser le danger (5e).

- Sur un ballon récupéré dans le rond central, Brandao lance Niang sur le côté gauche qui temporise avant de lui rendre le ballon. Brandao le reçoit au point de penalty mais sa reprise à ras de terre est déviée en corner par Lloris (53e).

La prestation des Lyonnais

Une fois n'est pas coutume, Lloris n'est pas exempt de tout reproche. Touché par un tacle involontaire de Govou à la demi-heure de jeu, Gassama a parfaitement tenu sa place face à Niang, il a laissé filer Abriel sur le troisième but. Cris a bien contenu Brandao et couvert ses partenaires. Dépassé sur le but de Diawara et buteur contre son camp dans les dernières secondes, Toulalan a déjà été meilleur à ce poste de défenseur central. Cissokho a imposé son impact physique face à Koné et a investi le camp adverse dès que possible. Makoun a couru de tous les côtés pour couvrir ses coéquipiers et intercepter dans les pieds adverses. Källström a été agressif sur le porteur de balle et précis dans ses transmissions. Gros volume de jeu aussi pour Pjanic, tant défensif qu'offensif avec de bonnes passes verticales, un but et une passe à la clé notamment. Collé sur l'aile gauche, Ederson a été très discret, remplacé avant l'heure de jeu par Gomis. Govou a su profiter des largesses adverses pour marquer sur une occasion qu'il s'est lui-même créée, il n'a pas rechigné à descendre bas pour défendre.

La prestation des Marseillais

Mandanda a vécu un cauchemar derrière sa défense. Bonnart s'est souvent contenté d'un rôle défensif sur le côté droit. Des hauts et des bas, un but mais aussi une faute de placement sur le but de Govou par exemple pour Diawara. Hilton a souffert face à Lisandro. Souvent à la limite, Heinze a fait une erreur de minimes sur l'ouverture du score. Mbia a souvent repoussé le danger en coupant les trajectoires et en pressant le porteur, il n'a pas hésité à assurer lui-même la relance. Deux passes décisives pour Abriel qui a alterné le bon et le moins bon mais n'a jamais baissé les bras. Cheyrou a éclairé le jeu, avec des passes dans le bon tempo et une belle frappe victorieuse avant la mi-temps, remplacé après l'heure de jeu. Peu en vue en première période, Koné est sorti de sa boite dès la reprise avec un but sensationnel. Sorti sur blessure après un vilain tacle de Cris, remplacé par Valbuena. Sur l'aile gauche, Niang a buté sur Gassama et n'a pas eu le rendement habituel en première mi-temps, avant de hausser son niveau de jeu en seconde. Brandao a touché très peu de ballons, bien pris par Cris et longtemps maladroit avant de trouver la faille.

L'homme du match : Lisandro Lopez

Lisandro a fait la misère aux Marseillais d'un bout à l'autre de la rencontre. Il a d'abord multiplié les appels en première mi-temps pour déstabiliser la défense marseillaise, il n'a pas non plus ménagé sa peine avec un pressing incessant. Il a ensuite pris les choses en main en fin de rencontre pour ramener son équipe au score à 4-4 avec un doublé de patron.

La note du match : 18/20

Champagne ! Le spectacle était au rendez-vous dans une belle ambiance à Gerland. Les erreurs défensives aidant, les attaques ont pris le pas et offert une farandole de buts, et de beaux buts. Un match intense, engagé, indécis et spectaculaire à souhait.

Ce résultat nul ne fait finalement les affaires d'aucune des deux équipes. Lyon manque l'occasion de s'emparer des commandes du championnat.


Ligue 1 / 13e journée
Olympique LyonnaisOlympique de Marseille : 5-5 (2-2)
Stade de Gerland
Arbitre : Stéphane Bré
Buts : Pjanic (3e), Govou (14e), Lisandro (81e, 83e sp), Bastos (90e) – Diawara (11e), Cheyrou (43e), Koné (47e), Brandao (79e), Toulalan (90e csc)
Avertissements : Makoun (20e), Cris (54e) – Niang (75e), Diawara (88e)

Lyon : Lloris – Gassama, Cris, Toulalan, Cissokho – Makoun, Källström (Bastos, 68e), Pjanic, Ederson (Gomis, 54e) – Govou (Delgado, 80e), Lisandro. Entraîneur : Claude Puel

Marseille : Mandanda – Bonnart, Diawara, Hilton, Heinze – Mbia, Abriel, Cheyrou (Cissé, 68e) – Koné (Valbuena, 57e), Niang, Brandao. Entraîneur : Didier Deschamps



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB