Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Baromètre de la Semaine - N°16
Par Marc Lepannetier - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 18/11/2003 à 00h33
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les faits marquants de l'actualité du ballon rond : cette semaine, côté valeurs en hausse, La leçon de Français, Coupet confirme et Les Espoirs à la hauteur. Pour les valeurs en baisse, Piteuse Allemagne et Les favoris à la peine.

Les valeurs en hausse

La leçon de Français

Il n'aura fallu qu'une heure pour que la rémission allemande soit effective - le temps de jeter toutes ses forces physiques dans la bataille - et, à bout d'arguments, qu'elle soit mise techniquement à la raison. Les Bleus ont alors surclassé les vice-champions du monde sans que l'on s'en étonne (voir le baromètre n°11). Les interrogations, de certains, soulevées des récents très bons résultats contre de faibles opposants n'avaient pas lieu d'être. La valeur adverse n'a que peu d'importance quand le trio Zidane-Henry-Trezeguet évolue à ce niveau. Avec le match de Dacourt, qui a encore démontré qu'il est une valeur sûre en l'absence de Vieira, à l'instar de Thuram dans l'axe et de Coupet dans les buts, les doutes des derniers sceptiques semblent s'envoler. Reste à ne pas s'enflammer car les derniers matches amicaux avant l'Euro ne seront pas plus significatifs. Seule l'envie, la confiance et la forme physique devront être entretenues. Si c'est le cas, toute l'Europe du football pourrait, encore une fois, apprendre le Français en juin prochain.

Coupet confirme

Une cinquième sélection sous l'ère Santini pour Grégory. La plus belle et la plus significative. La valeur supposée de l'adversaire et le contexte, dû à l'affaire Barthez, auraient pu le perturber mais c'est l'inverse qui s'est produit. En rééditant en sélection une performance digne de ses très belles prestations en club, Coupet est devenu plus qu'une doublure. Un concurrent direct de Fabien Barthez. Ce n'est pas un mince exploit lorsque l'on sait que, sous sa pression indirecte, Letizi et Ramé s'y sont déjà brûlés les ailes. Pour autant, reverra-t-on Grégory titulaire lorsque Fabien aura retrouvé un club ? A en croire Santini avant la rencontre, Barthez reste le numéro un. Qu'en sera-t-il en février prochain ? Seul un mauvais début d'année de Fabien pourrait remettre en cause la hiérarchie. Il n'en reste pas moins que, pour la première fois, son éventuel remplaçant à acquis les faveurs de tout le monde.

Les Espoirs à la hauteur

Avant le barrage aller pour la phase finale de l'Euro Espoir, on craignait la haute technicité des attaquants portugais. On avait oublié la force collective de nos Bleuets et le talent immense de Djibril Cissé. Quand l'équipe se met au service d'un attaquant hors pair, le résultat, victoire 2-1, est au rendez-vous. Deux services d'Evra pour une reprise placée du droit et une chevauchée fantastique de Cissé. Deux coups fumants pour des Portugais restés dans le brouillard, aveuglés par la pluie et les chimères de leur prétendue supériorité technique, les passements de jambes de Quaresma ou de Ronaldo ne trouvant que les Français comme conclusion. A l'inverse, Djibril s'est montré à la hauteur, sa progression devient constante et son apport a été décisif. Reste à maintenir l'écart, ce soir à Clermont-Ferrand, lors du match retour pour profiter d'un possible Euro en Bretagne, en juin prochain. Pour un doublé historique ? Et pourquoi pas.

Les valeurs en baisse

Piteuse Allemagne

L'Allemagne n'aura fait illusion que le temps d'un été coréen. Celui qui l'a vu arriver en finale du Mondial après avoir fourni, encore une fois, un football efficace mais dénué de toute intention de jeu. Le mirage Klose, le talent de Kahn ou la technique de Ballack, ont caché la valeur réelle de cette équipe. Depuis, l'Allemagne a perdu contre toutes les grandes nations du football et vient de se faire humilier par nos Bleus. Kahn est désormais vieillissant, seul Ballack et Kuranyi semblent justifier un talent international. Avec 60% de joueurs étrangers en Bundesliga, l'avenir n'apparaît pas rose Outre-Rhin. La jeunesse a du mal à s'exprimer, seul Hinkel a récemment pu percer, et la remise en cause de tout son football va devenir perpétuelle à l'orée de la prochaine Coupe du monde organisée par elle-même. Vu le travail à accomplir sur le terrain, les deux ans qui lui reste ne seront pas de trop.

Les favoris à la peine

Les barrages : L'Espagne, petite victoire 2-1 contre la Norvège, les Pays-bas, défaits 1-0 en Ecosse, et la Turquie, battue 1-0 en Lettonie, n'ont pas été à la fête lors des barrages aller pour l'Euro. Au retour, ce mercredi, ils doivent s'apprêter à souffrir pour espérer s'y qualifier car la tâche s'annonce compliquée. Dans le froid norvégien, la technique espagnole ne sera pas sortie de l'auberge face au combat physique imposé par les Scandinaves. Les Néerlandais ont les moyens de passer outre la volonté des Scottish mais leur faible fond de jeu actuel laisse toutefois songeur... Enfin, les Turcs ne seront pas à la noce face à l'équipe lettone qui peut s'enorgueillir d'avoir déjà gagné en Suède et en Pologne lors des qualifications. On le voit, et Maxifoot vous le prédit, il pourrait bien y avoir des surprises...

Les matches amicaux : L'Angleterre, battue chez elle 2-3 par le Danemark, et le Portugal, qui a du concéder le nul 1-1 face à la Grèce alors qu'il a évolué à onze contre dix pendant une heure, n'ont pas été plus brillants que l'Espagne, les Pays-Bas ou la Turquie. La sanction ne sera bien sûr pas plus grave. Pourtant, les derniers résultats, surtout la manière, de ces deux équipes ne sont guères encourageants. A croire que seule la France tient son rang et justifie son ambition. Pas si sûr. La victoire facile de la République tchèque, 5-1 contre le Canada, et celle de l'Italie, 1-0 face à la Roumanie, sont là pour nous en convaincre. A Maxifoot, il n'en était pas besoin (voir le baromètre n°6 et n°11).

Merci, et à la semaine prochaine !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB