Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : jeu de Roumains, jeu de vilains, la double faute d’Escudé…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 07/09/2009 à 10h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, jeu de Roumains, jeu de vilains, classe Diarra et Rothen en power Rangers sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, la double faute d'Escudé, Gignac de la vie en rose aux bleus au corps et don't cry for him Argentina. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : jeu de Roumains, jeu de vilains, la double faute d’Escudé…

Les valeurs en hausse

Jeu de Roumains, jeu de vilains

On s'attendait à ce que le déplacement en Serbie soit le match le plus décisif pour l'avenir de l'équipe de France. Mais finalement, c'était peut-être la réception de la Roumanie le rendez-vous le plus important pour les Bleus. Et au Stade de France, on peut dire que les Roumains, même sans leur star Adrian Mutu, ont joué un bien vilain tour aux Français. En décrochant un point en France, les Roumains restent très loin des deux premières places du groupe 1. Mais ils ont en revanche empêché les tricolores de se rapprocher de la Serbie, qui reste en tête de la poule avec quatre points d'avance sur les Français. Et c'est déjà là une belle victoire pour des Roumains que les Bleus ne sont pas près d'oublier.

Classe Diarra

Sur la lancée de ses dernières prestations avec le Real Madrid, Lassana Diarra fut probablement le meilleur Français sur la pelouse samedi soir face à la Roumanie. Positionné un peu plus haut que d'habitude au milieu de terrain, le Madrilène a récupéré un nombre important de ballons qu'il a souvent rendu propres. Et pour une fois, Diarra ne s'est pas contenté de les redistribuer à ses défenseurs centraux ou sur les côtés. Il a cherché à jouer vers l'avant pour apporter le danger devant les buts adverses. Si la France n'a pu faire mieux que match nul face aux Roumains (1-1), Diarra n'a lui pas grand-chose à se reprocher.

Rothen en power Rangers

A quelques minutes de la clôture du marché des transferts pour les clubs britanniques, Jérôme Rothen est donc parvenu à quitter le Paris Saint-Germain. Deux mois d'attente, faits de déception et de rendez-vous manqués, ont tout de même débouché sur un beau challenge pour le milieu de terrain. Prêté un an aux Glasgow Rangers par le Paris Saint-Germain, l'ancien Monégasque tentera de reprendre du plaisir en Ecosse. Si le championnat écossais n'est pas vraiment le plus attractif du vieux continent, Rothen aura tout de même l'opportunité de disputer la Ligue des Champions sous ses nouvelles couleurs. Avec la volonté de prouver qu'il peut être taillé pour les Rangers.

A part ça ? Vainqueur 5-0 de la Belgique samedi soir, l'Espagne a accentué son avance en tête du groupe 5 des éliminatoires de la zone Europe et pratiquement assuré sa participation à la Coupe du monde. Le champion d'Europe en titre a balayé sur son passage des Diables Rouges qui ressemblaient davantage à des petits anges.

Les valeurs en baisse

La double faute d'Escudé

Julien Escudé n'est pas prêt d'oublier ce samedi 5 septembre 2009. Le défenseur du FC Séville avait pourtant une belle carte à jouer. En le titularisant de nouveau au côté de William Gallas, Raymond Domenech avait décidé d'accorder une nouvelle fois toute sa confiance à l'ancien Rennais. Mais face à la Roumanie, Escudé est passé au travers. Bousculé tout au long de la partie par Marica, le Sévillan n'est jamais parvenu à s'imposer et à faire régner l'ordre dans son secteur. La double faute est intervenue lorsque, malheureux, il égalisait pour les Roumains en trompant le pauvre Lloris. Escudé pourra toujours se consoler en se disant qu'après avoir touché le fond, il ne pourra que remonter…

Gignac de la vie en rose aux bleus au corps

Après son match et son but aux Iles Féroé, André-Pierre Gignac passait pour le nouveau sauveur de la nation. Pour beaucoup, il était même déjà indispensable aux Bleus. C'était peut-être aller un peu vite en besogne. Car face à la Roumanie ce week-end, l'attaquant toulousain a montré qu'il lui restait encore beaucoup de chemin à parcourir pour s'imposer au plus haut niveau. Contre les Roumains, Gignac fut probablement le moins bon attaquant français. Transparent, peu servi et peu en réussite, l'ancien Lorientais a vraiment vécu une soirée difficile. Pas sûr que Raymond Domenech lui fasse de nouveau confiance en Serbie. Surtout quand, pendant ce temps-là, un certain Karim Benzema continue de cirer le banc de touche…

Don't cry for him Argentina

L'état de grâce est fini pour Diego Maradona. Si les matchs amicaux avaient renforcé un peu plus sa légende en Argentine, c'est désormais terminé. Les Argentins regardent les résultats de leur sélection et commencent à se demander si leur chouchou est bien l'homme de la situation. La défaite à domicile face au Brésil dimanche (1-3) a plongé un peu plus les Albiceleste dans le doute. 4e des éliminatoires sud-américains, l'Argentine est bien mal embarquée. Il lui reste désormais trois rencontres pour tenter de conserver cette 4e place qualificative et prendre ainsi la route de l'Afrique du Sud pour participer à la Coupe du monde. Trois rencontres où Maradona devra retrouver un peu de sa superbe.

A part ça ? Le Portugal n'y arrive pas. En concédant le match nul au Danemark samedi soir (1-1), les partenaires de Cristiano Ronaldo ne sont que 4es du groupe 1. Autant dire que l'Afrique du Sud n'a jamais paru aussi loin pour les Portugais…

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB