Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon condamné à l’exploit
Par Julien Gorenflot - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 24/03/2004 à 00h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Lyonnais ont été étouffés par le rouleau compresseur portugais. Sans se créer de nombreuses occasions, les Portugais ont ouvert le score juste avant la mi-temps. L'OL n'a jamais réussi à jouer son jeu et s'est incliné finalement (2-0). Ce score assez sévère oblige les Lyonnais à faire un véritable exploit au retour.

Lyon condamné à l’exploit

Les données de la rencontre

Parfois laborieux contre les équipes supposées inférieures, l'OL a souvent réussi de bons résultats contre les gros, comme en témoigne la victoire (2-1) à Munich contre le Bayern cette saison. Dans ce genre de match, les Lyonnais semblaient donc capables de ramener un très bon résultat, c'est-à-dire un match nul, voire même une victoire. Il est vrai que se présentait aux Lyonnais une équipe quasiment invincible cette saison, mais l'OL avait déjà réussi de très bonnes choses sur la pelouse de grosses pointures européennes. La saison passée, l'OL s'était ainsi imposé (2-1) à l'Inter, tandis qu'en 2001-2002, il avait vaincu (4-2) chez lui le Bayer Leverkusen, futur finaliste. «Nous allons affronter une formation de très bon niveau mais nous abordons ce rendez-vous pour l'emporter» , n'hésitait pas à dire Edmilson. A l'image de toute l'équipe, le défenseur lyonnais était ambitieux : «Un quart de finale n'est pas un objectif. L'ambition est de pouvoir aller plus loin.» Lyon ne venait visiblement pas à Porto pour faire du tourisme !

Côté Lyon, Elber était finalement sur le terrain au coup d'envoi. Pour le reste, l'équipe était classique, avec Malouda une nouvelle fois arrière gauche. Du côté du FC Porto, c'était bien le jeune brésilien Carlos Alberto qui avait été choisi pour épauler MacCarthy. Le FC Porto, diminué en défense, pouvait compter sur son milieu de terrain au complet, notamment son artiste, Deco.

Les principaux faits du match

- Première frappe du match signée Carlos Alberto (2').

- Maniche alerte MacCarthy en profondeur, à la limite du hors-jeu. Heureusement pour Lyon, l'attaquant de Porto ne parvient pas à maîtriser le ballon (15').

- Govou donne le ballon à Elber dans l'axe. Le Brésilien se retourne et frappe dans la foulée, mais trop mollement pour inquiéter Vitor Baia (25').

- Centre de Deco dans la surface, repoussé par Edmilson sur MacCarthy qui reprend au-dessus (27').

- Coup-franc de Deco sur l'aile gauche à 25 mètres du but de Coupet. Le ballon enveloppé n'est pas pas touché et le gardien lyonnais doit s'interposer pour éviter l'ouverture du score (30').

- Centre de Deflandre de la droite, remise de Govou en déviation pour Luyindula, à l'entrée de la surface, qui frappe de peu à côté de la lucarne (39').

- Corner dévié de Juninho et tête d'Elber qui manque de puissance pour ouvrir le score (43').

- Contre de Porto : centre de la droite de Carlos Alberto dans la surface pour Benni MacCarthy au second poteau. Le Sud-africain centre très fort devant le but et Deco, aux six mètres, coupe la trajectoire. Coupet n'a rien pu faire (1-0, 44').

- Centre de la droite et reprise de Luyindula bien captée par Vitor Baia (55').

- Slalom de Carlos Alberto qui s'ouvre le chemin du but pour frapper des 16 mètres, au-dessus de la cage lyonnaise (57').

- Essien décale Luyindula côté gauche. La frappe dévissée de l'attaquant lyonnais passe assez nettement à côté (67').

- Coup-franc de l'aile droite tiré par Deco au point de penalty et superbe coup de tête de Carvalho qui double la mise (2-0, 71').

- Centre de Jankauskas pour MacCarthy qui reprend de la tête pas assez puissamment pour tromper Coupet (74').

- Frappe flottante de MacCarthy repoussée du pied par Grégory Coupet (83').

- Superbe frappe puissante de MacCarthy qui passe de peu au-dessus (92').

- Porto l'emporte 2-0 sans que Lyon n'ait réussi à créer le danger dans les dernières minutes.

La prestation des Lyonnais

L'OL est resté sur la défensive pendant la première mi-temps. Craignant les individualités portugaises, les Lyonnais ont préféré ne pas prendre de risques et ne pas laisser d'espaces. Dans cette configuration, on a surtout vu les défenseurs, Edmilson notamment ou encore Diarra en position de milieu récupérateur. A son poste d'arrière gauche, Malouda est à crédité d'une excellente première mi-temps sur le plan défensif. Govou a participé au jeu et s'est bien battu. Juninho, sorti à la mi-temps sur blessure, n'a pas eu son rendement habituel. A part quelques accélérations, dont une aurait pu être décisive à la 7ème minute, il n'a pas apporté la touche technique qui manquait au milieu lyonnais. En seconde mi-temps, la rentrée de Dhorasoo a apporté plus de percussion dans le jeu lyonnais, souvent trop direct. Par son activité, Dhorasoo a dynamisé le jeu de l'OL. Insuffisamment cependant pour que son équipe se crée des occasions franches. Lyon en voulant aller de l'avant pour égaliser, s'est exposé et les espaces se sont libérés pour les Portugais. On a vu notamment Malouda nettement moins à l'aise dans son rôle défensif qu'en première mi-temps. Devant, Luyindula a beaucoup tenté mais a manqué de précision dans ses frappes. Govou a tenté de déstabiliser la défense portugaise avec plus ou moins de réussite, tandis qu'Elber n'a pas démérité dans un rôle de point d'ancrage. Le tout a cependant manqué de percussion et la construction a bien souvent été précipitée.

La prestation des Portugais

Les Portugais n'ont pas cherché à enflammer le match dans les premières minutes. Prudents, ils savaient qu'ils allaient finir par user leur adversaire et surtout ils ne voulaient visiblement pas encaisser un but sur leur pelouse. Dès les premières minutes, on a remarqué le remplaçant de Derlei, Carlos Alberto qui n'a pas hésité à décrocher pour faire admirer sa technique. Le Brésilien n'a cessé de dribbler, provoquer, accélérer et a fait souffrir la défense de l'OL. Mac Carthy a commencé plus timidement, mais le Sud-africain s'est rattrapé par la suite et a profité des espaces en fin de match. De par ses qualités techniques et son agressivité, le meneur Deco n'a pas failli à sa réputation. Son inspiration et sa technique ont fait de lui le chef d'orchestre d'une équipe au jeu aéré, posé, précis et bien construit. Mais au-delà du talent individuel, c'est le réalisme et la solidité défensive qui ont permis à Porto de remporter ce match. Des qualités que l'on n'attendait pas. Les Lyonnais non plus visiblement.

Le résultat de ce match aller est catastrophique pour les Lyonnais, d'autant plus que Porto est très dangereux à l'extérieur. Faute de na pas avoir été plus efficace dans la construction, les Lyonnais n'ont pas trop inquiété Porto. Cette rencontre laisse bien des regrets, car un résultat plus favorable était tout à fait envisageable. Après Lens l'année dernière et Marseille cette année, c'est Lyon qui va sans doute être éliminé à son tour par le FC Porto. Il faudra compter sur un exploit. Dans l'autre match, Milan a lui aussi pris une sérieuse option sur la qualification en gagnant 4-1.

L'autre match

Dans l'autre quart de finale de la soirée, le Milan AC, privé de Nesta, recevait le Deportivo La Corogne. C'est La Corogne qui a ouvert le score par Pandiani (11'), mais le Milan AC a réagi en égalisant avant la mi-temps par Kaka. Shevchenko, juste après la pause, donnait l'avantage aux Milanais, puis Kaka, à nouveau, dans la foulée et enfin Pirlo corsaient l'addition. Avec cette superbe victoire 4-1, Milan a fait un très grand pas vers les demi-finales.


Fiche technique


FC Porto – Lyon : 2-0 (1-0)
45 000 spectateurs
Arbitre : M. Hauge
Buts : Deco (44’), Carvalho (71’).
Avertissements : Valente (33’), Bosingwa (83’), Fernandes (91’) pour Porto, Malouda (60’) et Müller (89’) pour Lyon.
FC Porto : Vitor Baia - Ferreira, Carvalho, Emanuel, Valente – Costinha (Bosingwa, 78’), Maniche, Deco, Alenitchev (Fernandes, 82’) – Carlos Alberto (Jankauskas, 58’), McCarthy.
O L : Coupet – Deflandre (Réveillère, 73’), Edmilson, Müller, Malouda - Govou, Diarra, Juninho (Dhorasoo, 46’), Essien – Elber, Luyindula.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB