Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’équipe type de L1 - 32e journée
Par Nicolas Lagavardan - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 19/04/2009 à 23h26
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Omniprésent et décisif sur les trois buts de son équipe, le milieu offensif du PSG Jérôme Rothen est élu «joueur de la journée» . Alou Diarra, Juan Pablo Pino, Guillaume Hoarau et Rémy Maréval notamment, se sont aussi distingués à l'occasion de cette 32e journée de Ligue 1 et figurent au sein de l'équipe type de Maxifoot.

L’équipe type de L1 - 32e journée

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Comme la saison passée, vous retrouvez l'élection du «joueur de la journée» . Il récoltera cinq points, les autres joueurs présents dans l'équipe type recevront trois points et un point sera attribué aux remplaçants. Un classement individuel est effectué et dévoilera au final le joueur de la saison.

Equipe type de la 32e journée :

Remplaçants :

12. Souleymane Diawara (Bordeaux)
13. Renato Civelli (Marseille)
14. Julien Féret (Nancy)
15. Paulo Machado (St-Etienne)
16. Olivier Sorin (Auxerre)
17. Brandao (Marseille)
18. Bafetimbi Gomis (St-Etienne)

En détails :

Le joueur de la journée : Jérôme Rothen (Paris SG)

Le milieu offensif gauche du Paris SG a souvent été médiocre cette saison, ce ne fut pas le cas contre Le Havre. Jérôme Rothen est impliqué sur les trois buts de son équipe. Pré-passeur décisif sur le premier, il a inscrit le deuxième d'une frappe puissante du gauche sur une remise de la tête de Hoarau, avant de servir ce dernier sur le troisième but. Le Parisien a été omniprésent en attaque, avec pas moins de 25 centres souvent ajustés et 5 coups francs pour un total de 89 ballons joués !

Ulrich Ramé (Bordeaux)

Les gardiens n'ont pas particulièrement brillé ce week-end. Ulrich Ramé en profite pour pointer le nez à la fenêtre, à la faveur d'une copie incapable rendue contre Lyon. Rassurant dans ses prises de balle, sûr dans ses interventions, le capitaine bordelais a aussi su perturber Benzema sur sa meilleure occasion.

Rémy Maréval (Nantes)

Le latéral gauche nantais a fait à lui seul une grande partie du travail face à Nice. S'il n'a pas eu particulièrement à s'employer défensivement face à des Aiglons timorés, Rémy Maréval en a profité pour monter aux avant-postes. Son apport a été payant avec deux passes décisives sur les deux buts du match : pour Bekamenga d'abord d'une ouverture millimétrée en profondeur, pour Bagayoko ensuite après avoir largement participé à la construction de l'action.

Grégory Cerdan (Le Mans)

Un match plein pour le défenseur central manceau. En patron de la défense, Grégory Cerdan a parfaitement muselé les attaquants valenciennois. Il a aussi fait basculer la rencontre en ouvrant la marque d'une frappe contrée sur coup franc. Preuve de la confiance que lui accorde son entraîneur, le Sarthois a enfilé le brassard de capitaine après la sortie de Thomas.

Adama Coulibaly (Auxerre)

Avec Sverkos et Erding dans sa zone, le défenseur central auxerrois se devait d'être très vigilant. Il l'a été. Adama Coulibaly a parfaitement contrôlé l'accès aérien. Bien en place d'un bout à l'autre du match, l'international malien n'a laissé que des miettes aux Lionceaux, permettant ainsi d'assurer une victoire à l'extérieur quasiment synonyme de maintien.

Charles Kaboré (Marseille)

Le Marseillais s'en est bien tiré à un poste inhabituel pour lui et profite de l'absence de concurrence ce week-end pour intégrer l'Equipe-type. Repositionné latéral droit en l'absence de Bonnart, Charles Kaboré a assuré sa fonction devant Morel, avant d'accélérer en seconde période avec une grosse débauche d'énergie dans tout le couloir pour apporter le surnombre et délivrer des centres.

Alou Diarra (Bordeaux)

Grosse activité pour Alou Diarra face à Lyon lors du match au sommet, très présent à la récupération de bout en bout. La tour de contrôle bordelaise est sortie victorieuse de ses duels et a fait basculer la partie juste avant la pause, en inscrivant le seul but du match, ô combien décisif.

Toulalan Jérémy (Lyon)

Lyon a perdu mais ce n'est pas la faute de son milieu défensif. A peine rentré de blessure, Jérémy Toulalan a cravaché comme à son habitude, toujours aussi actif à la récupération et précieux sur les contres adverses. Au marquage de Gourcuff, il ne lui a laissé que peu d'espace pour s'exprimer.

Laurent Courtois (Grenoble)

Positionné sur l'aile gauche, le milieu offensif droitier a été le Grenoblois le plus actif face à Toulouse. Laurent Courtois a apporté un plus technique aux Isérois avec des passes justes et une bonne variation de jeu, il a aussi récolté puis transformé un penalty pour le seul but du match. Un but qui offre quasiment le maintien aux hommes de Bazdarevic.

Juan Pablo Pino (Monaco)

L'attaquant colombien de Monaco a longtemps erré face à Rennes avant de sortir sur sa boite. Juan Pablo Pino a flingué les Bretons à lui tout seul sur trois contre-attaques express en seconde période. Il a d'abord provoqué un penalty accompagné de l'exclusion d'Aubey. Il a ensuite remporté son duel face à Douchez au terme d'une longue chevauchée solitaire, avant de sceller le score en marquant dans le but vide dans les dernières secondes.

Guillaume Hoarau (Paris SG)

La tour de contrôle du PSG a été décisive face aux modestes Havrais. Guillaume Hoarau a largement marqué la feuille de match de son empreinte, avec deux passes décisives de la tête suivies d'un but pour clore le score. Précieux par son jeu aérien et ses déviations, l'attaquant parisien revient à deux longueurs de Gignac au classement des buteurs.

Classement : Hoarau se replace au pied du podium

Le joueur de la journée reçoit cinq points, un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Chaque joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement en découle logiquement.

1. Bastos (Lille) – 35 points
2. Sessègnon (Paris SG) – 32 points
3. Gignac (Toulouse) – 31 points
4. Hoarau (Paris SG) – 30 points
5. Benzema (Lyon) – 25 points
6. Lloris (Lyon) – 23 points
7. Mandanda (Marseille) – 20 points
8. Gourcuff (Bordeaux) – 19 points
9. Taiwo (Marseille), Chamakh (Bordeaux), Fanni (Rennes) – 17 points
12. Toulalan (Lyon), Savidan (Caen), Ben Arfa (Marseille) – 16 points
15. Makoun (Lyon) – 15 points
16. Pagis (Rennes), Giuly (Paris SG), Rami (Lille) – 14 points
19. Diawara (Bordeaux), Cris (Lyon), Wendel (Bordeaux), Matuidi (Saint-Etienne), Cetto (Toulouse), Coulibaly (Auxerre) – 13 points
25. Landreau (Paris SG), Gameiro (Lorient), Leroy (Rennes), Schmitz (Valenciennes) – 12 points
29. Camara (Paris SG), Zenden (Marseille), Erding (Sochaux), Chalmé (Bordeaux) – 11 points
33. Cerdan (Le Mans), Mathieu (Toulouse), Park (Monaco), Mangane (Rennes), Civelli (OM) – 10 points
38. Diarra (Bordeaux), Valbuena (Marseille), Didot (Toulouse), Ederson (Lyon), Simic (Monaco), Rothen, Armand (Paris SG), Cabaye (Lille), Ciani (Lorient), Hengbart, Mignot (Auxerre), Diakité (Nice), Feghouli (Grenoble) – 9 points
51. Fernando (Bordeaux), Planté (Caen), Rémy (Nice) – 8 points
54. Machado (Saint-Etienne), Carrasso (Toulouse), Béria (Lille), Dia (Nancy), Boumsong (Lyon), Abriel, Audard (Lorient), Ziani, Cheyrou (Marseille), Bisevac (Valenciennes), Paillot (Grenoble), Maïga (Le Mans), Jelen (Auxerre) – 7 points
67. Juninho (Lyon), Koné, Bonnart, Civelli (Marseille), Ruffier, Cufré (Monaco), Coutadeur, Stromstad (Le Mans), Vitakic (Grenoble), Balmont (Lille), Apam, Rool (Nice), Hansson, Douchez (Rennes), Mater, Penneteau (Valenciennes), Sakho (Paris SG), Heurtebis, Maréval, Alonzo, Bagayoko (Nantes), Sorin (Auxerre), Bracigliano, Alassane (Le Havre) – 6 points
91. Hadji (Nancy), Helstad, Gervinho (Le Mans), Meriem, Pino (Monaco), Lesage (Le Havre), Dudka (Auxerre), Braaten (Toulouse) – 5 points
99. Delgado (Lyon), Luyindula (Paris SG), Capoue (Toulouse), Letizi (Nice), Audel (Valenciennes), Morel (Lorient), Emerson, Mavuba (Lille), Niang, M'Bami (Marseille), Bellion, Cavenaghi (Bordeaux), Thomert, Sow (Rennes), Obraniak (Lille), Mollo, Alonso, Meriem (Monaco), Lamah (Le Mans), Chafni, Pedretti (Auxerre), Boudebouz (Sochaux), Courtois (Grenoble) – 4 points
122. Zubar, Brandao, Kaboré (Marseille), Ceara, Clément (Paris SG), Chedjou, Tafforeau, Debuchy (Lille), Ramé, Jurietti, Traoré (Bordeaux), Perez, Nimani, Pokrivac, Licata, Lolo, Modesto (Monaco), Amalfitano, Robert (Lorient), Dernis, Feindouno, Dabo, Tavlaridis, Janot (Saint-Etienne), Faty, Capoue, Tall, Poulard, Da Rocha (Nantes), Quercia, Kahlenberg, Narry, Grichting (Auxerre), Batlles, Mainfroi, Wimbée, Moreira, Robin, César (Grenoble), Faé, Mouloungui (Nice), Mounier, Réveillère, Källström, Grosso (Lyon), Helder, André Luiz, Macaluso, Chrétien (Nancy), Perquis, Mikari (Sochaux), Bocanegra, M'Bia, Cheyrou (Rennes), Sirieix, Congré, Sissoko (Toulouse), Ben Khalfallah, Gomis, Lemaître (Caen), Revault, Gillet, Sambou (Le Havre), Bouhours (Le Mans), Lacourt, Darcheville (Valenciennes), Ospina (Nice) – 3 points
190. Hilton (Marseille), Hazard (Lille), Briand (Rennes), Klasnic (Nantes), Brison (Nancy), Echouafni, Hellebuyck (Nice), Pitau, Richert (Sochaux), Vahirua (Lorient) – 2 points
200. Geder (Le Mans), Planus (Bordeaux), Makelele (Paris SG), Danic, Sanchez (Valenciennes), Bodmer, Fred (Lyon), Cana (Marseille), Oliech (Auxerre), Zerka, Féret (Nancy), Sverkos (Sochaux), Barzola, Deroin, Sorbon, Nivet, Seube (Caen), Dieuze (Le Havre), Bonnet, Fofana (Toulouse), Pelé, Akrour, Le Crom (Grenoble), Pierre (Nantes), Malicki, Vittek, Frau (Lille), Gigliotti, Mirallas, Gomis, Ilan (Saint-Etienne), Adriano, Nkoulou (Monaco) – 1 point

Classement par club : lutte indécise en tête

1. Paris SG, Lyon – 132 points
3. Marseille – 129 points
4. Bordeaux – 108 points
5. Lille – 94 points
6. Toulouse – 93 points
7. Rennes – 84 points
8. Auxerre – 70 points
9. Monaco – 68 points
10. Le Mans – 48 points
11. Lorient – 47 points
12. Grenoble, Nice – 46 points
14. Valenciennes – 43 points
15. Nantes – 42 points
16. Saint-Etienne – 39 points
17. Caen – 38 points
18. Nancy – 34 points
19. Sochaux – 25 points
20. Le Havre – 21 points

C'était l'équipe type de la 32e journée de Ligue 1. Rendez-vous le week-end prochain pour découvrir les meilleurs joueurs et le classement de la 33e journée !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Où évoluera Neymar cette saison 2019-20 ?

PSG
Barcelone
Real
Juventus
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB