Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Adebayor tire son épingle du Madrigal
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 07/04/2009 à 22h55
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Arsenal a ramené un très bon résultat (1-1) de son déplacement à Villarreal mardi soir, en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Auteurs d'une prestation flamboyante dans l'ensemble, les Espagnols ont eu le tort de baisser de rythme pendant un quart d'heure, moment choisi par Adebayor pour inscrire un but merveilleux.

Adebayor tire son épingle du Madrigal

Quand Arsenal gagne, c'est aussi un peu la France qui gagne. La France a donc un peu gagné mardi soir au Madrigal. Avec quatre joueurs français présents au coup d'envoi plus Arsène Wenger sur le banc, les Cannonniers ont ramené un excellent résultat de Villarreal (1-1) en vue du match retour. Sans Pirès au coup d'envoi, les Espagnols ont globalement dominé la rencontre avec un jeu de passes bien léchées et beaucoup de rythme. Mais leur baisse de régime à l'heure de jeu a profité au duo Fabregas – Adebayor. De retour de blessure, les deux maillons forts des Gunners en ont profité pour planter une banderille qui place leur équipe en position de force avant la revanche à l'Emirates Stadium le mercredi 15 avril.

Les buts

- Nasri perd un ballon sur l'aile gauche et permet à Villarreal de se relancer. A la conclusion de l'offensive menée par Rossi, Senna esseulé à vingt cinq mètres trouve la lucarne d'une frappe limpide et puissante du coup du pied droit (10e, 1-0).

- Fabregas adresse un long ballon à destination d'Adebayor. Dos au but dans la surface, le Togolais contrôle de la poitrine et enchaine instantanément une bicyclette qui trouve le petit filet opposé (66', 1-1).

Les temps forts

- Villarreal démarre pied au plancher et récolte un premier corner. Ibagaza l'enroule idéalement du gauche devant le but. Seuls à la retombée, Gonzalo et Capdevila se gênent et permettent à Almunia de se saisir du ballon sur sa ligne (4').

- A peine entré en jeu à la place d'Almunia, Fabianski est mis à rude épreuve. Villarreal combine magnifiquement aux abords de la surface londonienne. Senna pousse le gardien à la parade d'une frappe rasante, puis Capdevila reprend au second poteau mais Fabianski repousse en corner des deux poings (30').

- Rossi s'engouffre dans l'axe et se fait faucher par Song à deux pas de la surface dans l'axe. L'Italien vient s'empaler sur les jambes de Gallas, blessant l'international français à la cheville et au genou dans sa chute. Le coup franc n'a rien donné (38e).

- Fabregas lance une nouvelle passe longue sur l'aile gauche à destination pour Adebayor qui centre de la tête pour Nasri à vingt-cinq mètres. Le Français contrôle, se place sur son pied droit et voit sa frappe du droit passer de peu à côté (69').

La prestation des locaux

Diego Lopez n'a pas eu beaucoup à s'employer et ne peut rien sur le but. Capdevila a souffert face à Walcott en première période avant de prendre le dessus, son apport offensif a été très intéressant avec beaucoup d'activité dans son couloir gauche. Très présents de la tête, Gonzalo Rodriguez et Diego Godin ont parfaitement bloqué l'accès dans l'axe à Adebayor, sauf sur le but. Angel a bien contenu Nasri. Marcos Senna était partout. A la récupération, au pressing, en relais, à l'orientation, à la dernière passe, à la conclusion, l'international espagnol d'origine brésilienne a fait mal aux Gunners. Eguren a été efficace au pressing et bon à la relance. Ibagaza a bien manouevré sur l'aile droite avec peu de touches de balle. Cani a manqué de précision à la dernière passe, remplacé dès la pause par Fernandez. Rossi a tricoté aux abords de la surface. Joseba Llorente a bougé la défense centrale londonienne et n'a pas hésité à décrocher pour participer à la construction.

La prestation des visiteurs

Almunia s'est rapidement blessé, remplacé par Fabianski auteur d'une bonne partition. Sagna a pris son aile droite pour distiller plusieurs centres, et a souvent dû se recentrer en défense pour aider sa charnière. Touré est monté en puissance au fil des minutes, solide dans l'axe. Gallas est sorti sur blessure. Cantonné dans un rôle défensif, Clichy a bien fermé sa zone. Song a souffert dans l'entrejeu face aux techniciens espagnols, souvent en retard en première période. De retour de blessure, Fabregas manque encore de rythme. Descendu d'un cran après la pause, l'Espagnol a toutefois su se montrer décisif, avec une passe chirurgicale. Denilson a passé la soirée dans l'ombre, précieux à la récupération. Walcott a été le meilleur attaquant des Gunners en première période. Ses démarrages en trombe et ses changements d'appui ont semé le doute, moins fringant après la pause. Nasri a passé une soirée relativement difficile, avec peu de réussite dans ses choix. Il a su hausser son niveau après la pause, mais avec un déchet encore trop important à ce niveau.

L'homme du match : Emmanuel Adebayor

Décisif. Emmanuel Adebayor a longtemps buté sur la défense centrale de Villarreal, avant de planter les Espagnols sur un but exceptionnel. Sa reprise acrobatique en pleine surface est un vrai bijou qui permet à Arsenal de se positionner idéalement avant le match retour à Londres.

La note du match : 15/20

Un match d'une très haute intensité entre deux équipes au style opposé. Des joueurs doués techniquement, du rythme, des occasions, des buts magnifiques, tous les ingrédients étaient réunis au Madrigal pour un spectacle de qualité.

Malmené une bonne partie du match, Arsenal a su réagir au bon moment pour marquer le petit but à l'extérieur qui fait souvent la différence sur l'ensemble des deux matchs. Villarreal peut nourrir quelques regrets et devra absolument marquer le mercredi 15 avril à l'Emirates Stadium, pour espérer se qualifier.


Ligue des Champions / quart de finale aller
Villarreal CF - Arsenal FC : 1-1 (1-0)
Stade : El Madrigal
Arbitre : Tom Henning Øvrebø (Norvège)
Buts : Senna (10’) – Adebayor (66’)
Avertissements : Adebayor (45’), Fabregas (45’+1), Nasri (88’)

Villarreal : Diego Lopez – Capdevila, Gonzalo Rodriguez, Diego Godin, Angel – Senna, Eguren, Ariel Ibagaza (Franco, 78’), Cani (Fernandez, 46’) – Rossi, Joseba Llorente (Pirès, 70’). Entraîneur : Manuel Pellegrini

Arsenal : Almunia (Fabianski, 27’) – Sagna, Touré, Gallas (Djourou, 42’), Clichy – Song, Fabregas, Denilson, Walcott (Eboué, 78’), Nasri – Adebayor. Entraîneur : Arsène Wenger



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB