Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
une soirée presque parfaite
Par Nicolas Jucha - Actu Europa League, Mise en ligne: le 04/03/2004 à 00h13
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Trois des quatre équipes françaises engagées hier se sont qualifiées pour les huitièmes de final. Marseille et Auxerre ont été chercher leur sésame en terres étrangères, pendant que Bordeaux achevait Groclin (4-1) à domicile. Sochaux n'a pas perdu contre l'Inter (0-0), mais quitte l'UEFA à cause des deux buts encaissés à Bonal.

Marseille sans briller (Dniepr 0-0 Marseille)

La courte victoire du match aller (1-0 au Vélodrome) avait laissé augurer un déplacement difficile pour l'OM en Ukraine. Dans un stade à guichet fermé, et sur une pelouse médiocre, les hommes d'Anigo ont néanmoins réussi à obtenir ce qu'ils étaient venus chercher : la qualification. Didier Drogba débutait sur le banc un match qui tardait à s'emballer... Les Ukrainiens n'inquiétaient pas Barthez et c'était même Marseille qui obtenait la première occasion sur une tête cadrée de Mido, associé à Marlet (22'). Le niveau de jeu était moyen et les locaux ne se créaient leurs deux premières actions qu'en fin de période (44', 45'). Par contre, au retour des vestiaires, Rotan était proche de cueillir Barthez à froid, mais sa frappe passait de très peu à côté (47'). Marlet était transparent durant ce match et sortait donc logiquement à l'heure de jeu remplacé par Drogba. L'attaquant ivoirien servait Meriem pour la plus belle occasion olympienne : l'ex-Sochalien plaçait une frappe sous la barre que le gardien adverse sortait difficilement (82'). Dniepr mettait la pression en fin de rencontre et était proche de marquer sur un mauvais renvoi phocéen (89'). Malgré tout l'OM résistait et se qualifiait pour les huitièmes... Sans briller, mais l'essentiel était fait, d'autant plus que des joueurs comme Flamini, Battles, N'Diaye et Beye rendaient des copies personnelles plus qu'honorables sur ce match.

Bordeaux sans soucis (Bordeaux 4-1 Groclin)

L'aventure européenne se sera donc arrêtée tristement pour la sympathique équipe de Groclin, qui avait sorti Berlin et Manchester City aux tours précédents. Pour Bordeaux, cette Coupe de l'UEFA va peut être représenter un rayon de soleil dans une fin de saison qui s'annonce morose sur l'échiquier national. Fort de leur succès du match aller, les Girondins ne prenaient que peu d'initiatives en début de rencontre. Le match débutait réellement après une demi-heure de jeu par deux actions... polonaises, heureusement non conclues. Bordeaux se mettait à l'abri peu avant la pause, tout d'abord par Planus (tête sur un coup franc excentré de Francia, 41', 1-0), puis par Chamakh (encore un coup de tête, 42', 2-0). La seconde mi-temps était paisible pour les hommes de Pavon. Chamakh profitait d'une mésentente dans la défense visiteuse pour accentuer l'avance (65', 3-0) avant que Riera ne transforme un penalty en fin de match (78', 4-0). Darcheville avait fait sa rentrée pour les Bordelais, après une longue absence sur blessure, quelques instants avant. Dans les dernières minutes, Afanou fraîchement entrée se faisait exclure pour un coup de tête sur un adversaire, et peu après Wieszczycki sauvait l'honneur pour Groclin (90'). Bordeaux se qualifiait tout de même, avec une réussite quasi totale sur l'ensemble des deux matchs. Pavon était en colère malgré le score fleuve : l'expulsion d'Afanou sera sévèrement sanctionnée en interne, a t-il promis !

Le petit exploit d'Auxerre (Panathinaïkos 0-1 Auxerre)

Les voyages en Grèce sont toujours réputés périlleux, en grande partie à cause de la fureur des supporters locaux... Que dire alors, lorsque la jeune équipe auxerroise se déplace à Athènes, contre le prestigieux Panathinaïkos, sans sa charnière centrale Boumsong-Mexès ? Lorsque dès la 11e minute, c'est un troisième titulaire de la défense qui boite bas, Radet en l'occurrence, Guy Roux a de quoi s'inquiéter ! Mais au final, les trois remplaçants (Grichting, Mignot puis Jaurès) ont grandement contribué à qualifier l'AJA : en effet, la défense ajaiste s'est montrée sobre et intraitable hier, a tel point que ce sont les Auxerrois, malgré la domination grecque, qui ont eu le plus d'occasions. Lachuer ouvrait d'ailleurs les hostilités rapidement (1'), d'une frappe à ras du poteau. Le premier tir cadré du "Pana" attendait la 36e, par Olisadebe. Le Panathinaïkos monopolisait la balle mais les contres des Bouguignons étaient de plus en plus tranchants et Kalou, servi par Violeau, trompait le gardien adverse sur l'un d'entre eux (frappe enroulée, 72', 0-1). Malgré un but refusé de Konstantinou dans les arrêts de jeu (pour une faute préalable), Auxerre contenait bien l'équipe d'Athènes et repartait de ce dangereux déplacement la qualification en poche.

Fin de l'aventure pour Sochaux (Inter de Milan 0-0 Sochaux)

On savait les Sochaliens condamnés à l'exploit à Giuseppe Meazza. Il leur fallait s'imposer ou marquer plus de deux buts en faisant match nul avec l'Inter. Le match partait sur un bon rythme avec un premier sauvetage de Gnanhouan sur Vieri (7'). Sochaux y répondait par un coup franc de Pédretti de peu au-dessus (16'). La première mi-temps nous offrait peu d'actions concrètes mais un rythme soutenu et une rencontre agréable à suivre. En seconde période, tout s'accélérait dans les 25 dernières minutes avec un premier but râté par Santos : servi par Frau, le néo-Tunisien frappait directement dans les gants de Toldo. Dix minutes après, il était proche de se racheter en dribblant plusieurs défenseurs et adressant une frappe que Toldo claquait au-dessus de sa barre (74'). Sochaux n'était pas si loin de l'exploit mais les Milanais ne lâchaient rien et Cruz était proche de marquer pour l'Inter peu après (76'). Les Lombards verrouillaient leur défense pour les dernières minutes et Sochaux ne pouvaient la prendre à défaut. Peu avant la fin de la rencontre, Vieri se faisait exclure pour un mauvais geste sur Flachez (85') mais cela n'empêchait pas l'Inter de se qualifier. Sochaux n'était pas si loin de sortir un autre monstre du football européen après Dortmund... mais les deux buts pris à Bonal auront donc réellement coûté cher aux Doubistes.

Les autres rencontres

Il y aura du très beau monde en huitième de final de la Coupe UEFA !
Quasiment tous les favoris initiaux sont passés à l'exception notable de Parme, humilié 3-0 en Turquie après s'être incliné à domicile la semaine passée. Sinon, malgré des rencontres aller difficiles, la Roma et Valence ont sorti leurs deux adversaires... turques (respectivement Gaziantepspor et Besiktas). Le plateau des huitièmes sera prestigieux avec des clubs légendaires en quête, ou en phase de rachat : Celtic Glasgow, Benfica Lisbonne, Liverpool, Barcelone, Newcastle, PSV Eindhoven... ce n'est pas le plateau de la Champions League mais cela a fière allure !

Résultats :

Gençlerbirligi(TUR) 3-0 (1-0) Parme AC(ITA)
Daems (pen 37'), Ferrari (csc 81'), Tandogan (90')

Dniepr Dniepropetrovsk(UKR) 0-0 (0-1) Marseille(FRA)

Bordeaux(FRA) 4-1 (1-0) Groclin Grodzisk(POL)
Planus (41'), Chamakh (42', 65'), Riera (pen 74'); Wieszczycki (90')

Debreceni VSC(HON) 0-0 (0-1) Club Bruges(BEL)

Inter Milan(ITA) 0-0 (2-2) Sochaux(FRA)

Panathinaïkos(GRE) 0-1 (0-0) Auxerre(FRA)
Kalou (72')

FK Teplice(RTC) 1-0 (0-3) Celtic Glasgow(ECO)
Masek (36')

AS Roma(ITA) 2-0 (0-1)Gaziantepspor(TUR)
Emerson (23'), Cassano (43')

Besiktas(TUR) 0-2 (2-3) Valence CF(ESP)
Angulo (12'), Sanchez (57')

Levski Sofia(BUL) 2-4 (0-2) Liverpool(ANG)
Ivanov (27'), Simonovic (40'); Gerrard (7'), Owen (11'), Hamann (44'), Hyypia (67')

PSV Eindhoven(HOL) 3-1 (0-0) Perugia(ITA)
Hofland (22'), Kezman (43', 48'); Ferreira (88')

Rosenborg Trondheim(NOR) 2-1 (0-1) Benfica(POR)
Berg (7'), Karadas (15'); Nuno Gomes (19')

Newcastle United(ANG) 3-1 (1-1) Valerengen Oslo(NOR)
Shearer (20'), Améobi (47', 89'); Hagen (25')

Real Majorque(ESP) 0-1 (3-0) Spartak Moscou(RUS)
Samedov (44')

FC Barcelone(ESP) 2-1 (1-0) Bröndby IF(DAN)
Luis Garcia (31'), Cocu (43'); Nielsen (83')

Villarreal CF(ESP) 3-0 (2-2) Galatasaray(TUR)
Anderson (38'), Roger (52'), Riquelme (89')

 



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB