Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L. Saha : "Un honneur d’être en Equipe de France"
Par Xavier Cerf - Interview, Mise en ligne: le 14/02/2004 à 18h12
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Louis Saha ne pouvait pas mieux commencer l'année 2004. Transféré de Fulham à Manchester United (15 millions d'euros), le nouveau buteur des «Red Devils» - 3 réalisations en 3 matches – vient d'être appelé pour la première fois en Equipe de France. Une ascension que «P'tit Louis» entend bien poursuivre. Interview exclusive !

Comment avez-vous appris votre convocation chez les «Bleus» ?

«C'est un journaliste qui me l'a annoncée. Je suis heureux. C'est un grand honneur. Cela prouve que Jacques Santini me suivait depuis un moment. C'est une grande joie. Depuis le début de la saison, je regardais les listes de sélection avec un peu plus d'attention. J'ai été appelé. C'est incroyable ce qui m'arrive en ce moment.»

Vos chances de participer à l'Euro 2004 sont désormais nettement plus importantes…

«Je ne sais pas. Ca va être difficile car il y a de supers attaquants comme Henry, Trezeguet, Marlet ou Wiltord. Ce sont tous des joueurs confirmés. Moi, avec mes 25 ans, j'arrive un peu en retard. En plus, l'Euro arrive très, très vite. Maintenant, je pense que j'ai les qualités pour jouer dans cette équipe de France.»

Jouer à Manchester United facilite-t-il les choses ?

«Ce n'est pas seulement parce qu'on signe dans un grand club qu'on peut postuler à l'équipe de France, il faut aussi être bon sur le terrain. L'Euro, on y pense et on y pense pas en même temps. Je viens d'arriver et je tiens avant tout à me mettre au service de ma nouvelle équipe.»

«Fulham est un club que j'adore»

Revenons sur vos débuts avec les «Red Devils» . C'est plutôt bien parti…

«C'est vrai que ça se passe bien. Je suis content de mon départ de Fulham et de l'acclimatation au niveau des partenaires. Tout a été facilité par la simplicité de certains joueurs qui m'ont tout de suite mis dans le bain et qui m'ont donné confiance. Le rêve est devenu réalité, il faut continuer de semaine en semaine. Ce gros transfert me donne un peu plus de pression, il ne fait surtout pas s'endormir et rester les pieds sur terre. Il ne faut pas décevoir, se remettre tout le temps en question et savoir mettre un coup de collier chaque week-end. L'accueil des joueurs a été très chaleureux. La première fois que j'ai vu Roy Keane, il m'a tapé dans le dos, m'a souhaité la bienvenue et m'a assuré qu'ici, je prendrai mon pied tous les jours, que ce soit à l'entraînement ou en match.»

Le changement de clubs n'a-t-il pas été trop difficile à vivre ?

«Fulham est un club que j'adorais, que j'adore encore. Cela n'a pas été facile de le quitter. Mais j'avais des ambitions, j'étais déterminé à partir. Il fallait forcément passer par un clash, d'une certaine manière. Ca été difficile à digérer. Maintenant je suis content d'être à Manchester, j'avance dans la bonne direction.»

Fouler la pelouse d'Old Trafford sous le maillot mancunien, cela doit être impressionnant ?

«Impressionnant est un petit mot. Ca donne la chaire de poule mais ce n'est pas une surprise pour moi. Le « Théâtre des Rêves» (NDL : surnom d'Old Trafford), c'est aujourd'hui une réalité. »

Vous allez aussi découvrir la Ligue des Champions. Manchester a-t-il les moyens de remporter cette compétition ?

«L'objectif est d'aller le plus loin possible. Avec les joueurs que l'on possède, on peut la remporter mais ce sera difficile. Un gros match contre Porto nous attend. C'est bien de pouvoir parler en tant que joueur de Manchester et de pouvoir espérer jouer un match de Ligue des champions.»

Cette compétition vous fait-elle rêver ?

«Oui, je rêve de cette Ligue des champions. Avec mon ami Dominico, on s'amuse souvent à chanter l'hymne, il est pas facile en plus. C'est une compétition qui fait vibrer et c'est une chance de pouvoir y participer. Cette Champions League fait rêver tout le monde.»

«Killer»

Manchester United est-il un club différent de Fulham ?

«Les exercices sont les mêmes, mais ça va beaucoup plus vite. Il y a beaucoup de joueurs qui m'ont étonné. Je dirai que Paul Scholes a vraiment une empreinte sur le jeu offensif. Il y a des personnalités comme Roy Keane qui sont impressionnantes. Avec Van Nistelrooy devant, tout devient plus facile. Il est très facile à lire au niveau des courses et des appels, c'est extraordinaire. Je m'adapte à sa façon de jouer. Avec mon père, on regardait des cassettes de matches et on s'est rendu compte que Ruud est capable de regarder trois fois dans la même seconde où ses coéquipiers sont placés. Il faut être tout le temps concentrer car tout va plus vite. Et humainement, ce sont des gars bien. Ils se battent tout le temps sur le terrain, ils ont la bave jusqu'à la dernière minute, on l'a bien vu contre Everton et puis ils sont toujours en train de chambrer.»

Comment avez-vous trouvé Alex Ferguson, votre nouvel entraîneur ?

«A la mi-temps du match contre Everton (victoire de Manchester 4-3), on menait 3-0, j'avais marqué deux buts, j'en avais raté un troisième, voire un quatrième, mais je me dis « Ca va» . Et là, dans le vestiaire, Ferguson me gueule après : «Killer» . Je me suis demandé où j'étais tombé. C'est quelqu'un qui ne laisse rien au hasard. »

Vous allez devoir faire face à de plus en plus de sollicitations…

«Un peu, beaucoup même ! Mais c'est bien, beaucoup aimeraient être dans ma situation, maintenant, il faut rester simple, il y a des bons et des mauvais moments, j'attends les mauvais.»

Championnat, Cup, Ligue des Champions. Si il y avait un trophée à choisir, lequel aimeriez-vous soulever cette saison ?

«Je suis quelqu'un qui vit au jour le jour. C'est comme au niveau des occasions de buts, si j'en ai trois je préfère en mettre deux plutôt qu'aucune. Néanmoins, j'aimerais bien soulever la coupe de la Premier League, au moins gagner un trophée. MU est l'équipe qui gagne le plus de titres chaque année, on a plus de chance d'en gagner ici qu'ailleurs. Tout se passe bien pour l'instant, et j'ai cette simplicité qui m'a suivi parmi mes coéquipiers que ce soit à Metz, Newcastle ou MU.»

Bonne deuxième partie de saison !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB