Baromètre : Lyon rugit de plus belle, Paris rate la couronne…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 11/08/2008 à 17h32
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, Lyon rugit de plus belle, Grenoble prêt à renverser des montagnes et Le Havre a revu sa Normandie sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, Paris rate la couronne, déjà Verts et Nancy digère mal. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : Lyon rugit de plus belle, Paris rate la couronne…

Les valeurs en hausse

Lyon rugit de plus belle

D'habitude encore un peu juste lors des premiers matchs de championnat, Lyon a démarré pied au plancher cette nouvelle saison. Les hommes de Claude Puel ont dévoré avec appétit des Toulousains beaucoup trop timorés pour espérer pouvoir échapper aux crocs de leur adversaire. Ce qui est apparu le plus impressionnant dans cette formation rhodanienne est sa force de frappe collective. Certes Makoun a tout dévoré en première période, certes Juninho a souvent joué juste, certes Grosso s'est baladé dans son couloir, certes Benzema a retrouvé son sens du but après le repos, mais c'est avant tout collectivement que l'OL a fait la différence. Puel a, à n'en pas douter, déjà su imposer sa patte sur cette équipe. Le roi de la jungle reste bel et bien Lyon.

Grenoble prêt à renverser des montagnes

Le petit club des Alpes n'a nourri aucun complexe au moment de faire son entrée dans le grand bain. Promu parmi l'élite, le Grenoble Foot 38 se rendait à Sochaux pour son premier match en Ligue 1 cette saison. Tout sauf un voyage en terrain conquis. Mais emmenés par un Daniel Moreira retrouvé et auteur du but victorieux en fin de partie, lui qui n'avait plus trouvé le chemin des filets depuis plus de deux ans, les Isérois ont su faire le dos rond la majeure partie de la rencontre, arc-boutés en défense, avant de planter deux banderilles assassines en fin de partie. Alors que l'on ne l'attendait pas à pareille fête, Grenoble a prouvé qu'il comptait bien défendre chèrement sa peau parmi l'élite cette saison.

Le Havre a revu sa Normandie

Invaincus toute la saison passée dans son antre de Jules-Deschaseaux, Le Havre retrouvait avec bonheur son stade pour le coup d'envoi de la saison, celle qui le voit revenir parmi l'élite. Et les Normands ont poursuivi sur la lancée de leur saison dernière. Face à des Niçois relativement séduisants avec à la pointe de leur attaque un Loïc Rémy qui a affiché de belles promesses, les hommes de Jean-Marc Nobilo ont timidement démarré la rencontre avant d'y mettre un grain de folie après la pause. A l'issue de cette rencontre, quelque chose nous dit que de débarquer en Normandie cette saison n'aura rien d'une partie de plaisir…

A part ça ? Malgré une équipe largement remaniée et rapidement handicapée par les blessures, l'AS Monaco s'est offerte une jolie victoire face au PSG. De quoi rassurer un peu Ricardo, alors que sa formation suscite encore beaucoup d'interrogations.

Les valeurs en baisse

Paris rate la couronne

45 minutes séduisantes et plus puis rien. En Principauté, il y avait fort à parier à la mi-temps que les Parisiens allaient s'emparer de la couronne de vainqueur au terme de la rencontre. Mais après le repos, qui a vu Ludovic Giuly et Claude Makelele, pas encore au point, baisser logiquement de pied, les hommes de Paul Le Guen ont montré leur mauvais visage, celui de la saison passée, celui d'une équipe qui n'arrive plus à aller de l'avant, qui recule inlassablement et qui finit par concéder un but. Le PSG pourra regretter cette défaite tant il s'était montré séduisant durant une mi-temps sur le Rocher.

Déjà Verts

«Je vous laisse commenter la décision de l'arbitre. Moi je reste calme…» Des propos trompeurs tant Laurent Roussey fulminait à l'intérieur. Battus 1-0 à Valenciennes, les Stéphanois pourront en vouloir à M. Piccirillo d'avoir accordé un penalty aux Nordistes pour un tacle, tout à fait correct, de Loïc Perrin sur Johan Audel à l'intérieur de la surface. Candidats déclarés à l'Europe, les Verts commencent donc bien mal leur entreprise. S'ils peuvent imputer cette défaite à une décision malheureuse de l'homme en noir, les Stéphanois devront se ressaisir face à Sochaux ce week-end afin de ne pas voir la tête du classement déjà s'envoler.

Nancy digère mal

Privé au dernier moment de la troisième place qualificative pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions par l'Olympique de Marseille la saison dernière, l'AS Nancy Lorraine semble encore accuser le coup. Face au LOSC samedi soir, les hommes de Pablo Correa, hormis une tête sur la barre au cours de la seconde période, sont apparus étrangement amorphes. A tel point que Pablo Correa ait concédé après la rencontre ne pas avoir reconnu son équipe. Si les Lillois n'avaient rien d'un adversaire facile à manoeuvrer, on pouvait s'attendre tout de même à davantage d'envie et d'engagement de la part des Lorrains.

A part ça ? Le Mans semble avoir du mal à digéré les départs de Romaric, de De Melo, de Calvé et de Sessègnon, en attendant celui de Basa. Face à Lorient ce week-end, la formation mancelle, qui s'est logiquement inclinée, n'était pas parue aussi fébrile depuis un bon moment.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez moderation@maxifoot.fr



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
TOP 25
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2014
BRESIL
  Coupe du
Monde 2014

Résultats, les Stars,...


MASQUER LA PUB