Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Autopsie de la déroute française
Par Candice Heck - Journal Des Bleus Euro 2008, Mise en ligne: le 19/06/2008 à 14h18
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Un seul but marqué, un point engrangé, deux cuisantes défaites, six buts encaissés, le bonnet d'âne du groupe C… l'heure est à l'analyse du fiasco tricolore. L'avenir de Raymond Domenech à la tête de la sélection s'inscrit en pointillés. Retour sur les faits marquants du tournoi des Bleus.

Autopsie de la déroute française

Retrouvez à 14h le Journal des Bleus. Aujourd'hui, tentative d'explication du naufrage français dans l'Euro austro-suisse. Quel futur pour Raymond Domenech ? Franck Ribéry est passé sur le billard.

Pour trouver trace d'une piteuse élimination française dans un Euro dès le premier tour, il faut remonter au 17 juin 1992 et un revers 2-1 face au Danemark en Suède. Seize ans plus tard, le scénario se répète. Après seulement 14 jours de vie commune, les Français quittent l'Euro par la petite porte malgré des joueurs talentueux. Quel gâchis !

Une préparation ratée et entachée de blessures

Raymond Domenech avait promis qu'il ne prendrait dans sa liste que des joueurs en pleine forme. Ce ne fut pas le cas. Le défenseur central William Gallas avait du renoncer au deux premiers matches de préparation en raison d'une pointe à la cuisse. L'international français a avoué, au lendemain du nul inquiétant face à la Roumanie (0-0), se sentir qu'à «80 % de ses moyens» . Thierry Henry a raté la première rencontre. Que dire de Patrick Vieira…

Les difficultés entre les générations

La mayonnaise entre les cadres de l'équipe de France de plus de 30 ans et comptant plus de cent sélections et les novices tricolores n'a finalement pas pris. L'union n'a pas fait la force du collectif… Les anciens ont eu du mal à supporter le comportement des jeunes. Les clans et les conflits étaient présents. Un décalage qui a pesé dans la vie du groupe. Très complice et toujours ensemble, le duo Ribéry-Benzema n'aurait pas plu à tout le monde. Makelele se serait emporté et aurait remis en place Benzema. L'attaquant lyonnais aurait été qualifié «d'arrogant et d'irrespectueux» par certains piliers de l'équipe. «Quand on a 20 ans, les vieux sont des vieux cons. Et pour les vieux, les autres sont tous des petits cons» , a reconnu Domenech avant d'ajouter que «la leçon de cet Euro est le manque d'homogénéité des générations. Il faut du temps pour le constituer en raison des écarts de mentalité, de vie. Il faut apprendre à vivre ensemble» .

Le cas Vieira

Touché à la cuisse gauche le 30 mai, le joueur de l'Inter Milan n'a pas disputé la moindre minute avec l'équipe de France. Son absence au milieu a été préjudiciable aux Bleus. Vieira a remis en cause le travail des médecins évoquant des "incohérences" dans le traitement médical de sa blessure, sans vouloir aller plus loin. «J'arrive à m'entraîner mais j'ai toujours cette douleur qui m'empêche d'accélérer, de frapper dans le ballon, ça me fout les boules, je ne sais pas où j'en suis, je ne sais pas quand je pourrais rejouer» , a expliqué l'intéressé à la veille de France-Italie. Vieira pensait jouer face aux Pays-Bas voire contre l'Italie…

Une attaque en panne

Le bilan offensif des Bleus est pitoyable : 1 seul but marqué en 3 matches. Difficile d'obtenir plus lorsque les occasions franches se comptent sur les doigts d'une main. Face aux Roumains, les Bleus n'ont cadré qu'une seule fois. Le tir est de l'oeuvre de Benzema, sur un timide plat du pied. Face aux Néerlandais et aux Italiens, les coéquipiers de Thierry Henry rectifient le tir en cadrant sept fois puis six fois. Sur le papier, la puissance offensive des Bleus est bel et bien là. Pour preuve, les cinq attaquants français Benzema (20), Gomis (16), Henry (12), Anelka (11) et Govou (7) ont catapulté, lors de la saison 2007-2008, le cuir à 66 reprises. L'absence d'un renard des surfaces à fait défaut. On pourrait se demander ce que le canonnier de la Juventus Turin David Trezeguet aurait fait à la place du transparent Nicolas Anelka, des jeunes inexpérimentés Benzema et Gomis et, enfin d'un Thierry Henry beaucoup moins percutant que lors de ses années londoniennes.

Des erreurs de casting

Thuram, Malouda, Sagnol, Abidal, Boumsong… ont été en difficulté avec leur club respectif. Entre blessure et manque de temps de jeu, ces joueurs se sont trop peu exprimés pour être en forme pendant le tournoi. Une situation qui n'a pourtant pas refroidi Raymond Domenech. Il laisse ainsi sur le carreau l'un des meilleurs défenseurs d'Europe en la personne de Philippe Mexès. Lilian Thuram avait désigné le Romain comme le joueur le mieux à même de lui succéder. Mathieu Flamini aurait été plus utile qu'un Patrick Vieira blessé. Le coté gauche a manqué de punch. La présence d'Hatem Ben Arfa voire d'un Jérôme Rothen aurait pu dynamiser le couloir gauche. Que dire de l'absence de David Trezeguet à la pointe de l'attaque…

Une équipe sans défense

A l'occasion des trois matches de préparation face aux modestes sélections de l'Equateur (2-0), Paraguay (0-0) Colombie (1-0), Grégory Coupet n'a pas encaissé le moindre but. La défense a cédé à six reprises dont quatre fois face aux Hollandais. Jadis la marque de fabrique de l'équipe de France, l'arrière garde a failli. Thuram et Sagnol étaient à court de compétition tandis que Gallas et Abidal payaient une saison ratée.

Des choix tactiques discutables et douteux

Alors que les Bleus filaient vers un match nul face à la Roumanie, Raymond Domenech remplace à un quart d'heure de la fin du match le tandem Benzema-Anelka par le milieu offensif Nasri et l'avant-centre Gomis, inexistant. Le sélectionneur change son système de jeu, passant d'un 4-4-2 à un 4-2-3-1. Le manque de stabilité est flagrant. Un choix surprenant qu'autant que les Français se montrent plus pressants en seconde période. Pareille situation face aux Pays-Bas. Le patron des Bleus chamboule son schéma tactique à l'heure de jeu. L'invité de la dernière minute Gomis remplace Malouda pendant que Benzema et Anelka cirent le banc des remplaçants. Face aux champions du monde italiens, même constat. Après l'expulsion d'Abidal (25e), Nasri qui a remplacé Ribéry (10e) est à son tour supplée par Boumsong. Bien que mené au tableau d'affichage, Domenech se prive de son meneur de jeu. Une décision qui a de quoi surprendre. Aucun de ses choix tactiques n'a été payant.

Quel avenir pour Raymond Domenech ?

Restera-t-il entraîneur des Bleus jusqu'à la Coupe du monde 2010 ? Le président de la Fédération Française de Football, Jean-Pierre Escalettes a renvoyé la décision au prochain conseil fédéral de l'organisation qui se déroulera le 3 juillet prochain. L'ancien capitaine tricolore Didier Deschamps se positionne au cas où… L'ex-entraineur monégasque a les faveurs de Bixente Lizarazu. «Didier Deschamps me paraît être en toute logique le sélectionneur idéal : il a la connaissance du haut niveau international, un vécu avec l'équipe de France, une expérience en temps qu'entraîneur avec Monaco et la Juve. Il y a Laurent Blanc aussi, mais il est sous contrat avec Bordeaux» , a déclaré le champion du monde 1998 au micro de RTL. Même son de cloche du côté d'Alain Boghossian. «Didier Deschamps est le candidat idéal. Tout le monde le sait» , a avoué l'intéressé. Les noms de Jean Tigana, Laurent Blanc voire de Luis Fernandez circulent… Affaire à suivre.

Franck Ribéry opéré

Sorti à la 8e minute de jeu après un choc avec le défenseur italien Gianluca Zambrotta, Franck Ribéry a été opéré. Il souffre d'un arrachement d'un ligament au-dessus de la cheville gauche. C'est le médecin du Bayern Munich, le Docteur Hans-Wilhelm Müller-Wolfhart qui a procédé à l'intervention et non son homologue français Jean-Pierre Paclet… L'indisponibilité de l'international français est estimée entre sept à huit semaines.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique EURO 2008


Sondage Maxifoot
Où jouera Neymar cette saison ?

PSG
FC Barcelone
Real Madrid
Juventus
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Partenaires football



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB