Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Ribéry tire la sonnette d’alarme, Coupet se sent responsable, Wenger tacle à tout va…
Par Candice Heck - Journal Des Bleus Euro 2008, Mise en ligne: le 16/06/2008 à 13h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

À la veille d'un France-Italie capital pour l'avenir des Bleus dans l'Euro, l'équipe de France se prépare en coulisse, une nouvelle fois à l'abri des regards. Raymond Domenech pourrait revenir à un système en 4-4-2 avec Henry et Benzema en pointe. Vieira, encore trop juste, devrait rester à nouveau sur le banc.

Ribéry tire la sonnette d’alarme, Coupet se sent responsable, Wenger tacle à tout va…

Retrouvez chaque jour à 14h une nouvelle édition du Journal des Bleus. Aujourd'hui, retour sur le dernier entrainement des Français. Tour d'horizon des déclarations de Franck Ribéry et de Grégory Coupet. Arsène Wenger sèche l'équipe de France.

«On n'est pas mort» , a martelé Franck Ribéry, dimanche en conférence de presse. Les Bleus sont au pied du mur. Après le nul face aux Roumains (0-0) et la fessée hollandaise (4-1), l'heure n'est plus au calcul. Pour espérer se hisser en quart de final du tournoi, la victoire est impérative face aux hommes de Roberto Donadoni. Un résultat négatif pour les coéquipiers d'Adrian Mutu est également espéré. Le match France-Italie a d'ores et déjà débuté.

Vers un 4-4-2

L'équipe de France s'est entrainée, ce lundi matin, sous une pluie battante à Châtel Saint-Denis et non à Zürich, au stade Letzigrund, comme le voudrait un programme ''normal''. Domenech a préféré que ses hommes restent concentrés vers leur camp de base de Vevey pour préparer au mieux le choc. La mise en place tactique laisse penser au retour d'un système en 4-4-2. Plusieurs tests ont été effectués au cours de deux oppositions. Pointée du doigt face à la marée orange, la défense a été remaniée plusieurs fois. Ainsi, Domenech a commencé par aligner Sagnol-Thuram-Gallas-Evra avant de se raviser et de placer Abidal dans l'axe aux côtés de Gallas. Clerc a remplacé le décrié Sagnol au poste de latéral droit. Malouda paierait ses deux sorties catastrophiques et prendrait place sur le banc. Le patron des Bleus devrait faire confiance au quatuor offensif composé de Govou et Ribéry sur les côtés et du tandem Benzema – Henry en pointe.

F. Ribéry – ''Tony est chiant''

Franck Ribéry met en garde les Bleus. La tâche ne s'annonce pas facile face aux Champions du monde. «Ce sera un match chaud. Ils vont nous rentrer dedans. Il faudra être prêt dans nos têtes. Ce sera un combat. Tout est dans la tête. Si on est fort mentalement, les jambes suivent. Il ne faut pas qu'on perde confiance en nous-mêmes, qu'on se pose des questions, qu'on ait peur. Il faut jouer plus libéré» , a averti l'accélérateur tricolore. L'ancien Marseillais a également évoqué son coéquipier du Bayern Munich, l'attaquant Luca Toni, auteur de 24 buts en Bundesliga cette saison. Les deux Munichois vont être face à face demain soir. ''On s'est envoyé quelques SMS pour se chambrer. Il faudra faire attention à lui. Il sent les coups, il est toujours bien placé, il est chiant et il pèse sur la défense'', a renchéri le trublion tricolore.

L'ombre pesante de Zizou plane toujours

Le feu follet de l'attaque française a avoué que le vide laissé par Zinédine Zidane n'est toujours pas comblé. «Zizou manque à l'équipe. C'est dans les moments comme celui-là, quand la situation est difficile qu'on aime parler des anciens. Il a arrêté parce qu'il devait le faire. D'autres doivent le remplacer. Mais c'est vrai que s'il était là, rien que sa présence, ça ferait du bien à beaucoup de monde» , a déclaré l'intéressé. Interrogé sur ce que ferait le Ballon d'Or 1998 pour sortir le groupe de cette mauvaise posture, le Munichois est catégorique. «Zidane, il serait là, il prendrait le ballon, il marquerait trois buts ! Par rapport à sa présence ça ferait beaucoup de bien à tout le monde» .

Coupet fait son mea culpa

Après Lilian Thuram, c'est au tour de Grégory Coupet de se sentir coupable. La déroute face aux Oranje a laissé des traces. Le portier international se sent responsable des quatre buts encaissés et juge qu'il aurait pu faire quelque chose sur ''tous''. Notamment sur le troisième, celui de l'ailier Arjen Robben «car l'angle est bien fermé. Je ne pensais pas prendre quatre buts dans un match international. Mais il faut admettre la force collective et l'impact des Pays-Bas. Ce sont peut-être les seuls buts qu'on prendra dans cet Euro» , concède-t-il. Le gardien de but de l'Olympique Lyonnais n'exclut pas de jouer face à l'Italie le dernier match de sa carrière. Après avoir annoncé son départ de Lyon, "Greg" ne sait de quoi son futur sera fait. «Tout est possible. Je vis au jour le jour. J'ai une grande décontraction par rapport à mon avenir. Je suis tranquille» , confesse Coupet.

Wenger se lâche

Arsène Wenger n'est pas tendre avec les Tricolores. Le manager d'Arsenal explique le naufrage face aux Bataves par une défense vieillissante. «Derrière, ils ont probablement trop d'expérience. En d'autres termes, ils deviennent vieux. Auparavant, quand ils étaient en difficulté, les Français avaient l'habitude de passer le ballon à Zidane pour qu'il fasse quelque chose» , a lâché le tacticien dans le Sunday Telegraph. Une déclaration qu'appréciera certainement le Gunner William Gallas… Interrogé pour savoir s'il serait tenté, à la place de Marco Van Basten, de ne pas jouer le jeu face aux Roumains, le technicien alsacien est franc. «Je mentirais si je disais que je ne le serais pas. Mais une décision comme celle-là vous coûterait le respect de vos joueurs» , a-t-il tempéré.

La phrase du jour : Marco Van Basten

Le sélectionneur des Pays-Bas a tenu a rassurer Raymond Domenech en déclarant que ses hommes joueront le jeu face à la Roumanie. ''La motivation de mes joueurs est très élevée et je mettrai la meilleure équipe possible sur le terrain. Si la physionomie de la rencontre ne me plait pas, je ferai de toute façon des changements qui s'imposent'', a confié l'ancienne gloire du Milan AC en conférence de presse.

Le chiffre du jour : 30

Cela fait 30 ans que l'équipe de France n'a plus perdu face à l'Italie. Pour trouver trace d'une défaite, il faut remonter au Mondial 1978 en Argentine et un revers 2-1 à l'occasion du premier tour. Les Bleus restent sur cinq victoires et quatre nuls. Statistiquement, le sacre des Italiens à l'issue de la séance des tirs au but lors de la Coupe du monde 2006 est comptabilisé comme un match nul.

A demain 14h pour une nouvelle édition du Journal des Bleus !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique EURO 2008


Sondage Maxifoot
Qui va remporter la finale de la CAN 2019 ?

Sénégal
Algérie
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Partenaires football



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB