Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les "coiffeurs" en forme, Gallas agacé, Henry régale…
Par Candice Heck - Journal Des Bleus Euro 2008, Mise en ligne: le 11/06/2008 à 13h52
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A peine le temps de souffler et de dédramatiser le match nul face à la Roumanie que l'équipe de France doit se mettre à nouveau au travail. William Gallas avertit ses coéquipiers, «ça passe ou ça casse» face aux Pays-Bas, ce vendredi pour le deuxième match des Bleus dans l'Euro.

Les

Retrouvez chaque jour à 14h une nouvelle édition du Journal des Bleus. Aujourd'hui, retour sur l'opposition des "coiffeurs" face à de jeunes issus des clubs de Neuchâtel et Fribourg. Coup de projecteur également sur les déclarations du défenseur William Gallas qui pointe les lacunes des Bleus.

A deux jours du choc déjà décisif face aux Pays-Bas, les joueurs de l'équipe de France tirent des enseignements de leur décevant début dans l'Euro. Hier après midi, les Bleus et le sélectionneur ont parlé tous ensemble de ce qui n'a pas fonctionné face à la Roumanie.

Henry OK, Vieira encore juste

Les joueurs n'ayant pas ou peu joué face aux Roumains ont disputé, hier mardi, une mi- temps contre une modeste sélection locale composée de jeunes de moins de 18 ans. L'occasion de voir évoluer le milieu Patrick Vieira et l'attaquant Thierry Henry, tous deux forfaits lundi soir en raison de pépins physiques. Le capitaine tricolore a joué à l'économie. De son côté, le meilleur buteur chez les Bleus a livré une prestation convaincante et rassurante en délivrant cinq passes décisives et en faisant trembler les filets (36e).

Les hommes de Raymond Domenech se sont imposés 7 à 0. Les six autres buts ont été inscrits par Nasri (11e, 21e), Evra (17e), L. Diarra (24e), Govou (42e) et Gomis (45e). Henry devrait être présent vendredi soir. En revanche, la présence de Vieira demeure encore incertaine. A noter que c'est Sébastien Frey qui a gardé les buts, ce qui peut confirmer son statut de numéro 2. Les 23 Bleus retrouvent, en fin d'après midi à 17h, le chemin de l'entrainement et le huis clos.

L'équipe de France : Frey - Clerc, Squillaci, Boumsong, Evra - Vieira, L. Diarra, Govou, Nasri - Henry, Gomis

Les Bleus doivent "se lâcher"

Après avoir laissé filer deux points précieux face à la formation de Victor Piturca, l'équipe de France se veut sereine. L'heure est à l'analyse de l'échec. Le défenseur central William Gallas s'est exprimé, en conférence de presse, sur les choses à changer pour ne pas revivre pareil scénario face aux Pays-Bas. Pour le Gunner, les Bleus doivent «se lâcher en prenant plus de risques. Lundi, on avait des consignes. L'important était de ne pas perdre et ne pas prendre de but. Face aux Pays-Bas, ce sera différent. Il faudra soutenir les attaquants un peu plus aussi. Tout le groupe devra enlever le frein à main» . Absent lors des deux premiers matches de préparation en raison d'une pointe à une cuisse, le joueur est également revenu sur son état de forme. «Je pense être à 80%. J'étais bien mais je peux être encore mieux» , reconnaît-il.

Interrogé sur les sifflets qui ont accompagné les tricolores jusqu'au vestiaire après France – Roumanie, Gallas ne cache pas son agacement. «Pour moi, c'est incompréhensible. On donne tout pour avoir un bon résultat, on va au milieu du terrain pour applaudir les supporters qui s'étaient déplacés, et on reçoit des sifflets, c'est dommage. Je n'ai plus l'habitude de me faire siffler, c'est le cas pour la plupart d'entre nous qui jouons à l'étranger. Ça m'a surpris» , déclare le défenseur des Bleus. De son côté, Eric Abidal est partagé estimant que «ceux qui ont sifflé attendaient peut-être un meilleur résultat» .

La phrase du jour : Eric Abidal, latéral gauche

L'ancien Lyonnais assure ne pas se sentir "en danger" face à la menace Patrice Evra pour le poste d'arrière gauche. «La concurrence ne date pas d'aujourd'hui, je connais ses qualités depuis longtemps. Il a gagné pas mal de choses. Je suis pour la concurrence, ça fait grandir un groupe. S'il y avait la même concurrence à tous les postes, ce serait énorme. Si tu donnes tout sur le terrain, il n'y pas de problème. Il faut accepter les choix de l'entraîneur. Quand je suis arrivé, je n'étais pas titulaire. J'ai travaillé, j'ai joué. Pat est là pour jouer» . Abidal dit même que si Evra lui chipait le poste «ça ne me dérangerait pas» .

Le chiffre du jour : 2

 Deux  comme la moyenne de buts inscrits dans ce tournoi après huit rencontres. La France et la Roumanie  n'y sont pas pour beaucoup...

A demain 14h pour une nouvelle édition du Journal des Bleus !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique EURO 2008


Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Partenaires football



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB