Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Ljuboja, le choix de Vahid
Par Olivier Cothenet - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 14/01/2004 à 23h44
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Formé à Sochaux, révélé à Strasbourg, Danijel Ljuboja se retrouve devant un nouveau défi après avoir signé cette semaine au PSG. Dans la capitale, il devra confirmer ses prestations alsaciennes et soutenir Pauleta. Une mission à la mesure de son envie. Portrait d'une forte personnalité. Un meneur de jeu dans le club de Suker

«Il veut toujours jouer juqu'à la dernière minute et il a raison. A tout moment, il est capable de marquer, même à la dernière minute.» Ivan Hacek connait bien Danijel Ljuboja pour avoir été son entraîneur. Aujourd'hui, il a quitté Strasbourg. Ljuboja lui a emboité le pas il y a quelques jours en signant au PSG, un club qui le faisait rêver, un tremplin pour le plus haut niveau européen.

A Vinckovci, en Croatie, rares sont ceux qui doivent encore se rappeler du petit Danijel, le petit footballeur technicien qui s'exerçait dans la rue avant la guerre. Meneur de jeu, il séduisait déjà et a rapidement rejoint l'ancien club de Davor Suker : Osijek. C'est alors que la guerre éclate et l'oblige à déménager. Sa famille s'installe à Belgrade, où Danijel poursuit son apprentissage à la célèbre Etoile Rouge. A Belgrade, il ne reste pas non-plus très longtemps : très performant avec les équipes de jeunes, il séduit déjà beaucoup de monde, notamment Laszlo Seles, un ancien joueur du FC Sochaux, qui parle de lui dans le Doubs.

Formé à l'école sochalienne

Mieux que parler, Seles convainc les dirigeants sochaliens de prendre le jeune joueur à l'essai une semaine. Séduit par sa technique et son pied gauche, le club l'intègre à son centre de formation. Rejoint par sa famille, le numéro 10 s'épanouit avec ses copains du centre. Il apprend le français et travaille son football. Convaincant à chaque étape, il passe sans difficulté les paliers et fait parler de lui. L'Atletico Madrid serait intéressé de voir ce jeune talent le rejoindre, mais la raison pousse l'attaquant à rester en France. Bien lui en sera pris puique, quelques mois plus tard, après être passé entre les mains de la réserve de Stéphane Paille (21 matches, 22 buts), Danijel fait le grand saut et débute chez les pros. Le 11 septembre 1998, il fait sa première apparition sous le maillot de Sochaux contre Lyon (1-2) à tout juste vingt ans.

Avec la confiance de son entraîneur (Jean Fernandez), il s'impose rapidement et réalise notamment un doublé dès octobre contre Montpellier. Fort de son envie exceptionnelle, il réussit une première saison dans l'élite convenable, disputant 26 matches et marquant quatre buts. Tout le monde parait séduit par ce grand gaillard à la forte personnalité. Une personnalité difficile à renier, peut-être dûe aux évènements de son enfance en Serbie. Claude Leroy s'en souvient encore : «Celui qui chercherait en Danijel Ljuboja le gendre idéal ferait fausse route, rigole-t-il. Le bonhomme n'est pas du genre lisse. Il a vraiment une très forte personnalité. C'est un caractériel sympa…» Au final et malgré cette intégration, Sochaux ne parviendra pas à se maintenir et descendra en D2. C'est à cet étage que le Serbo-Monténégrin explose.

Il rêvait d'un grand club

En 36 matches, il inscrit pas moins de 17 buts et est nominé parmi les meilleurs joueurs de la compétition. «J'ai beaucoup progressé en D2, avoue l'intéressé, mais, quand on a goûté à la D 1, on rêve de revivre ça.» A l'intersaison 2000, St Etienne, Sedan et même Marseille lui font la cour, mais Sochaux demande beaucoup d'argent pour libérer le joyau. Finalement, c'est Strasbourg qui investira les 25 millions de Francs. «Le montant m’avait un peu surpris à l’époque, je trouvais que Sochaux demandait beaucoup pour un jeune joueur» , estime-t-il encore aujourd'hui. En Alsace, le joueur, placé en pointe, s'adapte rapidement, mais reste barré par l'éclosion de Luyindula. Avec ses trente matches (pour trois buts) et une victoire en coupe de France, il réalise tout de même une saison de transition correcte qui se finit encore une fois... par la relégation.

Au niveau inférieur, il est auteur de quinze buts et découvre l'UEFA (où il inscrit deux buts). La remontée directe en L1 permettra à Ljuboja de s'installer définitivement à ce niveau : sous la direction d'Ivan Hacek, il inscrit neuf buts. Cette saison, celle de la confirmation, Ljuboja ne la rate pas. Aux côtés de Mamadou Niang, il forme un duo explosif (17 buts à eux deux) et attire les regards. Convoité par le PSG depuis l'été, les difficultés financières de son club lui donne la possibilité de réaliser son rêve de jouer dans un grand club. Pour environ 3 millions d'Euros, il rejoint le club de la capitale où il devra soutenir un Pauleta souvent trop seul. «Paris est le meilleur club de France» , lâchera-t-il très excité. En attendant de rattraper Monaco, Ljuboja devra tout de même d'abord consolider la deuxième place parisienne pour espérer regouter à l'Europe.

Après avoir réussi à s'adapter à la France en passant par Sochaux, après avoir conquis le public strasbourgeois par ses dribbles et ses roulettes, Danijel Ljuboja va maintenant devoir vaincre la pression qui entoure un grand club comme le PSG. Avec sa technique, son envie et Pauleta devant lui, il pourrait bien disposer de tout pour réussir.

Nom : Ljuboja
Prénom : Danijel
Âge : 25 ans
Date de naissance : 4 spetmbre 1978, à Vinckovci (Croatie)
Nationalité : Serbo-Monténégrin
Taille : 1m87
Poids : 80kg
Poste : attaquant

Club actuel : Paris Saint-Germain (2003-?)
Clubs précédents : FC Sochaux Montbélliard (1998-2001)
Sélections : 4 avec la Serbie-Monténégro A, 2 buts.
Palmarès : Coupe de France 2001 (Strasbourg).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Où évoluera Neymar cette saison 2019-20 ?

PSG
Barcelone
Real
Juventus
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB