Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Un goût amer de déjà vu pour Lens
Par Sébastien Kamienny - Actu Coupe De La Ligue, Mise en ligne: le 14/01/2004 à 01h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Comme en championnat au mois de décembre, Lens a très bien démarré le match en dominant nettement Sochaux, avant de se soumettre au réalisme des Lionceaux. A l’arrivée, les Sochaliens s’imposent par un écart encore plus important que dans la dernière opposition et se qualifient pour les demi-finales de la coupe de la ligue.

Les données de la rencontre

Cette rencontre était sans hésitation celle que l’on pouvait qualifier de choc pour ces quarts de finale de coupe de la ligue. Car chaque équipe avait un intérêt réel à jouer cette confrontation à fond. D’une part Lens vainqueur de la compétition en 1999, privé de deux de ses Africains, Boupa Diop et Faye (Sénégal) partis à la CAN. Les Lensois avaient à cœur, devant leur public qui est un véritable plus, de laver l’affront du match de championnat perdu 3-0 à domicile. Une victoire en coupe de la ligue leur aurait permis également d’accrocher une place Européenne qui semble difficile à obtenir en championnat et ainsi de sauver une saison qui s’annonce sans enjeu.

D’autre part Sochaux, finaliste de l’épreuve l’an passé, en pleine réussite fin 2003 mais qui semble avoir du mal à démarrer l’année (défaite à Auxerre 2-0 et nul contre Nice 0-0 à domicile) et qui venait à Félix Bollaert pour rééditer sa prestation du 6 décembre 2003. Les Sochaliens devaient eux se passer de 4 joueurs partis en Tunisie Diawara, Daf (Sénégal), Chedli (Tunisie) et Zaïri (Maroc) mais pouvaient compter sur Santos (Tunisie) finalement non inscrit sur la feuille de match suite à un début de grippe et à une entorse à la cheville, qui ne partira que le 14 janvier. Eliminé en Coupe de France par Auxerre, ce match était pour les Doubistes, la possibilité de rester en course pour remporter un trophé qui semble leur être accessible cette saison. Guy Lacombe avait décidé ce soir d’opposer un 5-3-2 au 4-4-3 de Joël Muller.

Les principaux faits du match

- La partie vient à peine de commencer et Pape Sarr libre de tout marquage s’avance plein axe et déclenche une très belle frappe qui oblige Gérard Gnanhouan à se détendre sur sa gauche pour effectuer un magnifique arrêt (1’)

- Débordement sur le côté droit de Charles-Edouard Coridon qui centre pour John Utaka. Gnanhouan repousse sur sa ligne du visage (3’)

- Bonne frappe cadrée de Daniel Moreira, Gnanhouan est encore à la parade et capte le ballon qui partait dans son petit filet gauche (12’)

- Coup-franc pour Sochaux à 28m du but, Benoit Pedretti, Grégory Paisley et Wilson Oruma sont autour du ballon. Paisley feinte pour Pedretti et talonne pour Oruma qui d’une superbe frappe de l’extérieur du pied droit place la balle dans la lucarne gauche de Charles Itandje (0-1, 17’)

- Corner de Pedretti, le ballon traverse toute la surface sans être touché, Frau récupère au second poteau, élimine un défenseur par un petit pont et frappe à ras de terre de l’intérieur du droit hors de portée de Itandje. Le ballon passe entre les jambes de Rigobert Song avant de se loger dans le petit filet gauche (0-2, 22’)

- Anticipation de Pagis qui intercepte une passe en retrait d’un Lensois et se présente seul devant Itandje mais celui-ci gagne son duel (25’)

- Cyril Rool se fait soigner sur le banc de touche pour une douleur à la cuisse, cela paraît important (26’)

- Ballon en profondeur pour Olivier Thomert à la lutte avec Ibrahim Tall mais qui réussit à tirer au but. Sa frappe n’est pas cadrée (27’)

- Vilain geste de Sarr qui piétine Monsoreau volontairement. Cela aurait pu valoir une expulsion (27’)

- Rool doit sortir sur blessure, il souffre d’un petit claquage musculaire à la cuisse (29’)

- Le public de Bollaert commence à siffler (39’)

- 2-0 à la mi-temps, le sort de la partie semble scellé tant les Lensois paraissent démoralisés.

- Lens repart comme au début de la première mi-temps et c’est Moreira qui s’emploie à remettre ses coéquipiers en selle par une excellente frappe cadrée mais une fois de plus Gnanhouan se détend et écarte le danger (47’)

- Très bon coup-franc de Pedretti qui dépose le ballon sur le pied de Mickael Pagis démarqué au second poteau (0-3, 62’)

- Encore un coup-franc de Pedretti et cette fois c’est Frau seul au deuxième poteau qui d’une belle reprise en demi-volée croisée, trompe pour la quatrième fois Itandje avec l’aide du montant (0-4, 64’)

La prestation de Lens

Les Lensois démarrent très fort le match, étouffant complètement les sochaliens durant le premier quart d’heure. Ils se procurent plusieurs occasions très nettes (frappe de Sarr, tête de Utaka, frappe de Moreira) mais ne parviennent pas à ouvrir la marque. Après l’ouverture du score par Sochaux, Lens a baissé de pied, ne jouant que par période. Par moment, ils jouent à une touche de balle et réussissent à inquiéter leurs adversaires. Avec 3 attaquants, face à la défense à 3 des Doubistes, ils parviennent à passer par les côtés mais abusent de long centre.

A d’autres moments, les nordistes jouent de manière plus individuelle et perdent facilement le ballon face à un milieu de terrain à 5 joueurs, très bien organisé. A part le début de rencontre où Utaka, Coridon, Sarr et Thomert ont été très remuants le joueur lensois qui s’est le plus mis en évidence est Itandje. Il a évité à plusieurs reprises que le score ne soit plus lourd en exécutant de très bons arrêts. Le deuxième but sochalien a semble-t-il démoralisé les Sang-et-Or bien qu’ils aient été à nouveau dangereux en début de seconde mi-temps surtout par l’intermédiaire de Moreira crédité d’une prestation correcte. Les 2 buts doubistes en 2 minutes, ont ensuite totalement éteint les derniers espoirs du Racing Club de Lens. Lachor quant à lui aura été le défenseur nordiste le moins à la peine, tout en considérant que la blessure de Rool aura fortement pénalisé le collectif lensois.

La prestation de Sochaux

Les Sochaliens totalement dominé en début de partie, ont été impressionnants de réalisme.
Jusqu’au premier but, ils ont largement subi et doivent une fière chandelle à leur gardien de but Gnanhouan qui a su garder sa cage inviolée et a permis aux Lionceaux de laisser passer l’orage, notamment grâce à des arrêts de grande classe. Il aura été l’un des meilleurs joueurs de la rencontre avec Pedretti. En effet, ce dernier a distillé des ballons au millimètre faisant marquer par 3 fois ses coéquipiers, Pagis et Frau. Ce dernier a été également très bon, marquant 2 buts. Il aura sans cesse déstabilisé la défense par sa rapidité, son aisance technique et son sens du but. Quant à Pagis qui ne joue pas beaucoup, il a pu s’illustrer en l’absence de Santos. Il a été excellent tout comme le reste de l’équipe sochalienne. A 4-0, la qualification étant acquise, Guy Lacombe a choisit de faire tourner son effectif qui en plus de réalisme, aura fait preuve de solidité défensive malgré une défense à 3 joueurs mais avec un milieu de terrain très dense (5 joueurs), bien regroupé, présent et proche de sa défense dans les moments difficiles.

Conclusion

Sochaux est donc qualifié pour les demi-finales de coupe de la ligue, à la suite d’une très bonne performance collective. Celle-ci remet le club sur les bases qui étaient les siennes fin 2003, le début d’année n’ayant pas été à la hauteur des ambitions sochaliennes aux vues des 2 contres performances enregistrées début janvier. Il ne s’agissait apparemment que d’un simple retard à l’allumage car ce soir on a pu constater que la machine sochalienne s’était remise à fonctionner à plein régime.


La fiche technique :

RC Lens - FC Sochaux : 0-4 (0-2)
Stade Félix Bollaert
24 000 spectateurs environ
Temps froid et nuageux, terrain souple
Arbitre : M.Colombo
Buts : W.Oruma (17’), Frau (22’), Pagis (62’), Frau (64’)
Avertissements : Bakari (65’), Lachor (85’)

Lens : Charles Itandje - Jacek Bak, Daouda Jab(Dagui Bakari, 65’), Yoann Lachor, Cyril Rool (Seydou Keita, 27’) - Rigobert Song (Cap.), Charles-Edouard Coridon, Pape Sarr - Daniel Moreira, Olivier Thomert, John Utaka (Bouabib Bouden 76’)

Sochaux : Gérard Gnanhouan - Maxence Flachez, Sylvain Monsoreau, Grégory Paisley - Ibrahim Tall, Fabien Boudarene, Mickaël Isabey (Jérémy Mathieu, 59’), Wilson Oruma, Benoît Pedretti (Cap.) (Philippe Raschke, 83’) - Pierre-Alain Frau (Johann Lonfat, 68’), Mickaël Pagis



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Qui doit remporter le titre de meilleur joueur africain de l'année 2019 ?

André Onana (Ajax / Cameroun)
Hakim Ziyech (Ajax / Maroc)
Ismaël Bennacer (Milan AC / Algérie)
Kalidou Koulibaly (Naples / Sénégal)
Mohamed Salah (Liverpool / Égypte)
Odion Ighalo (Shanghai Shenhua / Nigeria)
Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal / Gabon)
Riyad Mahrez (Manchester City / Algérie)
Sadio Mané (Liverpool / Sénégal)
Youcef Belaili (Al-Ahli / Algérie)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB