Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : Bordeaux veut la peau du Lyon, le Vélodrome ne tourne plus rond…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 05/05/2008 à 12h54
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, Bordeaux veut la peau du Lyon, le Real sur son 31 et les Russes au Zenit sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, le Vélodrome ne tourne plus rond, un point pour Lens, 22 pour Hilton et Sauvez Willy. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : Bordeaux veut la peau du Lyon, le Vélodrome ne tourne plus rond…

Les valeurs en hausse

Bordeaux veut la peau du Lyon

On les croyait morts. Après leur match nul face à Nice la semaine dernière, on pensait que les Girondins avaient dit adieu au titre de champion de France. Laurent Blanc le premier semblait résigné. Oui mais voilà, les Lyonnais ont à nouveau fait match nul, à Nice cette fois, et les Bordelais sont allés s'imposer 2-1 sur la pelouse de l'Olympique de Marseille. Une victoire qui permet aux Marine et Blanc de revenir à deux petits points du club sextuple champion de France. A deux journées du terme du championnat, Bordeaux veut plus que jamais la peau du Lyon. Cette fin de saison à suspense redonne un intérêt inévitable à cette Ligue 1 si souvent décriée ces derniers temps. A force de penser au doublé qui pourrait leur permettre de réaliser un authentique exploit, les Gones ont peut-être oublié de se concentrer sur le championnat. Une véritable aubaine pour les Girondins, qui, si l'occasion se présente, ne manqueront pas de priver les Rhodaniens d'un septième titre de champion de France consécutif.

Le Real sur son 31

En allant s'imposer 2 buts à 1 sur la pelouse de l'Osasuna Pampelune ce week-end, grâce à des réalisations de Robben et Higuain en toute fin de match, le Real Madrid est devenu officiellement champion d'Espagne pour la 31e fois de son histoire. Villarreal, deuxième, et le FC Barcelone, troisième, ne peuvent en effet plus revenir à hauteur des Merengue d'ici la fin du championnat. Mais surtout, ce 31e sacre du Real sera marqué par l'humiliation imposée au Barça par les hommes de Bernd Schuster. En effet, ce mercredi a lieu le clasico. Real-Barça. Comme la coutume l'impose, les Madrilènes rentreront sur la pelouse de Bernabeu sous la haie d'honneur, le fameux pasillo, faite par les joueurs du FC Barcelone. Une ultime humiliation dans la saison peu glorieuse des hommes de Frank Rijkaard.

Les Russes au Zenit

Après avoir éliminé Villarreal, l'Olympique de Marseille, le Bayer Leverkusen, excusez du peu, le Zenit Saint-Pétersbourg a fait exploser le Bayern Munich en demi-finale de la Coupe de l'UEFA. Après avoir faits 1-1 à l'aller à l'Allianz-Arena, les Russes ont dynamité les Allemands 4-0 sur leur pelouse au retour. Les hommes de Dick Advocaat ont fait voler en éclat l'arrière-garde bavaroise. Pendant ce temps-là, un autre Russe, Roman Abramovitch, se frise lui aussi la moustache. Le président de Chelsea a vu son club se qualifier pour la finale de la Ligue des Champions aux dépens de Liverpool. Une finale qui se tiendra à… Moscou. Si le Zenit parvenait à remporter la C3 et Abramovitch à soulever la coupe aux grandes oreilles, cette saison 2007-08 serait indéniablement marquée du sceau russe de la victoire.

A part ça ? Après s'être fait sortir de la Ligue des Champions avec le Barça par Manchester United, Thierry Henry a corrigé le FC Valence 6-0 ce week-end. Auteur d'un doublé, l'attaquant français a réalisé son meilleur match sous le maillot blaugrana.

Les valeurs en baisse

Le Vélodrome ne tourne plus rond

Fringuant à l'extérieur, l'Olympique de Marseille éprouve les pires difficultés à domicile. Après s'être faits malmener par Lille au stade Vélodrome il y a deux semaines, les hommes d'Eric Gerets se sont une nouvelle fois inclinés sur leur pelouse face aux Girondins de Bordeaux. Si elles n'ont rien d'alarmantes, les Olympiens n'ayant pas totalement démérité, ces deux défaites consécutives au Vélodrome font tâche à quelques journées de la fin du championnat. D'autant que les Marseillais ont vu les Nancéiens, vainqueurs de Strasbourg, profiter de ce revers phocéen, pour reprendre la troisième place du classement, qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. A deux journées du terme du championnat, l'OM n'a donc plus son destin entre ses mains. Les Marseillais n'ont plus qu'à espérer un faux-pas des Lorrains pour espérer reprendre place sur la piste aux étoiles.

Un point pour Lens, 22 pour Hilton

Le Racing Club de Lens a raté le coche ce week-end. Avec le match nul de Toulouse et du Paris Saint-Germain, les Sang et Or auraient pu battre compter deux points d'avance sur leurs concurrents directs pour le maintien en cas de victoire face à Monaco. Mais les hommes de Jean-Pierre Papin n'ont pu prendre qu'un point face aux Monégasques. En revanche, Vitorino Hilton en a pris 22 à lui tout seul. Après avoir pris les crampons de Gonzalez sur le sommet du crâne, le capitaine lensois a été contraint de quitter ses partenaires dès la première mi-temps pour se faire recoudre. On se demande comment le défenseur brésilien pourra tenir sa place lors des deux prochains matchs avec 22 points de suture sur le sommet du crâne. D'autant qu'une mauvaise nouvelle ne venant jamais seule, les Sang et Or ont aussi perdu pour six mois leur attaquant Aruna Dindane, victime d'une rupture des ligaments croisés du genou gauche…

Sauvez Willy

Même s'il a retrouvé sa place de titulaire au poste d'arrière droit face à Wolfsburg ce week-end, Willy Sagnol n'est plus en odeur de sainteté du côté du Bayern Munich. La faute à des déclarations tapageuses après le match face à Stuttgart il y a dix jours : «Jouer dans un rôle que je déteste, ça commence à me peser très fortement. J'ai évolué à un poste que je déteste. Milieu droit offensif, si c'était mon poste, d'autres entraîneurs m'y auraient fait jouer, mais là... Il (Hitzfeld) ne m'explique pas ses choix. Depuis que je suis revenu en septembre, il pense que l'équipe peut mieux jouer sans moi. Il m'a mis dans un trou et je suis bien dedans. Au prochain match, on pourrait peut-être faire jouer Luca Toni arrière gauche.» Des propos qui ont valu à l'international tricolore d'être écarté de la demi-finale de la Coupe de l'UEFA face au Zenit Saint-Pétersbourg. Avec le résultat que l'on sait… Un ultime clash qui pourrait bien décider, pour de bon cette fois, Sagnol à faire ses valises cet été.

A part ça ? En s'inclinant lourdement à Nancy ce week-end (3-0), Strasbourg a probablement fait une croix sur son maintien en Ligue 1. Une saison après avoir rejoint l'élite, le club alsacien devrait selon toute vraisemblance retrouver la Ligue 2 pour (au moins) une nouvelle année de purgatoire.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB