Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Ronaldo fausse le match
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 23/04/2008 à 23h27
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Barça n'a pas trouvé la faille contre Manchester United (0-0) mercredi soir au Camp Nou, en demi-finale de la Ligue des Champions. Dominateurs dans le jeu, les Catalans gardent leurs chances de qualifications intactes, MU et Ronaldo n'ayant pas su inscrire le fameux but à l'extérieur malgré un penalty récolté dès la 2e.

Ronaldo fausse le match

En proie au doute ces derniers temps, le FC Barcelone s'est un peu rassuré face à Manchester United (0-0) mercredi soir et peut nourrir des espoirs en vue du match retour. Les Catalans ont dominé la majeure partie du match dans la possession de balle et l'occupation du terrain mais ont surtout évité d'encaisser un but, parfois malgré eux. Comme sur ce penalty expédié hors cadre par Cristiano Ronaldo dès la 2e minute. Le Portugais aurait d'ailleurs pu bénéficier de deux autres penalties mais sa tendance à toujours en rajouter et gesticuler devant l'arbitre lui a peut-être joué des tours. Le suspense reste donc entier, les hommes de Franck Rijkaard pouvant se contenter d'un match nul à Old Trafford pour atteindre la finale de la Ligue des Champions. Contrairement aux duels face à Lyon et Rome, Manchester United devra faire la différence à domicile pour poursuivre l'aventure. Une victoire s'impose désormais pour les troupes d'Alex Ferguson.

Les temps forts

- Coup de tonnerre au Camp Nou ! Sur le premier corner, la tête de Ronaldo est stoppée par Milito de la main. Le penalty est indiscutable. Le Portugais veut se faire justice mais ouvre trop son pied droit et envoie le ballon à côté. Les 98 000 supporters catalans peuvent respirer à nouveau (2').

- Iniesta relance directement depuis l'aile gauche sur Ronaldo à l'entrée de la surface. Le Portugais s'engouffre dans l'axe mais Marquez le stoppe d'une légère obstruction en le bloquant du bras. L'arbitre ne bronche pas, à la grande fureur du Mancunien (29').

- Sur une interception, Eto'o est lancé sur le côté droit de la surface. Le Camerounais efface Ferdinand et centre en retrait pour Messi mais Hargreaves a bien senti le coup et jaillit devant l'Argentin pour écarter le danger (51').

- Ronaldo efface Marquez et s'engouffre sur la ligne de la surface côté droit. Abidal est en retard. Il jette sa jambe en avant et touche le genou de l'attaquant portugais qui tombe à terre. L'arbitre laisse encore jouer ; Ronaldo est dépité (71').

- Placé sur l'aile gauche, Henry repique dans l'axe et décoche une frappe puissante de vingt mètres qui prend la direction de la lucarne au premier poteau. Le ballon est flottant, Van Der Sar se met en opposition et repousse difficilement des deux poings. (83').

La prestation du Barça

Valdes n'a pas eu un arrêt à faire du match. Face à Rooney et sous les yeux de Domenech, Abidal a bien tenu son couloir avec une grosse détermination en première mi-temps, avant de se montrer approximatif en défense après la pause et de laisser l'initiative à ses coéquipiers en attaque. Milito a commis l'irréparable dès la 2e minute et a dû se multiplier pour couvrir son voisin, Marquez, souvent à la limite de la rupture. Zambrotta est monté en régime au fil du match, passant du moyen au bon mais sans jamais parvenir à trouver la faille offensivement. De nombreux jaillissements dans les pieds donc d'interceptions pour Touré, moins en vue après la pause. Deco n'était pas dans le bon tempo mais a su hausser son niveau de jeu après la mi-temps pour équilibrer la balance. Comme Deco, Iniesta n'a pas joué juste en première mi-temps, souvent en retard et imprécis dans ses transmissions de balle. Il a souvent cherché à obtenir la faute en seconde période. Techniquement impressionnant, Messi n'était pas à 100% de ses moyens physiques. Il a souvent été stoppé à la régulière avant de céder sa place à l'heure de jeu. Eto'o a perturbé Ferdinand par sa vivacité mais ne s'est que rarement sorti du marquage. Entré en fin de match, Henry s'est rapidement illustré avec deux frappes cadrées.

La prestation de Manchester

Van der Sar a manqué ses trois premiers dégagements au pied et ne dégageait pas la sérénité. Mais il a préservé l'essentiel sur sa ligne. Souvent dans la même zone que Messi, Evra a rarement pu l'intercepter. Il a compensé par des montées rageuses et une prise de risque intéressante en attaque. Il a totalement pris la mesure de son couloir quand Messi est sorti. Replacé dans l'axe, Brown est meilleur à ce poste. Il a souvent contré les tirs catalans. Ferdinand a souffert face à la vivacité d'Eto'o mais globalement bien contenu l'attaquant barcelonais. Dans un poste inhabituel d'arrière droit, Hargreaves s'en est très bien sorti face à Deco ou Iniesta puis Bojan, prêtant même souvent main forte dans l'axe pour couvrir d'éventuelles brèches. Carrick et Scholes ont souffert au milieu et passé la majeure partie du temps dans l'ombre. Assez discret, Park n'a pas trouvé sa place dans ce match. A trop chercher la lumière, Ronaldo en a oublié les fondamentaux. Sur la piste aux étoiles, la frontière est parfois ténue entre football et cirque. L'antihéros par excellence après avoir manqué un penalty. L'arbitre avait décidé que cela suffisait. Exilé sur l'aile, Rooney a eu l'air un peu perdu en attaque mais a compensé par une grosse débauche d'énergie en défense. Très tonique, Tevez a perturbé le Barça par ses prises de balles et ses accélérations mais le bilan final reste maigre.

L'homme du match : Xavi

Sa technique irréprochable l'aide à se sortir des traquenards tendus par l'adversaire. Un crochet tranchant, une feinte de corps, la palette est large. Le milieu espagnol a notamment permis à son équipe de prendre le contrôle du milieu. Xavi a beaucoup couru, intercepté, orienté le jeu, souvent trouvé les bons intervalles, avec des accélérations vers l'avant et des passes justes pour les attaquants. Face à leur incapacité à trouver la faille, il a ensuite pris sa chance de loin, avec moins de succès.

La note du match : 12/20

Les deux équipes se craignant, le match ne s'est jamais vraiment débridé. Les Catalans ont dominé mais trop stériles, se sont heurtés à un mur. Comparé à leur force sur le papier, le Barça et MU n'ont pas été à la hauteur de leur réputation.

Tout reste à faire entre le Barça et Manchester United, pourtant réputés pour leur attaque de feu. Rendez-vous à Old Trafford le 29 avril pour la demi-finale retour de Ligue des Champions.


Ligue des Champions – ½ finale aller
FC Barcelone – Manchester United : 0-0 (0-0)
Stade : Camp Nou
Arbitre : Massimo Busacca
Avertissements : Marquez (44’) - Hargreaves (73’)

Barcelone : Valdes – Abidal, Milito, Marquez, Zambrotta – Touré, Deco (Henry, 77’), Xavi, Iniesta, Messi (62’, Bojan) - Eto’o

Manchester : Van der Sar – Evra, Brown, Ferdinand, Hargreaves – Carrick, Scholes, Park, Rooney (Nani, 76’) - Ronaldo, Tevez (Giggs, 85’)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour le PSG en 8es de Ligue des Champions ?

Chelsea
Dortmund
Atletico Madrid
Naples
Tottenham
Atalanta
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB