Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le miracle n’a pas eu lieu
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 04/03/2008 à 23h10
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Lyonnais sont tombés sans gloire mardi soir à Manchester United, battus (1-0) lors du huitième de finale retour de la Ligue des Champions. Eliminés après une partie assez insipide, les coéquipiers de Benzema ont manqué d'audace et d'agressivité pour entrevoir l'exploit tant attendu.

Le miracle n’a pas eu lieu

Le but encaissé à Gerland aura donc fait la différence. L'OL avait statistiquement 23% de chances de se qualifier. La logique a été respectée, les Mancuniens se sont imposés (1-0) et poursuivent leur route dans la compétition. Malgré Cris et Ben Arfa, les Lyonnais ne verront pas les quarts de finale pour la deuxième saison d'affilée. Ferguson avait choisi de laisser Scholes, Tevez et Giggs sur le banc au coup d'envoi. Dans une ambiance assez calme en tribune, Les hommes d'Alain Perrin ont été privés de ballon et ont eu tendance à jouer long vers Benzema et Ben Arfa en sautant le milieu du terrain, entraînant souvent la perte du ballon en première mi-temps. Dans ces conditions, il aurait fallu un maximum de réussite pour pouvoir renverser la vapeur. Les Lyonnais ont pris plus de risques après la pause pour marquer le but de l'espoir mais le poteau repoussait leur meilleure occasion. Sérieux et appliqués mais pas flamboyants, les Mancuniens n'ont jamais paru douter de l'issue de la partie.

Les buts

- Sur un centre depuis l'aile droite et une frappe écrasée d'Anderson, le ballon est cafouillé au coeur de la surface. Ronaldo en prend possession, se dégage du marquage d'un crochet du droit et expédie le ballon au ras du piquet d'une frappe du gauche à cinq mètres du but (41', 1-0).

Les meilleurs moments

- Première alerte sérieuse sur le but de Coupet. Sur un long ballon en profondeur, Nani prend Clerc dans son dos et pousse le ballon du bout du pied devant Coupet. Le cuir échoue au ras du poteau mais l'arbitre signale un hors-jeu inexistant (17').

- Sur un contre express, Rooney s'échappe côté droit et cherche à trouver Tevez seul dans l'axe aux abords de la surface, mais sa première passe et contrée par Clerc et la seconde est trop longue (73').

- Grosse alerte sur le but mancunien. A peine entré en jeu, Keita s'illustre après un une-deux avec Benzema à l'entrée de la surface et une frappe sèche du droit dans une position excentrée qui heurte le poteau de Van der Sar qui semblait battu. (74').

La prestation de Manchester

Van der Sar n'a rien eu à faire sauf sur l'occasion de Keita où il était battu. Evra est souvent monté dans son couloir gauche pour soutenir les offensives et n'a pas hésité à faire des fautes pour stopper les attaques lyonnaises. Maillon faible de la défense, Brown a joué sur le même registre qu'Evra. Vidic et Ferdinand ont été peu inquiétés. Très bonne partie d'Anderson qui a coupé les trajectoires et couvert en défense, mais aussi apporté son soutien lors des offensives pour servir Ronaldo notamment. Fletcher et Carrick ont bien quadrillé le milieu et comblé les espaces. Altruiste, Nani a aussi cherché à provoquer balle au pied et proposé des solutions intéressantes. Ronaldo n'était pas dans un grand soir mais a quand même trouvé le moyen d'ouvrir le score. Rooney n'a pas livré le match de l'année, loin de là. Peu inspiré, il a été bien pris par la défense lyonnaise.

La prestation de Lyon

Coupet était mal placé sur l'ouverture du score, ne bouchant pas l'espace au premier poteau. Grosso a été le Lyonnais le plus en difficulté, avec de nombreuses approximations techniques et un mauvais positionnement. Solides de la tête et concentrés sur leur placement, Cris et Squillaci ont bien muselé Rooney mais ont manqué de réactivité sur l'ouverture du score. Clerc a tenté d'apporter son soutien offensivement mais a manqué de lucidité dans la dernière passé. Juninho et Källström ont été plus visibles après la pause quand l'OL a cherché à mieux construire ses actions, mais n'ont jamais trouvé la faille. Le Suédois a tenté des frappes de loin, marque de l'impuissance des Gones. Inoffensif, Govou s'est évertué à bien bloquer le couloir et apporter son aide à Clerc. Remplacé à l'heure de jeu par Keita, qui s'est créé la meilleure occasion. Ben Arfa a alterné le bon et le moins bon et a trop souvent cherché l'exploit individuel. Présent défensivement, il a manqué de précision et de lucidité dans ses passes. Benzema débordait d'envie. Peu servi, il s'est souvent retrouvé trop esseulé en attaque avec deux défenseurs sur le dos.

L'homme du match : Jérémy Toulalan

Difficile de dégager l'homme du match du côté mancunien. Avec son but, Ronaldo était un prétendant logique mais sa performance d'ensemble n'a fait rêver personne. Toulalan hérite donc de la médaille. Sans doute le meilleur Lyonnais mardi soir, avec un nombre incalculable de ballons récupérés, de nombreux duels gagnés, une couverture avisée et une débauche d'énergie impressionnante.

La note : 11/20

Peu d'intensité et de rythme dans un match pauvre en occasions, marqué par un déchet technique important et globalement dominé par les Mancuniens. Les Lyonnais n'ont jamais paru en mesure de hausser le ton.

Comme l'an passé, les Lyonnais ne verront pas les quarts de finale et peuvent désormais se recentrer sur le championnat et tenter le doublé avec le Coupe de France. Favoris avant la double-confrontation, les Mancuniens ont tenu leur rang et poursuivent leur route dans la compétition.


Ligue des Champions / 8e retour
Manchester United - Olympique Lyonnais : 1-0 (1-0)
Stade : Old Trafford
Arbitre : M. Rosetti (Ita.)
But : Ronaldo (41’)
Avertissements : Evra (4’), Fletcher (73’) – Grosso (23’), Squillaci (55’)

Man Utd : Van der Sar - Brown, Ferdinand, Vidic, Evra - Carrick, Anderson (Tevez, 70’), Fletcher, Nani, Ronaldo (Hargreaves, 90’) - Rooney

Lyon : Coupet – Grosso, Cris, Squillaci, Clerc - Toulalan, Juninho, Källström (Fred, 79’) – Govou (Keita, 57’), Ben Arfa, Benzema



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB