Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : Baros lâche le frein à main, une fuite dans le Chaudron…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 24/12/2007 à 17h28
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, Baros lâche le frein à main, ça plane pour les Aiglons et Lacombe a trouvé les clés sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, une fuite dans le Chaudron, le Barça revient à la REALité et le Milan en a AC. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : Baros lâche le frein à main, une fuite dans le Chaudron…

Les valeurs en hausse

Baros lâche le frein à main

Milan Baros avait réussi une belle performance sportive cette saison. Mais au volant de sa Ferrari en atteignant les 270 km/h, et non pas sur les terrains de football. A Nancy ce week-end, pour le match au sommet de la 19e journée de Ligue 1, l'attaquant tchèque a montré qu'il était aussi très rapide balle au pied en prenant de vitesse la défense lorraine avant de tromper Bracigliano d'une belle frappe du droit. A Marcel-Picot, Baros a lâché le frein à main, lui qui n'avait plus marqué depuis la 7e journée et la réception du Mans à Gerland. A l'approche du mercato hivernal, l'ancien joueur de Liverpool semble retrouvé de la vitesse. Il faut dire qu'il a plutôt intérêt à se montrer à son avantage à chaque fois qu'il apparaîtra sous le maillot lyonnais s'il veut participer à l'Euro en 2008. Car si les portes d'un départ se sont ouvertes pour Fred, elles semblent s'être aujourd'hui refermées pour Baros.

Ça plane pour les Aiglons

Les Aiglons de l'OGC Nice ont pris leur envol lors de la 11e journée de Ligue 1. Depuis le 20 octobre dernier, les Azuréens volent haut dans le ciel de notre championnat. En l'emportant face à Valenciennes samedi, cela fait maintenant neuf matchs consécutifs que les Niçois n'ont plus perdus. Quand les Aiglons ont repéré une proie, ils ne la lâchent plus. Aujourd'hui, Nice fait peur. Chez eux, on se demande comment on va bien pouvoir faire pour ne pas perdre. Et à domicile, on essaie de retrouver le mode d'emploi pour les vaincre. En accumulant trois victoires et six nuls à l'occasion des neuf dernières journées de championnat, l'OGCN pointe aujourd'hui à une belle 7e place. La saison passée, les Niçois avaient longtemps flirté avec la zone de relégation avant de terminer l'exercice en trombe. S'ils refaisaient le même coup cette année, ils pourraient constituer l'une des bonnes surprises de la saison.

Lacombe a trouvé les clés

Avant qu'il ne prenne place sur le banc de touche, le Stade Rennais restait sur une impressionnante série de six défaites consécutives en championnat. Mais pour son premier match en Ligue 1 à la tête du club breton, Guy Lacombe a su mettre la main sur les clés qui ferment la boutique rennaise. A Toulouse ce week-end, les Rouge et Noir ont su se faire violence pour stopper l'hémorragie. En repartant du Stadium avec le point du match nul en poche (0-0), les Bretons ont repris quelque peu confiance en eux, la première tâche à laquelle le technicien à la moustache avait décidé de s'atteler. Il reste maintenant à Guy Lacombe à trouver les clés permettant de débloquer l'attaque afin que son équipe goûte à nouveau aux joies de la victoire.

A part ça ? En battant Le Mans ce week-end au Vélodrome, l'Olympique de Marseille a réalisé une bonne opération au classement. Les Phocéens terminent à une inattendue 10e place à la trêve. De quoi nourrir quelques ambitions pour la seconde partie de saison.

Les valeurs en baisse

Une fuite dans le Chaudron

Avec Nancy et Valenciennes, l'AS Saint-Etienne restait la seule équipe de Ligue 1 à ne toujours pas s'être inclinée à domicile. Mieux, Janot, le portier stéphanois, restait sur une impressionnante série de 686 minutes d'invincibilité à Geoffroy-Guichard. Mais dimanche soir, le Paris Saint-Germain, par l'intermédiaire de son attaquant Peguy Luyindula, a réussi à percer le Chaudron. Les Verts ont donc concédé leur première défaite de la saison à domicile au bout de la 19e journée. Si cette analyse n'a rien d'inquiétante pour les hommes de Laurent Roussey, elle le devient quand on connaît la fragilité des Stéphanois à l'extérieur. Car si les Verts se mettent à perdre dans leur antre et ne redressent pas la barre loin de leurs bases, la deuxième partie de saison pourrait rapidement les faire déchanter.

Le Barça revient à la REALité

Le FC Barcelone attendait avec impatience le clasico, ce match pour lequel vit toute l'Espagne. Les Blaugrana, qui accusaient quatre points de retard sur leur rival madrilène avant le choc, voulaient à tout prix remporter les trois points de la victoire afin de recoller aux basques de leurs ennemis de la capitale. Mais au Camp Nou, le Real a ramené les Catalans à la réalité. Cette saison, la meilleure formation en Liga est bien Madrid. Dans l'antre du Barça, les Merengue ont rendu une copie parfaite. D'ordinaire flamboyants en attaque, les Madrilènes ont démontré dimanche après-midi qu'ils pouvaient aussi être très solides en défense. En l'emportant 1 à 0, les hommes de Bernd Schuster ont fait le trou en tête de la Liga. Et le Barça pointe désormais à sept longueurs du Real…

Le Milan en a AC

En championnat, le Milan AC semble être au bout du rouleau. Flamboyants en Ligue des Champions ou dernièrement au championnat du monde des clubs au Japon, les Rossoneri ne semblent plus être rôdés aux joutes de la Série A. Ce week-end, ils avaient pourtant l'occasion de se relancer en remportant le derby face à l'Inter. Mais à San Siro, les hommes de Carlo Ancelotti se sont inclinés 2 buts à 1. Si la machine intériste fait peur, le Milan AC n'impressionne plus personne en championnat actuellement. Après 17 journées de championnat, le club lombard pointe à une peu glorieuse 12e place, à 25 points de leur rival nerazzuro ! Un gouffre… Même s'il est important de préciser que les Milanais comptent tout de même trois matchs de retard. Après les fêtes, les Rossoneri n'auront plus le choix : ils vont devoir retrousser leurs manches s'ils veulent disputer à nouveau la Ligue des Champions la saison prochaine.

A part ça ? Francis De Taddeo aura tenu 19 journées, soit très exactement la moitié de la saison. Démis de ses fonctions, l'entraîneur du FC Metz est remplacé par Yvon Pouliquen. Le bilan du technicien lorrain n'est pas brillant : sept points seulement à la trêve… Mais avec une équipe messine aussi faible, pouvait-il en être autrement ?

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB