Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Echouafni : "J'adore l'esprit d'Arsenal avec Wenger"
Par Julien Lambert - Interviews - 36 De Maxifoot, Mise en ligne: le 12/12/2007 à 23h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Aujourd'hui, c'est Olivier Echouafni qui a confié dans le "36" de Maxifoot sa passion du ballon. Très marqué par son début de carrière à Marseille, le milieu de terrain niçois a accepté avec gentillesse de se livrer pour Maxifoot. Et s'il est accrocheur sur le terrain, il est en revanche très sympa dans la vie hors des pelouses !

Echouafni :

Chaque semaine, retrouvez sur Maxifoot des interviews surprenantes et décapantes des principaux acteurs du foot où vous apprendrez tout sur leur vie hors des pelouses du championnat. Les interviews que l'on appelle les «36 de Maxifoot» (qui se prononcent les trente-sissssssss) sont découpées en deux parties : côté terrain, et côté privé.

Marseillais jusqu'au bout, le Niçois Olivier Echouafni a accepté pour Maxifoot de se retourner sur sa carrière. Milieu de terrain de l'ombre, il a cette fois décidé de prendre la lumière sur Maxifoot !

OM ou PSG ?

Tu te rends compte qu'elle n'a pas de sens cette question pour moi ? (rires) Bien sûr que je suis Marseillais, comme tout joueur qui a porté ce maillot. Mais plus jeune, comme je jouais à l'AS Monaco, je suivais davantage cette équipe. Si je déteste le PSG ? Non, quand même pas (rires), disons que je n'ai simplement jamais accroché… et puis tu sais moi j'ai connu l'époque des derbys super chauds donc cela joue. Mais en revanche, comme tous les mecs qui jouent en Ligue 1, j'adore aller jouer au Parc des Princes car c'est un stade magnifique !

Ton équipe étrangère préférée ?

C'est Arsenal ? Pourquoi ? C'est presque uniquement par rapport à Arsène Wenger. Oui, on s'est croisé à Monaco quand je n'avais encore que 17 ou 18 ans. C'est un très bon souvenir. Et puis j'aime le jeu qu'il a instauré à Arsenal et plus que tout, j'adore le fait que ce jeu plaisant et très technique perdure dans le temps. Depuis une dizaine d'années, depuis qu'Arsène est là en fait, les Gunners sont super réguliers, que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions, où ils ont même réussi à aller en finale. J'aime cet esprit et comme en plus il y a une super jeune génération qui pousse, l'avenir d'Arsenal me semble assuré pour encore quelques années !

Ton idole de jeunesse ?

C'était Glen Hoddle, quand il évoluait à Monaco. Super vision du jeu, grosse qualité technique, c'était vraiment un bonheur de le voir évoluer, je me régalais. C'était en quelque sorte le Platini anglais !

L'entraîneur qui t'a le plus marqué ?

J'ai toujours essayé de retirer du positif de mes collaborations avec chaque entraîneur, même quand il n'y avait vraiment pas grand chose à trouver.. et j'en ai connu un bon paquet d'entraîneurs depuis mes débuts (rires) ! Mais si tu veux que j'en ressorte un du lot, ce sera alors Raymond Goethals, pour ce qu'il a fait à l'OM… mais je suis obligé de te citer aussi Gérard Gili ! Ce sont les deux hommes qui ont été à l'origine de ma carrière professionnelle.

Ton meilleur souvenir sur un terrain de foot ?

Je pense que c'est la remontée en Ligue 1 avec l'OM. On avait même été champion de Ligue 2 après avoir été rétrogradé pour les raisons que tout le monde connaît… Et il y a aussi ce fameux match entre Nice et Monaco, quand on était mené 3-0 à la mi-temps et qu'on finit par gagner 4-3, un grand moment ce match !

Le plus beau match vu à la TV ?

Dernièrement, j'ai bien aimé le Lyon-OM, il y avait de la qualité je trouve. Mais on ne peut pas ne pas citer le France-Brésil de 1998, pour toutes les émotions qu'il a apporté aux Français, sans oublier ce France-Espagne de 1984 et la boulette d'Arconada sur le coup franc de Platini. Oh putain j'allais aussi oublier cette finale de l'Euro 2000,tu as raison ! Ou la la ce match de fou quand j'y repense ! En plus c'était chaud pour nous car on est juste à côté de la frontière italienne (rires) !

Le pire souvenir de ta carrière ?

Il y a la finale perdue en Coupe de la Ligue, face à Nancy. Et puis à titre personnel, il y a ma blessure aux ligaments croisés qui m'a tenu éloigné des terrains pendant huit mois, avec en plus quelques pépins supplémentaires… dur…

Le joueur le plus chiant que tu aies croisé sur un terrain de foot ?

En général, ce sont les petits gabarits qui me font chier car ils ont un centre de gravité très bas et cela me pose toujours problème. Je vais donc te citer Bernarbia, Dhorasoo et Ludo (Giuly, Ndlr), des mecs explosifs, avec de petits appuis, capables de vite t'éliminer. Non, je n'aime pas jouer contre ces mecs là (rires) !

Le geste technique dont tu rêves la nuit ?

Alors là, c'est le fameux retourné acrobatique. Et c'est vrai que j'en rêve la nuit (rires). C'est un truc que je tente souvent à l'entraînement donc je vais aussi le tenter en match, mais de là à le réussir.. (rires)

Le joueur avec qui tu rêverais de jouer ?

Ce sont eux qui rêve de jouer avec moi (rires) ! Plus sérieusement, j'aurai bien aimé jouer avec Zizou. Et avec aussi un mec rapide devant, style Titi Henry ! Oui, je sais que cela ne marchait pas trop entre les deux, mais ne t'inquiète pas, je me débrouillerai pour qu'ils s'entendent bien ! (rires)

Qui sera sur le podium de la Ligue 1 à la fin de la saison ?

Bon bah Lyon sera champion, encore une fois. Après ce sera Bordeaux et ensuite… Je ne sais pas pourquoi mais j'ai des doutes sur Nancy, donc je miserai plutôt sur Rennes.

Lyon va t-il gagner la Ligue des Champions dans les trois prochaines années ?

Non, je ne pense pas. Dans cette compétition, il y a des phases bien distinctes et on remarque que les équipes qui cartonnent dans les poules, comme Lyon, ne sont jamais là au printemps, question d'expérience peut-être, donc je pense que l'OL est encore un peu en retard, même s'il y a des joueurs exceptionnels dans cette équipe. Cela dit, je leur souhaite de tout mon coeur car ils ont un gros potentiel, mais je pense que cela va être dur. J'espère me tromper (interview réalisée avant Glasgow 0-3 Lyon).

Ton plus grand rêve de footballeur ?

Le rêve de n'importe quel footballeur, c'est de remporter une Coupe du monde, personne ne te dira le contraire. On a tous joué une finale dans notre jardin quand on était petit (rires) ! Mais comme cela risque d'être un peu compromis pour moi, on va dire remporter une coupe nationale, histoire de récompenser l'ensemble de ma carrière (rires) !

Le meilleur buteur de Ligue 1 saison 2007-2008 ?

Benzema m'a quand même l'air super bien parti. David (Bellion, Ndlr), marche super bien en ce moment, mais je pense quand même que Benzema, avec l'équipe qu'il a autour de lui, devrait finir devant. Je pense qu'il finira avec une bonne vingtaine de buts.

Sarkozy décide de signer au PSG. Tu le vois à quel poste ?

(rires) Moi, je le verrai bien meneur de jeu à l'ancienne, pour distribuer et mener le jeu à sa guise, car c'est ce qu'il aime je crois (rires). Ou alors avant centre, car il va toujours de l'avant ! Ouais, c'est ça t'as raison, on va le mettre en 9 et demi ! (rires)

Quel stade te fait rêver ?

A ton avis ? Le Vélodrome bien sûr ! Et c'est encore plus vrai que moi je l'ai connu au début de ma carrière, donc cela te marque encore plus ! Mais je dois dire aussi que j'adore le stade du Ray, (le stade de Nice, Ndlr). Il est vétuste, ce n'est pas le plus beau, mais il y a quelque chose qui se passe dans cette enceinte, une ambiance particulière qui ne s'explique pas mais se vit. Et puis dans les stades étrangers, il y a le Nou Camp de Barcelone, et le San Siro de Milan, sur lequel j'ai eu la chance de m'entraîner.

Un scoop que tu pourrais lancer que les médias n'ont jamais relayé ?

T'as pas eu assez d'infos là ? Joker (rires) !

A DEMAIN POUR LA SECONDE PARTIE ! SI VOUS AVEZ DES IDEES DE QUESTIONS GENERALES POUR UN PROCHAIN 36, PROPOSEZ-LES NOUS !

Formé à l'OM, Olivier Echouafni, 35 ans, faisait partie de l'équipe phocéenne championne de Ligue 2 en 1995. Un club qui l'a marqué, mais après quatre saisons de bons et loyaux et services, ce milieu défensif plus technique que la moyenne décidait de rejoindre Strasbourg, pour deux saisons, puis Rennes, dont il porta les couleurs durant trois années. Mais depuis 2003, c'est à Nice qu'Olivier Echouafni s'éclate. Cette saison, il a été titularisé 12 fois.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB