Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : Kaká au 7e ciel, Ceará le nez dans le gazon…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 03/12/2007 à 22h17
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, Kaká au septième ciel, Interrésistible et le vieux guerrier sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, Ceará le nez dans le gazon, Ô Toulouse et la Metz est dite. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : Kaká au 7e ciel, Ceará le nez dans le gazon…

Les valeurs en hausse

Kaká au septième ciel

Kaká est monté au septième ciel ce week-end. En recevant le premier Ballon d'Or de sa carrière, la star du Milan AC, très pieux, a reçu le graal des récompenses individuelles pour un joueur de football. Après Ronaldo en 1997 et 2002, Rivaldo en 1999 et Ronaldinho en 2005, le fuoriclasse rossonero est devenu le cinquième Brésilien à recevoir l'objet tant convoité. Surtout, Kaká restera dans les annales du football comme le premier joueur à recevoir le Ballon d'Or ouvert aux joueurs du monde entier. Aussi, après le très controversé lauréat de l'an passé, le défenseur italien champion du monde Fabio Cannavaro, l'idole des supporters milanais fait lui l'unanimité. Prévisible, l'élection de Kaká n'a souffert d'aucune contestation. Même si Cristiano Ronaldo, Messi ou Ibrahimovic auraient fait eux aussi de beaux vainqueurs. Et la remise des récompenses n'est sans doute pas terminée pour le Brésilien. Dans quelques jours, il devrait recevoir cette fois le titre de joueur FIFA de l'année. Kaká n'est pas prêt d'oublier 2007. En attendant, il ambitionne déjà de conquérir un deuxième Ballon d'Or, «si Dieu le veut» …

Interrésistible

Avec sa panoplie de stars, l'Inter Milan est en train de devenir une véritable machine de guerre. Non seulement les Nerazzurri se montrent spectaculaires dès qu'ils le peuvent, mais surtout, ils sont capables de faire preuve d'un froid réalisme quand la situation s'avère plus délicate. Ce week-end, c'est la Fiorentina qui a fait les frais du matador milanais. Malgré une belle résistance, les Violets n'ont pas su résister aux assauts des coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic, le magicien de cette équipe. Les Intéristes ont donc écarté un autre de leurs poursuivants dans la course au titre, après avoir humilié la Roma sur sa pelouse et tenu en échec la Juventus au cours des semaines précédentes. Aujourd'hui, le club milanais compte déjà trois points d'avance sur les Giallorossi et six sur l'Udinese, surprenant troisième. Irrésistible, l'Inter vole vers un deuxième Scudetto consécutif.

Le vieux guerrier

Dans son maillot commando de l'OGC Nice, Lilian Laslandes avait tout du vieux guerrier samedi soir, sur la pelouse du stade Louis II. Malgré le poids des ans, l'attaquant niçois n'en reste pas moins un formidable chasseur de buts. Surtout, l'ancien Bordelais sait être là quand il le faut pour se montrer décisif et offrir quelques points précieux aux Aiglons. Déjà buteur face au PSG la semaine dernière, contribuant ainsi grandement à la victoire azuréenne, Laslandes a récidivé ce week-end en inscrivant le but de l'égalisation face à Monaco, à quelques instants de la fin de la rencontre. A la 91e minute, l'attaquant niçois a réalisé une reprise de volée magnifique à l'entrée de la surface pour tromper Flavio Roma et briser les rêves de succès monégasques dans le derby de la Côte d'Azur. Assurément, Laslandes a encore (quelques) beaux jours devant lui à la pointe de l'attaque de l'OGC Nice.

A part ça ? L'Olympique Lyonnais s'est remis en ordre de bataille. Les soldats de Jean-Michel Aulas ont enlevé la fleur de leur fusil pour canarder la première équipe se présentant sur leur passage. Résultat, après 16 journées, de championnat, les Gones ont déjà abattu pratiquement toute la concurrence…

Les valeurs en baisse

Ceará le nez dans le gazon

Le PSG n'avait pas besoin de ça… Déjà relégable avant le coup d'envoi de la 16e journée, les Parisiens attendaient la venue de Caen au Parc des Princes pour s'offrir leur première victoire de la saison à domicile et sortir au plus vite de la zone rouge. Mais à un quart d'heure de la fin du match, un homme est venu réduire à néant les illusions parisiennes. En marchant stupidement sur le ballon et en se retrouvant le nez dans le gazon en position de dernier défenseur, le Brésilien Ceará a laissé le Caennais Florentin venir crucifier Landreau, offrir la victoire aux Normands et enfoncer un peu plus les hommes de Paul Le Guen. Certains de ses partenaires, à l'image de Sylvain Armand, qui l'a fait savoir publiquement, n'ont pas pardonné à Ceará son erreur. Mais le Brésilien garde la confiance de Paul Le Guen, qui, lui, a fait savoir que si tous ses joueurs «se donnaient autant à l'entraînement que Ceará, le PSG n'en serait pas là où il en est aujourd'hui» . Le latéral droit brésilien a quant à lui prévu de présenter ses excuses à ses coéquipiers…

Ô Toulouse

«Ô mon pays, Ô Toulouse» , chantait Claude Nougaro. Ô que Toulouse va mal pourrait-on fredonner aujourd'hui… Les hommes d'Elie Baup viennent de connaître une nouvelle semaine difficile. Elle a commencé par une défaite à Zurich, en Coupe de l'UEFA. Pourtant, le club suisse n'a rien d'un foudre de guerre, mais il a su profiter de la santé fragile des Violets. Les Toulousains attendaient avec impatience le week-end et le derby du Sud-ouest face aux Girondins de Bordeaux pour se relancer. Mais au stade Jacques Chaban-Delmas, le Téfécé a vécu un vrai cauchemar. D'abord menés 3 à 0 à la pause par les Marine et Blanc, ils ont ensuite fait preuve de caractère en revenant à 3 buts partout, grâce à leur iceberg Johan Elmander. Mais quand ça va mal, ça va mal… Le Téfécé a d'abord été réduit à 10, puis a fini par s'incliner 4 buts à 3 dans les derniers instants de la rencontre. Après 16 journées de Ligue 1, le club de la ville rose se retrouve scotché à la 17e place, six mois après avoir achevé le précédent exercice sur la 3e marche du podium. Ô Toulouse

La Metz est dite

Le Football Club de Metz y va tout droit. Tout droit en Ligue 2… Après seize petites journées de championnat seulement, la messe semble déjà dite pour les Lorrains. Avec sept petits points et une seule victoire au compteur, les Messins comptent déjà dix points de retard sur leur premier non-relégable, Toulouse. Pourtant, sur la lancée de leur tonitruante saison en Ligue 2 l'an passé, où ils avaient fait cavalier seul, on croyait les hommes du président Carlo Molinari capables de tenir la route en Ligue 1. Mais force est de constater qu'ils n'y arrivent pas. Les Lorrains errent comme une âme en peine sur les pelouses de l'élite. Ce week-end, Metz recevait l'AJ Auxerre, un concurrent direct pour le maintien. Mais cette rencontre décisive s'est soldée par un nouvel échec. Les Bourguignons sont repartis de Saint-Symphorien avec les trois points de la victoire en poche. La Ligue 2 se dessine un peu plus semaine après semaine dans l'horizon des Messins…

A part ça ? Les Sochaliens ne voient pas le bout du tunnel. Après un début de saison raté, les Lionceaux pensaient pouvoir remonter la pente au fil des journées. Mais les semaines passent et les Doubistes s'enlisent inexorablement dans les bas-fonds du classement. La longue descente s'achèvera-t-elle dans les enfers de la Ligue 2 ?

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB