Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon bon pour un 16e à Glasgow
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 27/11/2007 à 23h37
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique Lyonnais et le Barça n'ont pu se départager (2-2) mardi soir à Gerland au terme d'un match enlevé de très haut niveau. Les hommes d'Alain Perrin profitent du faux-pas des Glasgow Rangers à Stuttgart (3-2) pour s'offrir le droit de jouer un dernier match décisif à Ibrox Park.

Lyon bon pour un 16e à Glasgow

La soirée aurait été catastrophique si les Rangers avaient gagné à Stuttgart. Mais la bonne nouvelle est venue d'Allemagne où le VfB s'est imposé face aux Ecossais (3-2). Le résultat des Lyonnais devait être comparé à celui des Rangers pour prendre tout son sens. S'ils pourront toujours regretter de ne pas avoir profité de la défaite des coéquipiers de Cousin et Darcheville pour les dépasser au classement, les hommes d'Alain Perrin ont gagné le droit de jouer un véritable 16e de finale à Ibrox Park dans quinze jours où ils devront absolument s'imposer. Sans Karim Benzema forfait, les Lyonnais ont souffert face au rouleau compresseur barcelonais mais n'ont jamais abdiqué et s'en tirent finalement avec les honneurs. Il ne fallait pas arriver en retard à Gerland car le Barça avait décidé de plier le match au plus vite. Et la première occasion laissant craindre le pire puisque Iniesta ouvrait le score au terme d'une contre-attaque menée à la vitesse de la lumière.

Heureusement pour l'OL, Juninho retrouvait sa patte magique peu après en inscrivant son 33e coup franc sous le maillot lyonnais. Le premier but encaissé par le Barça en C1 a redonné du coeur au public qui redoublait d'efforts pour encourager son équipe. Mais le Barça en a connu d'autres. Après plusieurs occasions franches de part et d'autres mais avec une nette domination des Blaugrana, les deux équipes rejoignaient finalement les vestiaires dos à dos. Mais avant cela, peu avant la mi-temps et suite à une répétition de fautes sur Lionel Messi, l'entraîneur du Barça Franck Rijkaard sortait de ses gonds et récoltait le droit d'aller assister au match depuis les tribunes ! Après la pause, le Barça a gardé la mainmise sur le match et poussé l'OL à la faute grâce à un bagage technique de classe mondiale. Mais les coéquipiers de Juninho ont eu le mérite de ne pas se décourager et trouvaient les ressources mentales nécessaires pour égaliser en fin de rencontre. Le Barça est qualifié pour les 8e de finale et terminera à la première place du groupe quoi qu'il arrive lors des deux derniers matchs. Les Lyonnais devront gagner à Ibrox Park contre les Glasgow Rangers pour composter leur billet.

Les buts

- Première occasion et premier but pour le Barça. Messi hérite du ballon dans le rond central, accélère et sert Bojan sur l'aile droite qui remise sans contrôle au centre pour Iniesta dont le tir croisé du droit à ras de terre trompe Vercoutre (3', 0-1).

- Juninho tire un coup franc à quarante mètres légèrement à droite en direction de la surface de réparation. Personne ne parvient à dévier et le rebond dans les six mètres trompe finalement Valdès ! Sur le coup, Fred hors-jeu au départ et posté devant Valdès évite intelligemment de toucher le cuir (7', 1-1).

- Lancé en profondeur, Messi s'engouffre dans la surface mais se voit stoppé dans son élan par un tacle mal ajusté de Squilacci. L'Argentin se fait justice lui-même et prend le gardien lyonnais à contre-pied (59', 1-2).

- les Lyonnais sont dominés et fatigués mais Keita entré à la place de Fred déborde dans la surface côté droit et pousse Abidal à la faute. Juninho prend ses responsabilités et transforme le penalty d'une frappe plein centre sous la barre (80', 2-2).

Les meilleurs moments

- le Barça construit bien ses actions et décale Messi sur l'aile droite. L'Argentin adresse un centre pour Gudjohnsen qui contrôle de la poitrine dos au but et remise pour Touré dont la frappe tendue du droit et déviée in-extrémis en corner par la main ferme de Vercoutre (15').

- Double occasion pour l'OL de prendre l'avantage au score. Au terme d'une action collective rondement menée, Govou bute sur Valdès. Le ballon revient sur Juninho dont le tir trop mou est repoussé sur la ligne par Abidal (28').

La prestation de Lyon

Les Lyonnais ont su hisser leur niveau de jeu pour l'évènement et auraient pu se décourager après le deuxième but du Barça. Au lieu de ça, les troupes de Jean-Michel Aulas ont fait preuve de persévérance pour arracher le match nul. Face à une équipe de ce niveau, la moindre erreur technique amène à la perte du ballon et pousse l'équipe à un parcours du combattant pour le récupérer puis accéder au but adverse. Après un début de match délicat, Lyon a relevé la tête en resserrant son marquage et en conservant mieux le ballon quand ils ont réussi à le récupérer. Très fatigués après l'heure de jeu pour avoir souvent couru dans le vide, les champions de France ont alors opéré en contre en profitant des entrées en jeu de Remy et Keita. Vercoutre s'est offert plusieurs parades décisives. Toulalan a récupéré bon nombre de ballons et soulagé sa défense. Ben Arfa a eu du mal à se sortir du marquage et donner de la folie au jeu lyonnais. Juninho a évité le pire en convertissant deux coups de pied arrêtés.

La prestation de Barcelone

Sans Eto'o, Deco et Henry blessés ni Ronaldinho et Thuram remplaçants au coup d'envoi mais avec Bojan, Gudjohnsen et surtout Messi, les Barcelonais ont pris le taureau par les cornes et rapidement débordé les Lyonnais. Les Catalans ont constamment cherché à priver leur hôte de ballon et à étirer le jeu sur les ailes pour déborder la défense. Posté à droite, Messi a été un poison pour Grosso qui a hésité à monter pour apporter du soutien à Ben Arfa. Véritable plaque tournante, Xavi a été très précieux dans l'entrejeu tout comme Iniesta, capable de marquer un but et de tacler en position de dernier défenseur. Les Catalans ont fait preuve d'une maturité technique et tactique déconcertante et n'auraient pas volé la victoire. Capables de créer le danger à tout moment, les Barcelonais sont assurément un client très sérieux pour soulever la coupe en mai prochain.

L'homme du match : Lionel Messi

Difficile de dégager l'homme du match tant le Barça compte de joueurs irrésistibles. Si Juninho était aussi un postulant crédible avec un doublé qui mérite le respect, Lionel Messi a une fois de plus montré toute l'étendue de son talent. Le petit prodige argentin a créé le décalage sur le premier but d'une accélération foudroyante au milieu du terrain puis provoqué un penalty qu'il a transformé lui-même. Inépuisable, au dessus du lot techniquement, capable d'éliminer son vis-à-vis dans un trou de souris, créatif à souhait, il sait aussi faire le bon choix au bon moment, et tout ça à seulement 20 ans. Tout simplement irrésistible.

La note : 15/20

Le classement du Groupe F

1. FC Barcelone, 11 points (+7)
2. Glasgow Rangers, 7 pts (+1)
3. Olympique Lyonnais, 7 pts (-2)
4. VfB Stuttgart, 3 pt (-6)

Les autres rencontres de la soirée

Groupe E : VfB Stuttgart – Glasgow Rangers (3-2 ; Cacau 45', Pardo 62', Marica 85' / Adam 26', Ferguson 70')

Groupe F : Dynamo Kiev – AS Roma (1-4 ; Bangoura 63' / Panucci 4', Giuly 32', Vucinic 36' et 77') ; Manchester United – Sporting CP (2-1 ; Tevez 61', C. Ronaldo 90+2 / Abel Moreira 21')

Groupe G : CSKA Moscou – PSV Eindhoven (0-1 ; Farfan 41') ; Inter Milan – Fenerbahçe (3-0 ; Cruz 55', Ibrahimovic 64', Jimenez 90+2)

Groupe H : FC Séville – Arsenal (3-1 ; Keita 24', Fabiano 34', Kanouté 89'sp / Da Silva 11') ; Steaua Bucarest – Slavia Prague (1-1 ; Badea 12' / Senkerik 78')


Olympique Lyonnais – FC Barcelone : 2-2 (1-1)
Stade Gerland
Arbitre : M. Stefano Farina
Buts : Juninho (7’, 80’sp) - Iniesta (3’), Messi (59’)
Avertissements : Fabio Santos (38’), Juninho (58’) – Touré (44’), Xavi (59’), Messi (60’), Puyol (61’)
Expulsion : Rijkaard (44’)

Les équipes :

Lyon : Vercoutre – Grosso, Anderson, Squilacci, Réveillère – Toulalan, Juninho, Fabio Santos (Källström, 69’) – Govou, Ben Arfa (Remy, 82’), Fred (Keita, 59’)

Barcelone : Valdès – Zambrotta (Marquez, 82’), Puyol, Milito, Abidal – Xavi, Touré, Iniesta – Messi, Gudjohnsen (Ronaldinho, 71’), Bojan



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour l'OL en 8es de Ligue des Champions ?

Liverpool
FC Barcelone
Manchester City
Juventus Turin
Bayern Munich
FC Valence
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB