Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon - Stuttgart, au forceps !
Par Alexis Pereira - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 07/11/2007 à 23h11
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique Lyonnais a fait le métier en battant difficilement le VfB Stuttgart (4-2). Ces trois points offrent une place en UEFA à l'OL mais aussi la possibilité de rêver à une éventuelle qualification en huitième de finale de la prestigieuse Champion's League.

Lyon - Stuttgart, au forceps !

L'Olympique Lyonnais entrait parfaitement dans la partie. Laissant le bénéfice du ballon au VfB Stuttgart, les hommes d'Alain Perrin profitaient de chaque occasion pour se projeter rapidement vers l'avant. Ben Arfa (6') et Källström (15') plaçaient les Lyonnais vers un succès tout tracé. Mais les Allemands n'abdiquaient pas et réduisaient le score par l'inévitable buteur Mario Gomez (16'). Les coéquipiers de Juninho s'essoufflaient quelque peu et s'exposaient aux frappes adverses. Ils se reprenaient toutefois en fin de première période grâce à un second but de Ben Arfa (37'). Les Allemands revenaient avec des intentions très offensives en seconde période. La pression exercée par le champion d'Allemagne en titre lui permettait de revenir au score grâce au deuxième but du renard Gomez (56'). La fin de match devenait haletante et les attaques se multipliaient d'un côté comme de l'autre. L'OL tenait et Juninho clôturait la marque dans les arrêts de jeu (90'+3). Un succès primordial qui permet à l'OL de s'assurer une place en UEFA mais aussi et surtout de revenir dans la course à la deuxième place du groupe E. Les Glasgow Rangers se sont en effet inclinés au Camp Nou face à Barcelone (2-0).

Les buts

- Suite à un amour de déviation de Benzema, Govou s'infiltre dans l'axe. L'international français transmet à Källström. Le milieu suédois décale sur sa gauche en une touche pour Ben Arfa dans la surface. La frappe sans contrôle du tout jeune international français, déviée par Beck, termine sa course dans le petit filet gauche de Schäfer (1-0, 8').

- Sur le côté droit, Govou élimine Magnin d'un coup du sombrero et centre à l'entrée de la surface pour Källström. L'international suédois réalise un superbe enchaînement contrôle pied gauche - frappe de demi volée pied droit. Le cuir va se loger dans le soupirail gauche des buts de Schäfer (2-0, 15').

- A 30 mètres, Hitzlsperger, pas attaqué, arme une frappe du gauche à ras de terre. Vercoutre ne peut que repousser. Gomez, qui a bien suivi, n'a plus qu'à pousser le ballon du plat du pied droit dans le but vide (2-1, 16').

- Servi sur l'aile droite par Govou, Ben Arfa entre dans la surface. L'ancien pensionnaire de l'INF Clairefontaine dépose deux défenseurs d'une magnifique inspiration technique et place une frappe du pied droit dans un angle très fermé. Le ballon va se loger dans la lucarne opposée de Schäfer. Du grand art ! (3-1, 37').

- Sur un mauvais renvoi défensif lyonnais, Fernando Meira décale Beck sur l'aile droite. L'international espoir allemand entre dans la surface et centre au cordeau. Gomez, aux six mètres, pousse le ballon du plat du pied droit dans les filets de Vercoutre (3-2, 56').

- En toute fin de rencontre, Clerc, à la limite du hors jeu, déborde sur l'aile droite et délivre un centre au cordeau. Le capitaine brésilien Juninho, seul au second poteau, pousse le ballon au fond des buts vides (4-2, 90'+3).

Les meilleurs moments

- Fabio Santos accroche le pied d'appui de Gomez à la limite de la surface de réparation. L'arbitre accorde un penalty généreux au VfB. Hitzlsperger exécute la sentence mais Vercoutre s'arrache pour détourner la frappe de l'international allemand en corner (60').

- Sur un contre rapidement mené, Juninho remonte tout le terrain balle au pied et lance Keita en profondeur plein axe. L'international ivoirien se débarrasse du dernier défenseur mais rate son face à face contre Schäfer (84').

La prestation de Lyon

L'Olympique Lyonnais entrait intelligemment dans la partie. Les hommes d'Alain Perrin laissaient le bénéfice du ballon aux Allemands et procédaient immédiatement en contre. Ils prenaient rapidement un avantage confortable. Toutefois, la réduction du score du VfB annihilait quelque peu cette organisation. En fin de première période, l'OL appuyait de nouveau sur l'accélérateur et se donnait de l'air avec un troisième but. Au retour des vestiaires, les Rhodaniens subissaient la pression allemande. Ils pliaient sur un nouveau but allemand mais ne rompaient pas et parvenaient à assurer la victoire en toute fin de match. La défense lyonnaise a beaucoup souffert face à Gomez. Le jeu de tête de Squillaci a été précieux. Fabio Santos a récupéré un nombre incalculable de ballons mais a aussi été le premier attaquant lyonnais. Juninho et Källström ont effectué un gros travail et ont chacun inscrit un but important. Ben Arfa confirme son énorme potentiel grâce à un nouveau doublé. Benzema et Govou, s'ils n'ont pas marqué, ont toujours mis la défense allemande en difficulté.

La prestation de Stuttgart

Les Allemands commençaient la rencontre en jouant comme à leur habitude un football direct fait de passes courtes. Cependant, les hommes d'Armin Veh se voyaient vite pris à revers par la rapidité des attaques lyonnaises. Plus à l'aise après le premier quart d'heure, le VfB multipliait les frappes lointaines mais accusait une nouvelle fois le coup en fin de première mi-temps. Au cours du second acte, ils jouaient le tout pour le tout. Ils revenaient à un but des Lyonnais et continuaient à pousser. Ils n'y parvenaient pas malgré une très forte pression et un penalty en leur faveur. A force d'attaquer, ils se découvraient et se voyaient pris en contre durant les arrêts de jeu. Schäfer a eu énormément de travail face aux attaquants lyonnais et sans lui l'addition aurait pu être plus lourde. La défense a été dépassée malgré le retour de Delpierre. Meira, long à l'allumage, a effectué une belle partie. Hitzlsperger s'est montré très dangereux dans la construction et par ses frappes lointaines. Gomez s'est une nouvelle fois illustré par ses talents de renard des surfaces.

L'homme du match : Rémy Vercoutre (27 ans)

Si l'Olympique Lyonnais est toujours en course pour une qualification en huitième de finale, il le doit en grande partie à son gardien Rémy Vercoutre. L'habituelle doublure de Grégory Coupet a eu beaucoup de travail face aux frappes répétées du VfB Stuttgart. L'ancien Strasbourgeois s'est même permis le luxe de détourner un penalty d'Hitzlsperger à un moment où les Allemands revenaient dans la partie.

La note : 16/20

L'Olympique Lyonnais est difficilement venu à bout d'une valeureuse équipe du VfB Stuttgart (4-2). Cette victoire permet aux hommes d'Alain Perrin de rester au contact des Glasgow Rangers et d'assurer leur troisième place dans cette poule E.

Le classement du groupe E

1. Barcelone 10 pts
2. Glasgow Rangers 7 pts
3. Lyon 6 pts
4. Stuttgart 0 pt

Les autres rencontres de la soirée

Groupe E : FC Barcelone – Glasgow Rangers (2-0 ; Henry 6', Messi 43')
Groupe F : Manchester United – Dynamo Kiev (4-0 ; Piqué 31', Tevez 37', Rooney 76' et C. Ronaldo 88'); Sporting CP - AS Roma (Liedson 29', 64' / Cassetti 6', Polga csc 89')
Groupe G : Inter Milan – CSKA Moscou (4-2 ; Ibrahimovic 32', 75' et Cambiasso 34', 67' / Jô 23', Vagner Love 31') ; Fenerbahçe – PSV Eindhoven (2-0 ; Marcellis csc 28', Semih 30')
Groupe H : Slavia Prague – Arsenal (0-0) ; Steaua Bucarest – FC Séville (0-2 ; Renato 25', 65')


Olympique Lyonnais – VfB Stuttgart : 4-2 (3-1)
Stade de Gerland
Arbitre : M. Yuri Baskakov (RUS)
Buts : Ben Arfa (6’, 37’), Källström (15’), Juninho (90’+3) – Gomez (16’, 56’)
Avertissements : Réveillère (56’), Grosso (75’), Govou (89’), Keita (90’+1) - Basturk (50’), Tasci (74’)

Les équipes :

Olympique Lyonnais : Vercoutre – Réveillère, Squillaci, Cléber Anderson, Grosso – Juninho (cap.), Fabio Santos, Källström – Govou (Clerc, 90’+2), Benzema (Belhadj, 82’), Ben Arfa (Keita, 70’) / Entraîneur : Alain Perrin

VfB Stuttgart : Schäfer – Beck (Osorio, 77‘), Tasci, Delpierre, Magnin (Farnerud, 81’) – Basturk, Meira (cap.), Hitzlsperger, Khedira - Gomez, Cacau (Marica, 59’) / Entraîneur : Armin Veh



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Lionel Messi mérite t-il de remporter le Ballon d'Or 2019 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB