Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
l’OM entre enfer et paradis
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 05/11/2007 à 20h50
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Marseillais tenteront d'oublier les tracas du championnat au stade du Dragao mardi soir pour le compte de la 4e journée de la Ligue des Champions. A une victoire de la qualification pour les 8e de finale, les hommes d'Eric Gerets devront se méfier d'une équipe du FC Porto redoutable et en pleine forme qui pourrait les plonger un peu plus dans le doute en cas de lourde défaite.

l’OM entre enfer et paradis

L'OM est à une victoire de la qualification pour les 8e de finale de la Ligue des Champions. A l'issue des matchs allers, la performance est remarquable mais ne suffira pas si les Marseillais devaient s'en contenter. A la rue en championnat, les hommes d'Eric Gerets sont invaincus après trois matchs de Ligue des Champions et trônent sur leur groupe avec deux points d'avance sur l'hôte d'un soir le FC Porto, quatre sur Besiktas et six sur Liverpool, étonnant dernier. Comme à Anfield, l'OM n'aura rien à perdre à Porto face à une équipe promise à la qualification. Une victoire propulserait les Marseillais directement en 8e de finale mais un nul constituerait en soi une très bonne performance et permettrait aux Olympiens de garder les commandes du groupe. A ce stade de la compétition, une non-qualification serait vécue comme une désillusion et ajouterait au traumatisme des troupes d'Eric Gerets et des supporters. Pour ne pas finir de plomber une saison bien mal engagée en championnat, les Olympiens doivent donc viser un résultat à Porto avant de recevoir Liverpool et de se déplacer à Besiktas lors de la dernière journée. Un défi épicé tant le FC Porto semble sûr de sa force mais l'OM n'a pas oublié son exploit à Anfield et tentera de récidiver.

La forme du moment

Le FC Porto n'a peur de personne en ce début de saison. En grande forme et invaincus toutes compétitions confondues, les hommes de Jesualdo Ferreira ont néanmoins été accrochés au stade Dragao vendredi en championnat par Belenenses (1-1). Un accroc – le premier après huit victoires d'affilée en Superliga – qui ne remet pas en cause la suprématie de Porto qui compte toujours six longueurs d'avance sur Benfica après neuf journées. Les Portugais bénéficieront en outre de 24 heures de repos supplémentaire et ont certainement levé le pied vendredi pour garder toute leur énergie pour la venue de l'OM. La raison en est simple, Ferreira ne visera rien d'autre que la victoire mardi soir qui permettrait à sa formation de passer en tête du groupe et mettre un pied en 8e de finale de la compétition.

A l'inverse, le moral des Marseillais est en berne à cause d'un premier tiers de championnat catastrophique sur le plan comptable. Le Vieux port et le Vélodrome grondent et le président de l'OM Pape Diouf a haussé le ton après le nouveau contretemps face à Lorient. Telle est l'ambiance actuelle à Marseille. Peut-être un mal pour un bien, l'OM jouera loin de son milieu naturel mardi soir, ce qui devrait enlever un brin de pression des épaules des joueurs. D'autant que l'enjeu a de quoi stimuler les troupes d'Eric Gerets, toujours invaincues en Ligue des Champions et tout près de la qualification. L'exploit réalisé à Anfield est encore dans toutes les mémoires. Les coéquipiers de Julien Rodriguez tenteront de s'en inspirer pour faire douter une équipe de Porto nettement supérieure sur le papier.

Le coin des stats

Pour les Marseillais, mieux vaut ne pas trop s'attarder sur les statistiques. D'autant que les Olympiens les ont déjà faites mentir à l'occasion du déplacement à Anfield. Car le FC Porto est un ogre à domicile. Invaincus depuis deux ans dans leur antre du Dragao, les Portugais ont tenu tête aux meilleurs devant leur public. Une lueur d'espoir cependant, la dernière défaite remonte à septembre 2005 face à une modeste équipe de Bratislava. L'OM signerait des deux mains pour prendre le costume du petit poucet auteur d'un hold-up parfait mardi soir.

Le match des déclarations

Pape Diouf (président de l'OM) : «J'attends que l'équipe se rebiffe et montre ce qu'elle a dans le ventre comme elle l'a fait à Liverpool. Il est quand même étonnant que cette équipe n'ait pas eu peur à Anfield mais qu'elle ait eu peur au Vélodrome ou à Sochaux. Il faut que les joueurs sachent que ce match à Anfield n'était pas un rêve ni une invention mais bel et bien une partie qu'ils ont livrée.»

Boudewijn Zenden (milieu de l'OM) : «On doit se libérer la tête après ce match contre Lorient. On a une nouvelle possibilité de jouer sur le grand podium de la Champions League. Porto, ce ne sera pas facile. Ils ont montré au Vélodrome ce dont ils sont capables. Mais nous sommes toujours premiers du groupe ce qui nous donne une certaine confiance. Porto aura un peu plus de pression car s'ils veulent avancer, ils doivent gagner chez eux.»

Jesualdo Ferreira (entraîneur de Porto) : «L'OM est leader du groupe, il ne faut pas l'oublier. Malgré la différence qui existe entre leur classement en championnat et en Champions League, elle reste une équipe forte et un adversaire difficile. Mais une victoire mardi nous donnerait la place de leader ce qui rend cette rencontre cruciale.»

Revue d'effectif

S'il peut compter sur sa perle Ricardo Quaresma, l'entraîneur du FC Porto est contraint de se passer des services du milieu Lucho Gonzalez atteint d'une élongation mais pourra s'appuyer sur le défenseur Jose Bosingwa, un temps incertain. Absent au Vélodrome, Adriano fait son retour. Le groupe : Helton, Nuno - Bosingwa, Bruno Alves, Stepanov, Pedro Emanuel, M.Cech, Fucile - Paulo Assunção, Raul Meireles, Kazmierczak, Mariano Gonzalez, Bolatti, Leandro Lima, Tarik, Quaresma - Lisandro, Hélder Postiga, Adriano.

Eric Gerets est heureux de récupérer Samir Nasri qui devrait débuter la partie et pousser Matthieu Valbuena sur le banc. Il devra en revanche se passer du milieu de terrain offensif Karim Ziani et du défenseur Jacques Faty. Le premier est touché au genou et le second à la cuisse, selon la version officielle. Absent au match aller, Rodriguez fait son retour en défense centrale. Le groupe : Mandanda, Hamel - Taiwo, Bonnart, Zubar, Givet, Rodriguez - Cana, Oruma, Cheyrou, M'Bami, Nasri, Zenden, Valbuena - Arrache, Niang, Cissé, Ayew, Moussilou.

Les équipes probables

Porto : Helton – Bosingwa, Stepanov, Alves, Fucile – M. Gonzalez, Meireles, Assunçao (ou Leandro) – Quaresma, Lisandro, Adriano (ou Postiga)

Marseille : Mandanda – Bonnart, Rodriguez, Givet (ou Zubar), Taiwo (ou Givet) – Cana, Be. Cheyrou, Zenden, Nasri (ou Valbuena), Niang – Cissé (ou Ayew)

Les autres rencontres

Groupe A : Liverpool - Besiktas
Groupe B : Schalke 04 - Chelsea ; Valence - Rosenborg Trondheim
Groupe C : Lazio Rome - Werder Brême ; Olympiakos Le Pirée - Real Madrid
Groupe D : Celtic Glasgow - Benfica ; Shakhtar Donetsk - Milan AC



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Lionel Messi mérite t-il de remporter le Ballon d'Or 2019 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB