Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L. Batlles - "Ne pas enterrer l'OM !"
Par Julien Lambert - Interview, Mise en ligne: le 17/09/2007 à 12h10
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Quoi de mieux qu'un ancien Marseillais pour parler de la délicate situation du club phocéen ? Après avoir battu l'OM avec le TFC, samedi (2-1), Laurent Batlles a accepté en exclusivité pour Maxifoot de confier ses impressions sur cette équipe de l'OM moribonde, à quelques jours du début de la Ligue des Champions. Et pour le milieu de terrain toulousain, Marseille n'est pas en crise et va rebondir rapidement !

Les crises marseillaises, il connaît ! Après avoir terrassé son ancien club, Laurent Batlles, ovationné pour son retour au Vélodrome, est revenu sur ce match pour Maxifoot. Pour lui, pas de souci, l'OM va vite s'en remettre !

Comment on se sent après une belle victoire au Vélodrome ?

On se sent plus que bien ! C'est un gros plus pour la confiance, c'est clair. On sait toutefois que le chemin est encore long et qu'il ne faut pas s'enflammer. Gagner contre de grosses équipes comme l'OM ne sert à rien si c'est pour perdre ensuite contre de plus petites équipes. Pour atteindre nos objectifs, il va nous falloir être régulier.

Justement quels sont les objectifs du TFC cette saison ?

Faire aussi bien que la saison dernière ! Non, en fait on s'est fixé le même objectif que la saison dernière à savoir finir dans les 8 premiers. Après, on essaiera bien sûr de faire mieux. Pour ça, on sait qu'il va falloir faire beaucoup d'efforts. Les deux matches en retard que l'on a sont donc super important car ils pourraient, en cas de victoire, nous permettre de nous installer un peu plus confortablement dans la première partie de tableau.

Après un début de saison un peu poussif, on a l'impression que la machine toulousaine est enfin lancée. C'est aussi ton avis ?

Oui, je suis d'accord là-dessus. Pour moi, la défaite face à Liverpool a d'ailleurs été une bonne chose…

Pardon ?

(Sourire) Non, bien sûr que ça a été difficile à accepter mais ce que je veux dire c'est que cette défaite nous a fait grandir. Au niveau de l'expérience, on a appris beaucoup face à eux. On a vu ce qui nous séparait du très haut niveau et qu'on avait encore beaucoup de progrès à faire.

«Ce n'est pas la crise à l'OM»

On a senti l'OM assez fébrile une fois mené au score. Tu l'as ressenti comme ça également ?

Très franchement non, pas trop. J'ai déjà connu ce style de match quand je jouais à l'OM. L'équipe visiteuse vient, elle t'en plante un ou deux et là, le public commence à siffler et ça devient tout de suite plus difficile. Moi, je trouve qu'ils ont essayé, ils ont tenté des trucs, d'écarter le jeu, mais c'est vrai qu'ils n'ont jamais réussi à nous prendre en défaut. Je ne m'en fais pas pour eux, c'est une belle équipe et je pense même qu'ils seront devant nous au classement en fin de saison. Il ne faut toutefois pas minimiser notre performance. Si l'OM a perdu, c'est aussi car on a fait un match presque parfait, en marquant au bon moment et en sachant faire le dos rond quand il le fallait.

J'ai lu que les Marseillais s'engueulaient un peu sur le terrain pendant le match. Tu confirmes ?

Non, je n'ai rien vu de tout ça et, de toute façon, cela peut aussi être positif de s'engueuler ! Et puis j'ai été les voir dans leur vestiaire à la fin du match et je n'ai pas eu l'impression de voir une équipe démobilisée. Il ne faut pas dire que c'est la crise à l'OM. Ils ont une grosse semaine qui arrive avec un match de Ligue des champions et un autre de championnat tout de suite derrière et là, c'est vrai qu'ils ont tout intérêt à bien la négocier. Dans le cas contraire, ça va devenir très difficile pour eux, c'est clair…

Vous avez eu peur près la réduction du score de Zubar ?

Alors là, je dois t'avouer qu'on ne faisait pas les malins (rires) ! Franchement, c'est vrai qu'on a flippé pendant ces quelques minutes de pression. Cela aurait été franchement rageant de se faire rejoindre comme ça, sur la fin, alors que l'on avait fait un bon match.

A titre personnel, commet s'est passé ce retour au Vélodrome ?

Super bien ! C'est toujours un bonheur de revenir ici, je me régale à chaque fois. A la fin du match, quand je suis allé saluer nos supporters, le virage a scandé mon nom, ça m'a fait chaud au coeur. Sachant que ça fait maintenant deux ans que je suis parti, ça fait vachement plaisir. J'ai eu des frissons.

«Benzema est extraordinaire»

Vous avez eu droit à la double prime dans les vestiaires ?

Non, même pas ! En fait on ne fonctionne pas comme ça à Toulouse. Le président a instauré un challenge et on ne touche des primes que si on est dans les 10 premiers. C'est bien, ça nous fait une carotte sympa.

Un mot sur le hat-trick de Benzema ?

Pffiou…Pour moi, c'est clairement l'un des meilleurs joueurs du championnat. A 19 ans seulement, il est franchement impressionnant. En plus, sa sélection en équipe de France lui a fait prendre davantage d'envergure. C'est extraordinaire ce qu'il fait. Mais à mon avis, il va davantage être surveillé à l'avenir. Je ne dis pas qu'il y aura un plan anti-Benzema mais pas loin, les défenses vont se méfier de lui maintenant.

Tu penses qu'il peut finir meilleur buteur du championnat ?

Ha oui, ça c'est clair ! Tu te rends compte que le mec a mis 8 buts en 7 matches ! La saison dernière, Pedro (Pauleta, ndlr) a fini meilleur buteur avec 15 buts. En 8 matches, il en a mis la moitié, c'est énorme. En plus, Pedro ne joue qu'un match sur deux cette année et c'est quand même son plus sérieux concurrent. Bellion, je ne sais pas ce que ça va donner sur le long terme…

Et tu ne parles même pas d'Elmander ?

Non car pour moi il ne peut pas finir meilleur buteur ! C'est un mec qui claque mais il n'est pas assez égoïste pour être le numéro 1. Johan, c'est un mec super collectif, qui fait aussi beaucoup de passes décisives. A mon avis, il finira entre 12 et 15 buts. Et si Emana plante aussi, avec Gignac, Bergougnoux ou moi, je pense qu'on ne sera pas loin de nos objectifs.

Formé à Toulouse, Laurent Batlles, 31 ans, y entame sa carrière professionnelle en 1993. Après six saisons pleines, il part pour Bordeaux où il jouera trois saisons. Après des passages plus ou moins fructueux à Bastia ou Rennes, il rejoint l'OM en 2003 et il participera à l'épopée européenne du club jusqu'en finale de la Coupe de l'UEFA. Mais à l'orée de la saison 2006, ce milieu de terrain technique au faux air de Zidane décide de boucler la boucle en revenant à Toulouse. La saison dernière, il a inscrit 4 buts en 31 matches et participé activement à la qualification du club en Ligue des Champions.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB