Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Baromètre de la Semaine - N°6
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 10/09/2007 à 18h11
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, un Ballon d'or dépoussiéré, Lassana Diarra, l'invité surprise et God saved the team ! sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, les cigales italiennes, Henry broie du noir et Kalou, 29 ans, profession retraité. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Le Baromètre de la Semaine - N°6

Les valeurs en hausse

Un Ballon d'or dépoussiéré

Il n'en finissait plus d'être critiqué. Que ce soit sous le maillot du Real Madrid ou sous celui de la Squadra Azzurra, beaucoup prédisaient le crépuscule de la carrière au plus haut niveau de Fabio Cannavaro. Mais face à la France samedi soir, le capitaine italien a rappelé à l'Europe entière que le détenteur du Ballon d'or, c'était toujours lui ! Si à la fin de cette année, il ne gardera pas son titre, le champion du monde a en tout cas démontré que le trophée reçu à la fin de la saison passée n'était pas totalement usurpé. Car, que ce soit face à Anelka, ou surtout face à Henry, le défenseur italien s'est montré intraitable. Au sol comme dans les airs, Cannavaro n'a rien laissé passé. Et comme il n'en avait jamais assez samedi soir, il aurait même pu faire trembler les filets de Mickaël Landreau en première mi-temps. Au moment où beaucoup se demandaient qui était le Ballon d'or cette année, tant il se faisait discret depuis un an, le capitaine de la Squadra Azzurra a rafraîchi bon nombre de mémoires ce week-end.

Lassana Diarra, l'invité surprise

On attendait François Clerc. Ou bien encore Bakari Sagna. Mais pas lui. Pourtant, c'est bien Lassana Diarra qui était aligné sur le flanc droit de la défense française samedi soir à San Siro. Si le nouveau joueur d'Arsenal a déjà joué à ce poste quand il évoluait sous les couleurs de Chelsea, force est de constater le flair de Raymond Domenech sur ce coup-là. Car s'il a parfois été malmené par Zambrotta, Diarra a éteint à lui seul Del Piero. Devant son coup de poker transformé en coup de maître, le sélectionneur national pourrait bien à nouveau faire confiance à l'ancien Havrais contre l'Ecosse ce mercredi. Car en l'absence de Willy Sagnol, Diarra a marqué beaucoup plus de points à ce poste en une seule sortie que Clerc lors de toutes ses apparitions réunies sous le maillot bleu…

God saved the team !

Dieu veillait sur l'Angleterre ce week-end. Car avec la venue d'Israël à Wembley, les hommes de Sa Majesté jouaient gros. Tout autre résultat qu'une victoire les condamnait très certainement à assister à l'Euro 2008 depuis leur fauteuil. Déjà. Les Anglais, grâce notamment au ressuscité Michael Owen, particulièrement brillant samedi, ont su maîtrisé leurs nerfs malgré l'épée de Damoclès suspendue au-dessus de leurs têtes. Les joueurs des Three Lions ont croqué les Israéliens 3 à 0. Cette victoire leur permet de ne pas faire une croix sur la qualification. Désormais troisièmes du groupe E, les Anglais ont encore toutes leurs chances. Et à l'issue de cette victoire, les supporters britanniques pouvaient bien entonner un vibrant «God save the Queen» .

A part ça ? Sans faire de bruit, la Mannschaft continue sa balade de santé dans le groupe D. A Cardiff ce week-end, les partenaires de Miroslav Klose, auteur d'un doublé, n'ont fait qu'une bouchée du poireau gallois et entrevoient ainsi plus que jamais la qualification pour l'Euro 2008.

Les valeurs en baisse

Les cigales italiennes

75 000 cigales italiennes s'étaient données rendez-vous à San Siro ce samedi soir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles nous ont offert un beau récital ! Notamment pendant la Marseillaise… Il faut dire que notre sélectionneur national, le bavard Raymond Domenech, leur avait bien chauffé les oreilles. Mais quand même… Elles auraient pu se retenir. Car outre l'équipe de France, ses joueurs et son entraîneur, c'est tout un pays, une nation, ses traditions et son histoire qu'elles ont conspués… Mais ça, ce n'est pas toujours évident à faire entrer dans la tête d'un supporter… En attendant, on pourra toujours souligner l'attitude des grands champions que sont Buffon, Cannavaro, Gattuso ou encore Oddo qui n'ont pas hésité à dénoncer l'attitude de leurs cigales à l'issue du concert.

Henry broie du noir

La semaine a commencé comme elle s'est finie pour Thierry Henry : mal. Lundi dernier, l'attaquant et son épouse, le mannequin Claire Merry, divorçaient. Si leur séparation était établie de longue date, le Barcelonais aura tout de même beaucoup de mal à la digérer… En effet, Henry s'est vu condamné à verser la moitié de sa fortune personnelle à celle qui est désormais son ex-femme. Soit la bagatelle de 37,5 millions d'euros (ah oui, quand même…) ! En fin de semaine, l'international tricolore était aligné à la pointe de l'attaque française en Italie. Transparent, l'ancien Gunner fut le moins bon des 22 acteurs sur la pelouse de San Siro. Et pour couronner le tout, Henry a écopé d'un carton jaune qui le privera du match face à l'Ecosse ce mercredi. Vous avez dit sale semaine ?

Kalou, 29 ans, profession retraité

Il était le symbole du recrutement du Racing Club de Lens cette saison. Un recrutement ambitieux, made in Guy Roux. Hélas pour les Sang et Or, Bonaventure Kalou aura connu le même sort que son ex-mentor dans l'Artois. Trop long à recouvrer toute l'étendue de ses capacités, l'Ivoirien a rapidement été pris en grippe par les fidèles supporters de Bollaert. Le symbole de l'échec lensois en ce début de saison, c'était lui. Lassé par les critiques émises à son encontre, Kalou, même pas deux mois après avoir posé ses valises dans l'Artois, a préféré mettre les voiles. Direction le club d'Al-Jazira. Si l'ancien Parisien enrichira fortement son compte en banque aux Emirats arabes unis, il connaît aussi, à 29 ans seulement, très probablement là la fin de sa carrière au plus haut niveau…

A part ça ? Le Portugal a vu rouge ce week-end. Face au leader polonais, les Lusitaniens ont eu toutes les peines du monde à décrocher un match nul et continuent ainsi de voguer dangereusement à la troisième place du groupe A.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB