Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Bourillon, le capital jeune de Paris
Par Vincent Bogard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 31/07/2007 à 20h50
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après l'arrivée de Didier Digard en provenance du Havre, les dirigeants du Paris Saint-Germain ont enregistré l'arrivée d'un autre grand espoir du football français. Le club du président Alain Cayzac s'est en effet attaché les services de l'international A', Grégory Bourillon, qui s'est engagé pour les quatre prochaines saisons.

Avant d'intégrer le centre de formation du Stade Rennais en Juin 2000, Grégory Bourillon a fait ses premiers pas de footballeur du côté de Montsûrs. Puis, il rejoint le Stade Lavallois et son légendaire stade Francis Le Basser. Mais c'est à quelques kilomètres de là qu'il va vraiment apprendre au jour le jour comment devenir professionnel. Dans un environnement sain et protégé, le centre de formation du Stade Rennais, le natif de Laval va rapidement montrer à ses éducateurs de l'époque qu'ils ont eu raison de miser sur lui. Deux ans après son arrivée, en 2002 donc, il remporte avec les -17 ans du club le titre de Champion de France. Mais c'est l'année suivante qui marquera un premier grand tournant dans sa carrière. Victoire en Coupe Gambardella, premier contrat professionnel signé dans la foulée et tout cela alors qu'il n'a même pas encore 19 ans…

Ses débuts officiels en Ligue 1 avec les «Rouge et Noir» sont programmés le 23 Novembre 2002 à l'occasion d'un match disputé à Nice (0-0). Malheureusement, il accumule blessure sur blessure lors de sa première saison parmi l'élite. Mais le gamin ne s'avouera jamais vaincu et il réussit à s'imposer au fil des matchs à un poste difficile pour un joueur de son âge : milieu récupérateur placé justement la défense, une sorte de libéro des temps modernes en résumé. Devenu titulaire indiscutable au sein de l'entrejeu Rennais, Pierre Dréossi décide pourtant de le faire glisser en défense centrale, bien lui en prend. «Boubou» comme on le surnomme est le parfait complément du Ghanéen, John Mensah, avec lequel il forme une des meilleures charnières de première division. Et puis arrive une rencontre anodine au Stade Bonal de Sochaux en Février dernier… Lors d'un choc terrible qu'il ne peut éviter, Bourillon voit son genou droit se dérober. Le bilan est sans appel, il devra subir une opération car ses ligaments croisés sont rompus.

Et voilà donc ce joueur brisé net alors qu'il est en pleine progression. Nous sommes aujourd'hui six mois plus tard et le défenseur longiligne est en pleine phase de reprise dans son nouveau club, le Paris Saint-Germain. Il attendra certainement encore quelques semaines pour faire valoir complètement ses qualités d'anticipation, de placement ou encore ses relances précises auprès de ses nouveaux supporters du Parc des Princes. Bourillon a également séduit le staff parisien par sa polyvalence que ce soit dans l'axe de la défense ou à la récupération. Cette dernière est certainement liée à sa faculté d'adaptation au jeu de ses vis-à-vis. Il possède en outre un bon volume de jeu axé sur la sobriété et l'efficacité. Il se met toujours au service du bon fonctionnement de l'équipe. C'est sans doute pour cela qu'il a encore du mal à concrétiser ses rares occasions dans la zone de vérité et n'a toujours pas ouvert son compteur buts en cinq saisons passées à Rennes. Mais finalement ce n'est pas ce qu'on lui demande en priorité et on préfère constater qu'il fait déjà l'unanimité dans le vestiaire du Breton Paul Le Guen. En ce qui concerne ses capacités physiques, il culmine à 1m87 pour 76kg et peut ainsi devancer sans problème tous les attaquants qui se dressent sur sa route dans le domaine aérien. Au fil du temps, il est également devenu redoutable lorsqu'il s'agit de marquer les joueurs présents dans sa zone. Ainsi, Bourillon a pu mettre en exergue toutes ces qualités au cours des 114 matchs de Ligue 1 et des quatre matchs de Coupe UEFA qu'il a disputés.

Le PSG avant de franchir les portes de Clairefontaine

La Coupe d'Europe justement, il ne la disputera pas cette saison avec le Paris Saint-Germain. C'est un désavantage certain sur le court terme car il est toujours très formateur de se mesurer aux meilleurs joueurs d'Europe. Mais finalement, il est certainement plus sain de s'adapter tranquillement à la vie parisienne et surtout à l'engouement médiatique qui secoue sans cesse le club de la capitale. Bourillon ne cache en tout cas pas son amour du maillot Rouge et Bleu et ses ambitions pour la saison prochaine. «Je ne veux pas passer pour un opportuniste, mais le PSG est un club que j'ai toujours aimé. C'est même d'ailleurs difficile à expliquer ! Le Parc des Princes est à mes yeux le meilleur stade de France. C'est le seul endroit où j'ai eu mal aux oreilles. Avec Rennes, il s'agissait d'un rendez-vous particulier. Concernant mon intégration, je vais essayer de m'imposer dans ce club et disputer ainsi un maximum de matchs. Paris se doit de faire mieux que ces dernières saisons, je n'y suis pas venu pour jouer le maintien. Avant de signer, j'ai réfléchi sur le long terme. Je vais côtoyer des internationaux et retrouver Paul Le Guen, un entraîneur qui va me faire progresser.» A l'heure où les équipes de Ligue 1 s'apprêtent à retrouver le chemin des terrains, Bourillon continue lui de parfaire sa préparation afin de franchir rapidement un nouveau palier.

Ce prochain palier, c'est l'équipe de France et ce maillot Bleu qu'il espère arborer au plus vite. A ce propos le sélectionneur national, Raymond Domenech, n'a cessé de l'observer notamment au Stade de la Route de Lorient avant sa grave blessure en début d'année. Bourillon a même déjà été présélectionné à plusieurs reprises. Son envie affichée lors de la reprise du club parisien colle parfaitement avec les attentes des observateurs qui sont quasiment unanimes pour dire qu'il sera du voyage en cas de qualification pour… la Coupe du Monde 2010. En attendant, il espère déjà retrouver ses potes de la génération 1986 lors des prochaines échéances des Bleuets. Le Lavallois a par ailleurs toujours été convoqué que ce soit en -17 ans, -18 ans ou encore les -19 ans. Et il n'y a aucune raison aujourd'hui pour qu'un jour il réalise son rêve d'entendre l'hymne national, la Marseillaise, qui fait rêver tous les joueurs français. Qu'on se le dise, Grégory Bourillon est en train de retrouver peu à peu toutes ses capacités physiques. Les habitués des tribunes Auteuil et Boulogne se rendront alors vite compte que le visage angélique de «Boubou» ne représente en rien ce qu'il est sur un terrain de football...


Nom : Bourillon
Prénom : Grégory
Age : 23 ans
Taille : 1m87
Poids : 76kg
Poste : Défenseur central / Milieu récupérateur
Club : Paris Saint-Germain
114 matchs de Ligue 1, aucun but



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB