Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Mandanda, un gardien en vogue
Par Vincent Bogard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 24/07/2007 à 21h10
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique de Marseille s'est comme à son habitude emparé de l'actualité des transferts. Une seule incertitude planait sur la Canebière : qui pour concurrencer sérieusement Cédric Carrasso ? La réponse vient d'être apportée avec l'arrivée de Steve Mandanda, qui représente à n'en pas douter l'avenir au poste de gardien de but.

Du quartier de la Madeleine à Marseille aujourd'hui, la jeune carrière de Steve Mandanda ressemble à s'y méprendre à l'ascension vers la gloire. Le natif de Kinshasa, capitale du Congo, rejoint la France et la ville de Nevers en 1986 avec ses parents alors qu'il n'a qu'un an. Mais c'est à Evreux qu'il fera ses premiers pas de footballeur avant d'être repéré par un des clubs de la ville : la Madeleine qui l'intègre à la catégorie des 15 ans Nationaux. Sous la houlette de Philippe Leclerc, alors en charge d'entraîner les gardiens, le gamin fait des progrès considérables. Le Stade Malherbe de Caen lui propose même un contrat pour qu'il intègre le centre de formation situé en Basse-Normandie. Mais il décide finalement de rejoindre Le Havre connu pour lancer bon nombre de ses jeunes. Bien lui en prend. Il s'impose d'emblée et le départ de Idriss Carlos Kameni aux Jeux Olympiques de Sydney ainsi que la blessure de son remplaçant attitré lui offre une occasion de montrer ce qu'il a dans le ventre. Il dispute ainsi la phase finale de la Coupe Gambardella. Tout s'enchaîne ensuite très vite. 17 ans nationaux, CFA 2 et enfin le groupe professionnel qu'il intègre à 19 ans en 2004. La retraite d'Alexander Vencel ajoutée aux débuts mitigés d'Olivier Blondel dans la cage Normande permet à Mandanda de devenir le numéro un. Ainsi, il sera titularisé à 67 reprises en Ligue 2 jusqu'à cette fin de saison 2006-2007.

1m85 pour 82 kg, on pourrait penser qu'avec un tel potentiel athlétique, Mandanda s'avère être un gardien relativement «lourd» dans ses interventions. Et c'est bien là que le Franco-Congolais ne cesse d'étonner son monde. En effet, on ne peut être que stupéfait lorsque l'on découvre sa détente exceptionnelle. Mais il est également excellent sur sa ligne où ses arrêts réflexes en font un dernier rempart souvent décisif. Evidemment, il n'a aucun mal à utiliser à bon escient sa grande taille dans ses sorties aériennes mais il y ajoute la sérénité via sa qualité de prise de balle et ses relances précises. La combinaison de ces points forts doit certainement vous rappeler un des plus grands gardiens Français de tous les temps, en d'autres termes Bernard Lama. Le Champion du Monde (1998) et d'Europe (2000), d'origine Guyanaise, est d'ailleurs l'idole d'un certain… Steve Mandanda. «De par ses prises de balles et sa détente exceptionnelle, il m'a donné l'envie de devenir à mon tour gardien de but. Maintenant, cela ne veut pas dire que je suis une copie de Bernard Lama. D'ailleurs, les gardiens de but, nous, on est tous unique. La preuve, pour moi, les meilleurs actuellement sont 3 joueurs complètement différents : Fabien Barthez, Grégory Coupet et Gigi Buffon.»

Dans la Cour des Grands

Avant de rattraper un jour son glorieux aîné, il devra d'abord s'imposer au sein du club Olympien ce qui ne sera pas chose aisée. D'ailleurs, il a subi deux revers outre-Manche lors d'essais infructueux effectués à Birmingham puis Aston Villa ces derniers jours. Ces derniers lui auront sans aucun doute servi à mesurer le travail qui lui reste à accomplir pour fouler un jour les pelouses de la Premiership Anglaise. Sa jeunesse est un atout mais son manque d'expérience au plus haut niveau pourrait l'handicaper lors de ses premiers pas sous le maillot Marseillais. A ce propos, on peut penser que ses quelques errements en terme de concentration jouent en sa défaveur et qu'il devra progresser dans ce domaine pour mettre son concurrent, Cédric Carrasso, sur la touche. Prêté pour un an avec option d'achat par Le Havre, Mandanda a malgré cela tous les atouts en main pour s'imposer au sein du onze type d'Albert Emon. Ses rêves de Ligue 1 et surtout de Ligue des Champions pourraient se réaliser dès cette saison, le gamin a le temps.

Le temps, c'est aussi l'Equipe de France que Mandanda aspire à découvrir d'ici quelques années. En attendant, il parfait son apprentissage international au sein des Bleuets qu'il a rejoint en 2005 à l'occasion de la préparation du Festival de Toulon. Encore membre de l'équipe de CFA 2 du Havre, il côtoie alors des joueurs qui évoluent quatre divisions au dessus de lui ! On peut citer par exemple Rio Mavuba, Franck Ribéry, Julien Faubert ou encore Lucien Aubey. Et il donne la meilleure des réponses à ses détracteurs en étant sacré meilleur gardien de la compétition. Un an plus tard, à l'été 2006 donc, il bénéficie encore d'un coup du sort puisque le gardien choisi pour être le titulaire, Jérémy Gavanon, s'est gravement blessé lors des éliminatoires de cet Euro Espoirs. Mandanda affronte donc les meilleurs joueurs Européens de sa génération mais l'Equipe de France échoue dans sa conquête du titre. La faute à une équipe de Hollande particulièrement talentueuse lors de cette demi-finale disputée à Braga (2-3). Qu'à cela ne tienne, Steve Mandanda n'est qu'à l'aube d'une carrière qui pourrait le conduire à la Coupe du Monde 2010, organisée en Afrique du Sud. Attention Ligue 1, «le félin de Kinshasa» s'apprête à bondir et il n'est pas enclin à lâcher prise…


Nom : Mandanda
Prénom : Steve
Age : 22 ans
Taille : 1m85
Poids : 82kg
Poste : Gardien
Club : Olympique de Marseille
67 matchs de Ligue 2



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB