Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Les Bretons au bout du suspense ! - Débrief et NOTES du match (Rennes 3-2 Toulouse)

Par Alexis Goudlijian - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 27/10/2019 à 17h08
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Bousculé malgré une entame tonitruante, le Stade Rennais a finalement arraché la victoire contre Toulouse (3-2), ce dimanche dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1, grâce à un but du jeune Gboho en toute fin de rencontre. Un succès important pour les Rouge et Noir.

Les Bretons au bout du suspense ! - Débrief et NOTES du match (Rennes 3-2 Toulouse)
Le Stade Rennais se donne de l'air contre Toulouse (3-2).

Le Stade Rennais repart enfin de l'avant. Mal en point avant d'affronter Toulouse, la formation bretonne a affiché de sérieuses lacunes, mais s'est finalement offert dans les dernières secondes un succès primordial (3-2) ce dimanche, lors de la 11e journée de Ligue 1.

Après sa prestation frustrante contre Cluj (0-1) jeudi en Ligue Europa, le 9e de Ligue 1 a enfin retrouvé le chemin de la victoire et met ainsi un terme à une terrible série de 10 matchs sans succès toutes compétitions confondues !

Deux buts en 6 minutes

Bousculé dès la 1ère minute sur une vicieuse frappe de Gradel, repoussée par Mendy, le club breton ouvrait pourtant le score avec une volée de Niang (1-0, 4e), à la conclusion d'une belle action collective et bien servi par Maouassa. Le Sénégalais et ses partenaires se jetaient sur Julien Stéphan pour le soutenir ! Euphoriques, les Rennais enchaînaient et Hunou doublait la mise (2-0, 6e) à la suite d'une excellente remise de Gnagnon sur un coup-franc de Bourigeaud.

Furieux, le coach toulousain Antoine Kombouaré réagissait en sortant Sangaré, dépassé et remplacé par Boisgard. Peu à peu, Toulouse se réveillait, et après un premier duel perdu par Sanogo devant Mendy, finissait même par profiter de l'attentisme rennais pour réduire la marque par Dossevi (2-1, 41e), seul à la retombée d'un centre de Sylla. Relancés, les Pitchounes continuaient de pousser jusqu'à la pause.

Toulouse meilleur en seconde période, mais...

Au retour des vestiaires, les Toulousains revenaient avec d'excellentes intentions, et continuaient de semer le doute dans l'esprit des Rennais. Porté par Dossevi et son capitaine Gradel, le club de la Garonne se montrait le plus dangereux et multipliait les opportunités sur coups de pieds arrêtés, avec notamment une frappe de Gradel qui frôlait le poteau !

En réaction, Camavinga était tout proche de plier le match, mais Isimat-Mirin sauvait son équipe devant sa cage vide. Dans les derniers instants, Gradel allait remettre logiquement les deux équipes à égalité, d'un coup-franc génial (2-2, 84e). La partie se dirigeait vers un nul, mais le jeune rennais Gboho (3-2, 90e+1), à peine entré, allait finalement donner la victoire à son équipe au bout du suspense, sur un bon service de Siebatcheu.

La note du match : 7/10

Un match riche en rebondissements… et en buts. Dès l'entame, Gradel a envoyé une première frappe, avant que Rennes ne marque deux buts avant même la 6e minute. Le scénario a été incertain, et les deux équipes se sont rendues coups pour coups, pour notre plus grand bonheur. Avec du suspense jusqu'au bout et un scénario un peu fou, cette partie a été vraiment plaisante à suivre.

Les buts :

- Depuis son camp, Bourigeaud envoie un long ballon au sol vers Niang. Le Sénégalais joue intelligemment en appui vers Hunou, qui sert directement Maouassa à gauche. Bien lancé, le latéral centre fort dans l'axe vers Niang, qui reprend parfaitement le ballon en demi-volée et fusille Reynet, d'une frappe imparable sous la barre transversale (1-0, 4e).

- Sur coup-franc, Bourigeaud trouve d'un ballon en cloche Gnagnon, seul et excentré à gauche dans la surface toulousaine. Intelligemment, le défenseur central remet en première intention vers Hunou, qui crucifie Reynet à bout portant du pied gauche (2-0, 6e).

- Après un relai avec Gradel, Sylla est envoyé en profondeur côté gauche. Le latéral centre fort devant le but. Le gardien rennais Mendy tente de détourner la tentative mais se manque. Cela profite à Dossevi, qui d'un plat du pied, marque dans le but vide (2-1, 41e).

- Sur un coup franc à 20 mètres du but rennais, et légèrement excentré côté droit, Gradel enroule sa frappe au-dessus du mur et trouve la lucarne gauche de Mendy, qui dévie le ballon, mais ne peut empêcher le but (2-2, 84e).

- Servi côté droit Raphinha, repique vers l'axe et sert Siebatcheu en pivot dans la surface qui décale pour le jeune Gboho. A peiné entré en jeu, l'attaquant ouvre son pied gauche et trompe Reynet au ras du poteau, au bout du suspense (3-2, 90e+1).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Joris Gnagnon (6,5/10)

Le défenseur central enchaîne. Comme contre Cluj, il s'est montré à son avantage face aux attaquants toulousains, et a imposé sa puissance physique. Toujours présent dans le duel, il se paie aujourd'hui le luxe d'offrir un caviar à Hunou (6e) sur le deuxième but rennais. Une nouvelle prestation aboutie, en témoigne d'excellentes interventions devant Leya Iseka (67e) ou Koulouris (80e). Néanmoins, le Franco-Ivoirien n'est pas toujours irréprochable, et a parfois mis son équipe en danger, comme lorsqu'il monte et laisse Sanogo seul devant Mendy à la 25e.

RENNES :

Edouard Mendy (4) : décisif dès la 1ère minute en détournant une frappe vicieuse de Gradel, le portier rennais n'a pas franchement rassuré. Dans la lignée de son expulsion précoce en Ligue Europa jeudi, il s'est montré assez irrégulier, et même fébrile à certains moments, à l'image de sorties aériennes hasardeuses, comme sur le premier but toulousain. Il réalise toutefois quelques arrêts importants, sur un duel face à Sanogo (25e) et une tête de Koulouris notamment (62e). Difficile de lui faire le moindre reproche sur la réalisation de Gradel, qui a parfaitement frappé son coup-franc.

Faitout Maouassa (5) : comme à son habitude, le latéral n'a pas compté ses efforts. Sérieux défensivement, malgré un mauvais placement sur le but de Dossevi, le Rennais s'est néanmoins illustré sur le plan offensif, en délivrant une passe décisive à Niang d'un centre bien travaillé. Mais gêné par une douleur musculaire, l'ancien Nîmois a commencé à subir au fil de la rencontre. Remplacé à la 72e minute par Jérémy Morel (non noté).

Joris Gnagnon (6,5) : lire le commentaire ci-dessus !

Damien Da Silva  (4,5) : de retour dans le onze, le capitaine rennais a montré deux visages face à Toulouse. Un premier très rassurant, avec des interventions défensives autoritaires comme sur Koulouris (27e), puis un autre moins reluisant, se montrant dépassé par la vitesse des attaquants adverses. Comme lorsqu'il se fait mystifier par Gradel en début de seconde période… Pas son meilleur match avec les Rouge et Noir.

Hamari Traoré (5) : comme Maouassa, le latéral symbolise parfaitement le visage de son équipe. Quand il se projette et apporte le surnombre en attaque, Rennes domine. Mais dès que son équipe n'a plus le ballon et commence à souffrir, Traoré perd en visibilité. Une prestation sobre.

M'Baye Niang (6) : très décevant sur la scène européenne jeudi soir, le Sénégalais a affiché un autre visage aujourd'hui, durant le premier acte du moins. A la conclusion d'une belle action collective (4e) d'une lourde demi-volée sous la barre, le milieu gauche du jour est bien entré dans sa partie, et a multiplié les efforts pour apporter le danger. Mais dans son inconstance habituelle, Niang a ensuite levé le pied et s'est montré plus discret après la pause.

Eduardo Camavinga (5) : une entame timide, marquée d'inhabituelles approximations techniques, comme lorsqu'il manque une passe facile pour Maouassa, puis du mieux au fil de la partie. Gêné par l'état de la pelouse, le prodige rennais a tout de même haussé le niveau et s'est même offert une belle percée sur cinquante mètres, avant de voir son tir être sauvé par Isimat-Mirin devant la cage vide durant le second acte.

Benjamin Bourigeaud (5,5) : indiscutable dans l'entrejeu, Bourigeaud a confirmé son importance dans le onze de Stéphan. Présent à la récupération du ballon, l'ancien Lensois n'a pas hésité à se projeter et se retrouve impliqué sur le deuxième but rennais, en offrant un joli service à Gnagnon sur coup-franc. Un véritable patron, qui s'est même essayé à la frappe, sans succès sur un magnifique geste acrobatique en première période.

Raphinha (5,5) : le Brésilien continue de s'adapter doucement mais sûrement aux exigences de la Ligue 1. Peu en vue durant le premier quart d'heure, il a par le poids de ses dribbles commencé à mettre ses adversaires en difficulté, par la suite. Il fait tourner la tête en Sylla (17e, 52e) à plusieurs reprises, et finit par se montrer décisif en étant à l'origine du dernier but des siens.

Adrien Hunou (6) : une abnégation incroyable et une superbe activité aux avant-postes. Buteur dès la 6e minute, d'un plat du pied gauche à bout portant, le Rennais a réalisé un bon match, et s'est plié au collectif, avec de nombreux déplacements et appels dans le dos de la défense toulousaine. Remplacé à la 63e minute par Jordan Siebatcheu (non noté), qui a apporté sa présence physique et délivre la passe décisive sur le but de Gboho.

Romain Del Castillo (5) : toujours impliqué dans les tâches défensives comme offensives, l'ancien Lyonnais n'a pas ménagé ses efforts. Toujours en mouvement, il se déplace partout sur le terrain, et s'est un offert un joli show en enchaînant les sombreros sur Vainqueur et Sangaré (18e). Dans la zone de vérité, il a été tout de même assez discret et n'a pas été en mesure de sauver son équipe sur le but de Dossevi. Remplacé à la 90e+1 par le jeune Gnantin Yann Gboho (non noté), auteur du but décisif et héros du club breton sur ce match.

TOULOUSE :

Baptiste Reynet (3,5) : le portier toulousain ne peut pas franchement faire grand-chose sur les trois buts encaissés. A chaque fois battu à bout portant, l'ancien Dijonnais n'a pas eu l'occasion de se distinguer ce dimanche en Bretagne, et a trop souvent été abandonné par sa défense, à son plus grand regret. Sur ce match, il n'a pas réussi à réaliser un miracle pour sauver son équipe...

Steven Moreira (3,5) : discret, il a peiné à contenir les montées de Maouassa et les nombreuses tentatives de dribbles de Niang. Très rapide, le latéral aura longtemps subi, avant de relever quelque peu la tête en seconde période. Une prestation insuffisante toutefois pour l'ancien de Rennes ou de Lorient, qui a été pris sur les deux premiers buts encaissés par son équipe...

Kelvin Amian (3,5) : latéral droit de formation, le défenseur central du jour a confirmé quelques lacunes dans l'axe. Souvent mal placé, il a parfois laissé trop de libertés aux attaquants rennais et été malmené par quelques déplacements bien sentis d'Hunou. Toulouse a encaissé 3 buts depuis sa surface de réparation, l'arrière voit forcément sa responsabilité engagée.

Nicolas Isimat-Mirin (3) : un match compliqué pour le défenseur central toulousain. Dépassé par Niang sur l'ouverture du score, il est apparu en retard sur de nombreuses situations rennaises, comme lorsque l'arbitre le sauve en signalant une faute de Del Castillo, qui filait au but, avec beaucoup de clémence. On attend plus de l'ancien du PSV.

Issiaga Sylla (5) : bousculé et gêné par la vitesse de Raphinha, le latéral gauche toulousain a tout de même assez bien contenu son adversaire. Sur le plan offensif, il n'a pas hésité à se projeter et a vu l'un de ses centres porter ses fruits, quand il délivre une passe décisive à Dossevi. Dans les derniers instants, il a été bien trop laxiste face à Raphinha sur l'action du but...

Max-Alain Gradel (6,5) : sans être exceptionnel, le capitaine toulousain s'est montré décisif. Brouillon sur coups de pieds arrêtés, l'Ivoirien a haussé son niveau de jeu tout au long de la partie, et su faire parler son talent. D'abord, en lançant Sylla, sur le premier but des Pitchounes, puis d'un magnifique coup-franc pour l'égalisation. Avant cela, l'ancien de Saint-Etienne avait déjà failli marquer d'une belle reprise de volée, juste à côté du but rennais. 

William Vainqueur (5,5) : le milieu de terrain apporte l'équilibre dans cette formation toulousaine. Quelque peu gêné par un adducteur capricieux, et malmené par Del Castillo, qui lui a infligé un sombrero, l'ancien de l'OM s'est tout de même montré sérieux, et a permis aux siens de sortir la tête de l'eau, par son implication dans l'entrejeu. Dans les moments difficiles de son équipe, le Toulousain a été l'un des seuls à surnager. Remplacé à la 76e minute par Jean-Victor Makengo (non noté).

Ibrahima Sangaré (2) : un début de match catastrophique, marqué par un placement aléatoire, des transmissions ratées (8e, 9e) et une grande difficulté à mettre de l'impact dans l'entrejeu. Coupable du ballon perdu mais aussi de la faute sur le coup-franc entraînant le deuxième but de Rennes, il a provoqué la colère de son entraîneur. Toujours absent des débats par la suite malgré un ballon de but donné à Sanogo, le Toulousain est passé au travers et a été logiquement sanctionné par Antoine Kombouaré, qui l'a remplacé dès la 27e minute par Quentin Boisgard (6). Malgré quelques mauvais choix, le suppléant de Sangaré a beaucoup apporté au club de Garonne, par sa vitesse et sa qualité technique.

Mathieu Dossevi (6) : l'ancien Manceau a réalisé une partie de qualité. Du début à la fin, il s'est montré à son avantage et a fait parler ses aptitudes techniques. Buteur, et auteur de la réduction du score, il a joué avec intelligence et justesse. Ses déplacements depuis l'aile droite ont gêné Maouassa.

Yaya Sanogo (3,5) : l'attaquant toulousain n'a pas franchement brillé. Alors que son équipe ne touchait presque pas le ballon dans le premier acte, il a forcément déjoué et peiné à se distinguer. Il a notamment eu du mal à combiner avec Koulouris et a raté sa seule occasion en butant devant Mendy en première période. Remplacé à la 65e minute par Aaron Leya Iseka (non noté), auteur d'une bonne entrée, et qui aurait pu marquer sur l'un de ses premiers ballons, sans un retour de Gnagnon.

Efthymios Koulouris (6) : le Grec a livré une belle partie. Lui aussi dépourvu de ballons dans le premier acte, il a joué avec patience, et réussi à mettre de la justesse dans les gestes qu'il a entrepris. En témoigne une belle tête, pourtant dos au but et stoppée par Mendy (62e), ou des appels judicieux devant la défense rennaise. Un match intéressant pour la recrue toulousaine.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

RENNES 3-2 TOULOUSE (mi-tps: 2-1) - FRANCE - Ligue 1 / 11e journée
Stade : Roazhon Park - 22.918 spectateurs - Arbitre : Antony Gautier

Buts : M. Niang (3e) A. Hunou (6e) Y. Gboho (90+2e) pour RENNES - M. Dossevi (41e) M. Gradel (84e) pour TOULOUSE
Avertissements : B. Bourigeaud (65e), pour RENNES - S. Moreira (36e), K. Amian (79e), pour TOULOUSE

RENNES : E. Mendy - H. Traoré, D. Da Silva, J. Gnagnon, F. Maouassa (J. Morel, 73e) - Raphinha, B. Bourigeaud, E. Camavinga, R. Del Castillo (Y. Gboho, 90+1e) - A. Hunou (T. Siebatcheu, 64e), M. Niang

TOULOUSE : B. Reynet - S. Moreira, K. Amian, N. Isimat-Mirin, I. Sylla - M. Dossevi, W. Vainqueur (J. Makengo, 76e), I. Sangaré (Q. Boisgard, 28e), M. Gradel - E. Koulouris, Y. Sanogo (A. Leya, 65e)

Niang a ouvert le score pour le Stade Rennais (1-0, 4e)

Tous les joueurs rennais ont sauté dans les bras de leur entraîneur Julien Stephan après le but

Autoritaire, Gnagnon domine Sanogo dans les airs

Le magnifique coup-franc de Gradel ! (2-2, 84e)

Gboho a marqué son 1er but dès sa 1ère en Ligue 1 (3-2, 90e+1)







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Rennes

R
E
N
N
E
S
Banc des remplaçants Toulouse

T
O
U
L
O
U
S
E
>remplacé par Morel, 73e5Maouassa
carton jaune, 65e5,5Bourigeaud
>remplacé par Gboho, 90e+15Del Castillo
but, 6e >remplacé par Siebatcheu, 64e6Hunou
but, 3e6Niang
carton jaune, 36e3,5Moreira
carton jaune, 79e3,5Amian
but, 41e6Dossevi
>remplacé par Makengo, 76e5,5Vainqueur
>remplacé par Boisgard, 28e2Sangaré
but, 84e6,5Gradel
>remplacé par Leya Iseka, 65e3,5Sanogo


MASQUER LA PUB