Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : Thuram et les fans de l'Inter en pleine tempête, Ben Arfa dérape, Wanda fait déjà des siennes...

Par Romain Lantheaume - Top Declarations, Mise en ligne: le 07/09/2019 à 09h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Thuram et les fans de l'Inter dans la tourmente, Ben Arfa repris de volée, Wanda Nara fait déjà des vagues, le sentiment de honte de Di Meco… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Thuram et les fans de l'Inter en pleine tempête, Ben Arfa dérape, Wanda fait déjà des siennes...
Thuram a déclenché la polémique.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Lilian Thuram - «Il est nécessaire d'avoir le courage de dire que les blancs pensent être supérieurs et qu'ils croient l'être. De toutes les manières, ce sont eux qui doivent trouver une solution à leur problème. Les noirs ne traiteront jamais les blancs de cette façon. L'histoire le dit» (Corriere dello Sport, le 5/09/2019)

Vivement critiqué après ses propos polémiques, le champion du monde 1998 a déploré une «phrase sortie de son contexte» en expliquant : «ce que je voulais pointer du doigt, c'est le complexe de supériorité sur les noirs de la part des supporters imitant des cris de singe dans les stades».

2. Le groupe des ultras  de la Curva Nord (Inter Milan) après les cris de singe des supporters de Cagliari visant leur attaquant Romelu Lukaku - «Bonjour Romelu. Nous sommes vraiment désolés que tu penses que ce qui s'est passé à Cagliari était raciste. Tu dois comprendre que l'Italie n'est pas comme d'autres pays d'Europe du Nord où le racisme est un vrai problème. Nous comprenons que cela t'a semblé raciste, mais ça ne l'était pas. En Italie, nous utilisons des manières de faire, juste pour aider notre équipe et essayer de rendre nos adversaires nerveux, pas pour être raciste, mais pour les faire craquer. Nous sommes une organisation de fans multiethnique et nous accueillerons toujours bien les joueurs venant de partout. (…) Nous ne sommes pas racistes et les supporters de Cagliari non plus» (Communiqué, le 3/09/2019)

Il n'y a pas à dire, c'est une formidable famille que le Belge a rejoint cet été…

3. Hatem Ben Arfa – «Aucun challenge qui m'a été proposé ne m'a excité. C'est comme avec une femme, si elle ne t'excite pas, laisse tomber mon frère» (Instagram, le 3/09/2019)

Une sortie plus maladroite qu'amusante, qui a valu à l'ancien Rennais d'être repris de volée par plusieurs consultants. On retiendra la réponse de l'humoriste Julien Cazarre : «Il n'est pas excité le bonhomme, mais c'est lui qui ne va plus exciter personne dans le football. Et en foot, il n'y a pas de viagra…»

4. Wanda Nara, femme et agent de Mauro Icardi – «Parmi les options que nous avions, le PSG était la pire pour moi parce que je dois faire la navette avec les garçons, qui vont à l'école en Italie. De nombreuses équipes italiennes importantes le voulaient et cela aurait été plus pratique, mais j'ai pensé à lui» (Morfi, todos a la mesa, le 6/09/2019)

En accueillant le buteur argentin, le PSG savait qu'il allait aussi devoir composer avec son encombrante compagne, adepte des sorties médiatiques polémiques. Et de ce point de vue, cela a commencé assez fort, même si l'Argentine s'est empressée de rattraper le coup en ajoutant, «on ne pouvait pas dire non au PSG, une équipe qui a tout pour gagner, un top club» .

5. Eric Di Meco, sur le feuilleton Valentin Rongier à l'OM – «Cet épisode-là vient après celui de Mario Balotelli il y a un an quand il ne vient pas. Rappelez-vous, il se déplace à la Commanderie, on commence à négocier et ça ne se fait pas. Tu passais pour des moyens déjà. (...) Hier soir à minuit, moi, j'ai eu honte. Encore une fois, on va faire rire la France. Comment on fait, pourquoi toujours nous ? Cela pourrait arriver de temps à temps à Rennes, à Montpellier mais non» (RMC, le 3/04/2019)

Le milieu de terrain a finalement signé à l'OM mardi en tant que joker mais l'image laissée par les dirigeants phocéens n'est une nouvelle fois pas reluisante…

6. Christophe Dugarry sur le feuilleton Neymar – «J'ai trouvé que c'était un cirque innommable. C'était nul du début à la fin. Des mensonges, des contre-vérités, pfff… Des coups de pression, des menaces, des insultes… Il y a tout eu, dans ce feuilleton. J'ai trouvé ça horrible. Avoir donné cette image du footballeur, d'un club et des supporters qui t'ont accueilli, des moyens donnés pour t'avoir, de la confiance et des responsabilités et de l'amour... J'ai trouvé ça horrible. Une nouvelle fois, l'image renvoyée des footballeurs est catastrophique» (RMC, le 2/09/2019)

Cette saga aura néanmoins permis au PSG et à son nouveau directeur sportif, Leonardo, d'asseoir leur autorité.

7. Cesc Fabregas – «La Premier League et La Liga sont sur une autre planète par rapport à Ligue 1. Mais des talents importants et individuels sortent toujours de France. Les grands clubs européens viennent recruter ici. (…) C'est une ligue très physique, avec beaucoup de contre-attaques, il n'y a pas de contrôle des matchs, ce sont des rencontres loufoques... Je pense que tactiquement, cela peut beaucoup s'améliorer» (AS, le 4/09/2019)

En revanche, l'Espagnol se garde bien de préciser qu'il est loin de surnager depuis son arrivée dans notre championnat en janvier dernier…

8. Luiz Gustavo - «Merci à l'Olympique de Marseille pour cette période passée ensemble et tout ce que vous m'avez donné, et que j'ai essayé de rendre sur le terrain. Merci. C'est la vie, l'aventure se termine à Marseille. Je m'en souviendrai toute ma vie. Chaque moment et chaque seconde avec vous, la ville, les supporters, tous les gens qui travaillent dans ce club... Merci à tous pour chaque seconde qu'on a passée ensemble. Je vous souhaite le meilleur pour cette saison. Continuez tous ensemble avec ce club pour progresser jour après jour. Il faut continuer à montrer la passion. Merci. Au revoir. Allez l'OM» (Site officiel de l'OM, le 3/09/2019)

Malgré ses adieux émouvants, le Brésilien tenait vraiment à rejoindre Fenerbahçe, lui qui n'a pas hésité à renoncer à une prime d'un million d'euros pour faciliter son départ.

9. Daniel Riolo – «Neymar, il a perdu trois sponsors. Il y a un vrai recul de sa cote de popularité. Au Brésil, c'est la même chose. Il ne peut pas être déconnecté de ce que les gens pensent. Il y a des mecs qui traînent des déficits d'amour comme des boulets. Franck Ribéry et Karim Benzema avec la France, par exemple. Neymar, à un moment, il va le sentir. Il va sentir aussi que le Barça ne le voulait pas autant que ça… Un jour ou l'autre, il le comprendra. À un moment ou un autre, il faut revenir sur Terre. Neymar aujourd'hui, ce n'est plus grand-chose» (RMC, le 6/09/2019)

À Neymar de répondre... sur le terrain.

10. Noël Le Graët, sur les banderoles «homophobes» – «On peut être choqué de tout. Quelles banderoles devraient me choquer ? Il y en a certaines que je trouve marrantes. Le premier point, c'est que les banderoles ne devraient pas pouvoir rentrer dans les stades. De là à en faire autant d'histoires, ma réponse est non. (…) Mais accuser le foot de tous les maux, ça ne va pas, non ?» (Ouest-France, le 6/09/2019)

Un sympathique contre-pied de la part du président de la FFF, pas du tout sur la même longueur d'onde que la LFP sur ce coup…

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel gardien ?

Alisson (Liverpool)
Ederson (Manchester City)
Jan Oblak (Atletico)
André Onana (Ajax)
Marc-André ter Stegen (Barcelone)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB