Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : Villas-Boas jusqu'à la mort, unique Mbappé, le contre-pied de Ramos, Emery et Genesio vident leur sac...

Par Romain Lantheaume - Top Declarations, Mise en ligne: le 01/06/2019 à 09h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

André Villas-Boas prêt à donner sa vie pour l'OM, Tuchel encense Mbappé, Emery tacle la mentalité française, Sergio Ramos disposé à jouer gratuitement au Real, Genesio règle ses comptes... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Villas-Boas jusqu'à la mort, unique Mbappé, le contre-pied de Ramos, Emery et Genesio vident leur sac...
Villas-Boas a fait une magnifique promesse aux fans de l'OM.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. André Villas-Boas - «Pour moi, la passion représente tout. Au Portugal, on dit que le club reste pour la vie, c'est la grande passion de notre vie. (…) On va donner notre vie pour arriver jusqu'à notre objectif. C'est la parole que je donne aux supporters, je vais donner ma vie pour mettre l'OM à la hauteur du maillot et du club. Les résultats vont parler. (…) Je ne suis pas un entraîneur qui ne vise que le résultat. Je ne suis pas un entraîneur défensif. Je veux jouer un football offensif comme le slogan de l'OM "Droit au but" » (Conférence de presse, le 29/05/2019)

Avec son discours offensif et passionné, le nouveau coach de l'OM a réussi sa première sortie médiatique !

2. Thomas Tuchel – «Kylian a une confiance inébranlable en lui. Je n'ai jamais vu cela. Cela pourrait être pris pour de l'arrogance, mais chez lui, c'est de la totale confiance, ce qui est normal quand on sait qu'il veut devenir le meilleur joueur du monde. C'est un joueur focalisé sur son métier. Il compte tous ses buts à l'entraînement. Avec une telle attitude, c'est là qu'on voit que c'est un numéro neuf. À vingt ans, il est déjà responsable et indépendant. C'est vraiment un bon mec» (Eurosport Deutschland, le 29/05/2019)

Visiblement, l'Allemand n'est pas rancunier après le coup de pression de son buteur lors des Trophées UNFP…

3. Unai Emery – «Quand je suis arrivé à Paris, j'ai essayé de parler français et la réponse, avec sarcasme, c'est que je ne parlais pas bien. A Londres, je parle un anglais très basique et tout le monde me sourit et me remercie parce que j'essaye» (El Mundo, le 27/05/2019)

Cela se confirme, l'entraîneur d'Arsenal n'a pas gardé que de bons souvenirs de son passage au Paris Saint-Germain (2016-2018)…

4. Sergio Ramos, annoncé désireux de signer en Chine – «Je ne veux pas quitter le Real Madrid. Mon rêve le plus cher est de rester ici pour y terminer ma carrière. Je suis viscéralement attaché à ce club, pour lequel je pourrais jouer gratuitement. C'est ce que je ressens, et c'est pour cela que j'ai décidé de mettre les choses au clair» (Conférence de presse, le 30/05/2019)

Une magnifique déclaration d'amour et une bonne nouvelle pour Zinedine Zidane, qui pourra compter sur son capitaine, dont le contrat expire en juin 2021.

5. Bruno Genesio - «Je trouvais normal qu'il y ait des doutes sur ma capacité à gérer un club comme Lyon quand j'ai pris l'équipe, surtout qu'avec l'entrée dans le nouveau stade, les gens attendaient un très grand nom avec un palmarès, une légitimité supérieure à la mienne. Que ça perdure comme ça pendant trois ans et demi, j'ai eu plus de mal à le comprendre. Au début, certains médias se sont acharnés sur moi et ont favorisé ce bashing sur les réseaux. (…) J'ai toujours eu l'impression de ne pas avoir été pris au sérieux par ces gens-là. Qui sont-ils, qui représentent-ils ? Je n'en ai aucune idée» (Le Progrès, le 30/05/2019)

Pris en grippe par les supporters, le désormais ex-coach de l'OL a vidé son sac ! Le technicien part avec le sentiment du devoir accompli en quittant les Gones sur une qualification directe en Ligue des Champions.

6. Bernard Tapie, ancien président de l'OM, avant la qualification pour la finale de la Ligue des Champions 1993, d'après les propos que lui prête l'ex-sélectionneur de la Roumanie, Cornel Dinu – «Je vais gagner demain sans aucun problème. Je suppose que tu sais que ce vieux décati de Goethals est originaire de Bruges. Grâce à lui, j'ai pris toutes les mesures nécessaires pour empêcher les Belges de nous causer des ennuis. Nous gagnerons facilement. En ce moment même, il (Goethals) attend que je lui parle de l'argent dont il a besoin pour sa mission. (…) J'ai aussi besoin de ton aide pour l'arbitre, car je veux qu'il s'abstienne de donner un carton jaune à Basile Boli. Si Boli est sanctionné, il sera suspendu contre Milan en finale. Pour cela, l'arbitre recevra 20 000 dollars» (Autobiographie, le 31/05/2019)

De nouvelles accusations de corruption formellement démenties par Tapie.

7. Mario Balotelli – «Olympique de Marseille, merci tout le monde pour ces cinq mois incroyables même si nous n'avons pas atteint nos objectifs. Je veux vraiment dire merci à l'entraîneur, au staff, aux joueurs, au président, aux directeurs, à tous ceux qui travaillent avec l'OM et aux supporters. Merci j'espère à bientôt sinon bonne chance pour la suite. Allez l'OM» (Instagram, le 25/05/2019)

Avec l'absence de coupe d'Europe la saison prochaine, difficile d'imaginer l'Italien, en fin de contrat, prolonger avec l'OM, sauf effort conséquent de sa part…

8. L'ancien international russe Andreï Kanchelskis, sur Henrikh Mkhitaryan, absent lors de la finale de Ligue Europa contre Chelsea (1-4) en raison du conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan – «Il a peur de quoi ? Qu'il joue au foot ! C'est un clown... S'il a peur, il faut lui acheter des couches. On se fout des relations entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Si Arsenal perd, il sera l'un des coupables» (L'Equipe, le 29/05/2019)

Des propos particulièrement durs mais depuis la défaite d'Arsenal, ce n'est plus l'Arménien qui est au centre des débats mais bien Mesut Özil, auteur d'une finale catastrophique.

9. Claude Makelele, sur l'attitude d'Adrien Rabiot, mis à l'écart au PSG – «Quand il y a une punition, il faut savoir l'accepter. Mais il faut juste comprendre pourquoi on en est arrivé à cette situation. À quel moment un joueur se sent-il légitime pour entamer un bras de fer avec son club ? C'est simple, quand il n'en a pas peur. J'imagine que Rabiot a vu que plein de joueurs au club se permettaient de penser d'abord à eux et il a fait pareil. Sauf qu'il a peut-être été moins intelligent que d'autres car il l'a fait trop bruyamment» (Le Parisien, le 27/05/2019)

Difficile de ne pas y voir une nouvelle pique visant la fameuse absence d'institution forte, souvent pointée du doigt au PSG…

10. James Milner, sur son accrochage avec Lionel Messi en demi-finale aller de la Ligue des Champions (0-3) - «Il n'était pas content du tout. Il me lançait plein de mots en espagnol en traversant le tunnel à la mi-temps. Il m'appelait 'burro'. Cela se traduit par 'âne', mais je crois que dans le foot espagnol, le terme est également utilisé pour désigner quelqu'un qui donne des coups de pied aux gens. Je ne pense pas qu'il se soit rendu compte que je comprenais l'Espagnol. Il a dit : 'Cette faute que tu as faite, c'est parce que je t'ai baladé'. Je l'ai laissé et je suis allé dans le vestiaire. Je n'ai que de l'admiration pour lui. Il a gagné le droit de dire ce qu'il veut» (Daily Mail, le 28/05/2019)

Milner, la grande classe !

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour l'OL en 8es de Ligue des Champions ?

Liverpool
FC Barcelone
Manchester City
Juventus Turin
Bayern Munich
FC Valence
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB