Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : le coup de pression de Mbappé, Kita dégoutait Sala, Bale déplore une vie de "robot"...

Par Damien Da Silva - Top Declarations, Mise en ligne: le 25/05/2019 à 09h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, le coup de pression de Mbappé, Kita dégoutait Sala, Bale déplore une vie de «robot», Dugarry charge Mbappé le mercenaire, Griezmann lutte contre l'homophobie et le show Rami… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : le coup de pression de Mbappé, Kita dégoutait Sala, Bale déplore une vie de
Kylian Mbappé a fait du bruit avec sa sortie médiatique.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Kylian Mbappé - «C'est un moment très important pour moi, je pense que j'arrive à un premier ou à un second tournant dans ma carrière. J'ai découvert énormément de choses ici et je sens que c'est peut-être le moment d'avoir plus de responsabilités. J'espère que ce sera peut-être au Paris Saint-Germain, ce serait avec grand plaisir, ou ce sera peut-être ailleurs pour un nouveau projet, mais je voudrais vous dire merci» (Trophées UNFP, le 19/05/2019)

Au moment de recevoir son titre de meilleur joueur de l'année en Ligue 1, l'attaquant du Paris Saint-Germain a réalisé un coup de pression calculé envers ses dirigeants. Une sortie qui a beaucoup fait parler !

2. Emiliano Sala, à un ami - «Il y a l'offre de Cardiff. Ils (les dirigeants nantais, ndlr) ont négocié pour gagner beaucoup d'argent. Donc ils veulent absolument que je parte là-bas. C'est vrai que c'est un bon contrat mais sportivement ce n'est pas intéressant pour moi. Voilà, ils essaient par tous les moyens que j'aille là-bas. D'un autre côté, je ne veux pas parler avec Kita, je n'ai pas envie de m'énerver, c'est une personne qui me dégoûte quand elle est en face de moi. Lui, aujourd'hui, il veut me vendre à Cardiff car il va rentrer l'argent qu'il veut. Il ne m'a même pas demandé, il ne s'intéresse qu'à l'argent» (Message audio, le 21/05/2019)

Décédé dans un accident d'avion le 21 janvier dernier, l'Argentin ne voulait pas quitter Nantes pour Cardiff. Mais dégoûté par son président Waldemar Kita, il a finalement cédé comme il l'a expliqué à l'un de ses amis le 6 janvier.

3. Gareth Bale - «En tant qu'athlète professionnel, en particulier dans un environnement collectif, vous ne pouvez pas choisir votre emploi du temps comme au golf ou au tennis. C'est comme si nous étions des robots. On nous dit où aller, à quelle heure manger, à quelle heure nous devons retrouver l'entraîneur. C'est comme perdre sa liberté d'une certaine façon. Vous ne pouvez pas décider ce que vous voulez faire et quand vous voulez le faire» (BT Sport, le 21/05/2019)

Un mal-être qui explique sûrement les difficultés de l'ailier du Real Madrid de retrouver son meilleur niveau...

4. Christophe Dugarry - «Je disais qu'il fallait faire partir Neymar parce que dans ma tête, Mbappé était dans le projet. Et ils s'en fichent tous. Ce sont tous des mercenaires. Il avait réussi à garder une image du mec qui aimait Paris mais en vrai, ils n'en ont rien à faire du collectif, du groupe, que ça gagne ou perde» (RMC Sport, le 20/05/2019)

Le consultant n'a vraiment pas aimé le coup de pression de Kylian Mbappé et a totalement dézingué l'attaquant du Paris Saint-Germain pour son comportement.

5. Antoine Griezmann - «L'homophobie n'est pas une opinion, mais un délit. Et, désormais, si un joueur tient des propos homophobes sur le terrain, je pense que j'arrêterai le match. Parce qu'il faut que ça change. C'est vrai que les stades ne sont pas des endroits très accueillants pour les homosexuels. Il y a parfois des chants homophobes... À notre époque, c'est inacceptable. Cette agressivité, on finit tous par la payer» (Têtu, le 22/05/2019)

Une belle et courageuse prise de position de la part du buteur de l'Atletico Madrid afin de lutter contre l'homophobie dans le football.

6. Franck Ribéry - «Tout le monde était là aujourd'hui, mes enfants, mes parents, ma femme, mes cousins, toute ma famille. C'était un moment spécial et difficile, mais le plus important pour moi était que nous soyons champions. C'étaient mes derniers moments à l'Allianz Arena, avec mes collègues, avec mon équipe. Je ne suis pas resté deux ou trois ans, mais 12 ans. Mais c'est la vie, c'est le football, il faut aller de l'avant. Toute chose vient en son temps, et il faut l'accepter» (Cérémonie, le 18/05/2019)

Après 12 années magnifiques au Bayern Munich, l'ancien Marseillais a réalisé un discours émouvant pour faire ses adieux au club allemand, qu'il quitte sur un titre de champion.

7. Mehdi Benatia - «C'est le plus gros travailleur que tu puisses croiser. C'est incroyable. Son niveau d'exigence, son intensité permanente : c'est du jamais vu. Il est en mission. Fin décembre, nous avons joué à Bergame (2-2). Il était au repos et n'a joué que 20 minutes, ce qui ne l'a évidemment pas empêché d'être décisif. Après le match, on rentre dans le bus, lui était devant, moi derrière, je reçois un message de Cri qui me demande ce que je vais faire maintenant. Le match était terminé, il faisait nuit noire et je lui ai répondu : 'Je rentre chez moi retrouver ma famille. Pourquoi ?'. Et là, il m'a répondu : 'Je vais aller à la salle faire une séance de cardio et de musculation'. Il a été faire 1h30 de sport. Voilà pourquoi CR7 est CR7» (Yahoo Sports, le 20/05/2019)

Une nouvelle anecdote qui explique encore une fois la longévité du buteur de la Juventus Turin Cristiano Ronaldo au plus haut niveau.

8. Aymeric Laporte - «Le sélectionneur sélectionne ; s'il me prend, tant mieux, sinon tant pis. Mais ça ne sert à rien d'en parler tout le temps car ça finit par me porter préjudice. Je ne réclame rien, je ne revendique rien. Laissez-moi tranquille. Et si, un jour, je suis appelé, posez-moi vos questions. Mais en attendant, s'il vous plaît, oubliez-moi. Et ces deux dernières années, j'ai arrêté de donner des interviews aux médias français parce que j'ai été dégoûté par les mensonges qui ont été dits et qui n'ont jamais été démentis» (France Football, le 21/05/2019)

Agacé par les remarques concernant son absence en équipe de France, le défenseur central de Manchester City a décidé de réaliser une véritable mise au point !

9. Javier Tebas - «Le problème avec le PSG et City, c'est que ce sont des clubs gérés par des Etats : l'un avec l'argent du pétrole, l'autre avec celui du gaz. Et cela fait énormément de mal au football européen, parce qu'ils font augmenter les prix du marché, et que les clubs doivent verser des sommes incroyables pour conserver leurs joueurs. Cela place les autres clubs dans une situation économique très tendue, et déséquilibre l'équilibre structurel de tout le football européen. Ce n'est plus du sport, ni une industrie, mais un jouet. Le jouet d'un Etat. A force de jouer avec ces jouets, c'est tout le système actuel du football européen qui pourrait être détruit. Ils sont à l'origine de tout ce problème» (Financial Times, le 23/05/2019)

Comme toujours, le président de la Liga ne lâche pas le Paris Saint-Germain et Manchester City...

10. Adil Rami - «Je suis venu remettre un prix, je ne risquais pas d'en prendre un. (...) Avec Ronaldo, nous avons porté le même maillot, celui de l'AC Milan, je suis champion du monde, tout comme lui. Mais une qualité nous sépare, la vitesse. J'ai préféré le ralenti de… Pamela Anderson» (Trophées UNFP, le 19/05/2019)

Si le défenseur central de l'Olympique de Marseille n'a pas été performant cette saison, il n'a pas perdu son sens de l'humour et a réalisé un véritable show lors de la cérémonie des Trophées UNFP.

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Quelle piste offensive étudiée par l'OM jusqu'à présent vous séduit le plus ?

Marcus Thuram (Guingamp)
Patrick Schick (AS Rome)
Dario Benedetto (Boca Juniors)
Salomon Rondon (WBA)
Gaëtan Laborde (Montpellier)
Fernando Llorente (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB