Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Les Gunners prennent une sérieuse option ! - Débrief et NOTES des joueurs (Arsenal 2-0 Naples)

Par Youcef Touaitia - Actu Europa League, Mise en ligne: le 11/04/2019 à 22h55
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Très sérieux, Arsenal a logiquement battu Naples (2-0), ce jeudi, lors du quart de finale aller de la Ligue Europa. Portés par un excellent Aaron Ramsey, les Gunners, qui auraient pu gagner avec un écart bien plus large, iront en Italie, dans une semaine, avec le moral gonflé à bloc.

Les Gunners prennent une sérieuse option ! - Débrief et NOTES des joueurs (Arsenal 2-0 Naples)
Les Gunners ont mérité leur victoire.

Et si Unai Emery nous refaisait le coup ? Triple vainqueur de la Ligue Europa entre 2014 et 2016 avec le FC Séville, l'entraîneur espagnol rêve de remporter à nouveau cette compétition. Un souhait qui peut toujours être exaucé après la victoire méritée d'Arsenal sur Naples (2-0), ce jeudi, lors du quart de finale aller.

Un succès maitrisé qui aurait pu être bien plus large sans les multiples parades d'Alex Meret pour la formation italienne, à côté de la plaque à l'Emirates Stadium.

Arsenal sans pitié

Mieux entrés dans la partie, les Gunners mettaient une pression continue sur le but de Meret. Il fallait seulement un quart d'heure de jeu pour faire sauter le verrou napolitain par Ramsey, à la conclusion d'une belle action collective initiée par Özil (1-0, 15e). Surpris, les Partenopei prenaient le jeu à leur compte mais manquaient d'inspiration dans les trente derniers mètres. Tout le contraire d'Arsenal, qui doublait la mise par Torreira, qui enrhumait Ruiz avant de profiter d'une déviation de Koulibaly pour faire chavirer l'Emirates Stadium (2-0, 29e).

Comment Naples pouvait renverser la vapeur ? Face à des Gunners très sérieux et affamés, les partenaires d'Insigne ne trouvaient pas la solution. Physiquement et dans l'occupation du terrain, les hommes d'Unai Emery étaient clairement au-dessus et géraient parfaitement les événements. Peu avant la pause, il fallait une double intervention de Meret pour empêcher le vice-champion d'Italie de couler définitivement, alors qu'Insigne, pourtant seul au point de penalty, se trouait sur sa tentative.

Meret maintient Naples à flot

Au retour des vestiaires, Arsenal poussait toujours. Ramsey faisait une nouvelle fois briller Meret, qui détournait superbement une frappe du Gallois. Le portier italien sauvait encore les meubles sur une demi-volée vicieuse de Maitland-Niles, qui aurait encore pu tuer la rencontre une bonne fois pour toutes. En face, les hommes de Carlo Ancelotti n'arrivaient pas à mettre ce petit but si important pour le retour, avec notamment un nouveau raté incroyable de Zielinski.

Dans le dernier quart d'heure, les deux équipes se ruaient vers l'attaque. Arsenal cherchait à conforter son avance tandis que Naples courait derrière la réduction de l'écart au score. En vain, puisque des deux côtés, les attaquants, dont Aubameyeng, manquaient de précision sur leurs tentatives. Les Napolitains devront montrer un autre visage au San Paolo pour espérer renverser cette équipe anglaise, bien décidée à aller au bout cette année.

La note du match : 7/10

Un bon match de Coupe d'Europe. Si Naples a été globalement décevant, de son côté, Arsenal a fourni une copie très solide. Le bon point, c'est que les deux équipes ont ouvert le jeu et ont mis de l'intensité tout au long de la partie. Une rencontre plaisante à suivre.

Les buts :

- Dans l'axe, à 45 mètres Özil joue un une-deux avec Ramsey et lance Lacazette sur la droite. Le Français percute, trouve Maitland-Niles devant lui sur le côté de la surface. En rupture, le jeune Gunner transmet latéralement à Ramsey, qui trouve le petit filet droit de Meret d'un plat du pied à ras de terre au niveau du point de penalty (1-0, 15e).

- A 30 mètres, Ruiz se fait chiper le ballon par Torreira. L'Uruguayen file au but, enrhume le milieu espagnol, revenu en catastrophe, d'une magnifique talonnade derrière la jambe d'appui, avant d'allumer la mèche. Malheureux, Koulibaly dévie le ballon dans son propre but (2-0, 29e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Aaron Ramsey (8/10)

Pour un de ses derniers matchs européens avec Arsenal, le futur joueur de la Juventus a été énorme. Auteur de l'ouverture du score après un superbe effort, il a été impressionnant dans l'entrejeu, participant autant au repli défensif qu'à la construction du jeu. Un grand match.

ARSENAL :

Petr Cech (5) : le gardien tchèque a passé une soirée très tranquille. Grâce à qui ? A Insigne et Zielinski, qui ont mangé la feuille de match en attrapant les oiseaux qui planaient au-dessus de l'Emirates Stadium.

Sokratis Papastathopoulos (6,5) : le Grec s'est montré bien plus rassurant qu'à Rennes, où il avait été expulsé dès la première période. Il n'a jamais tremblé devant les attaquants italiens.

Laurent Koscielny (7,5) : incertain pour cette rencontre, le défenseur central a répondu présent. Bien placé, impeccable dans les duels aériens, il a été impérial. Dans les dernières minutes, il réalise une intervention digne du capitaine qu'il est devant Milik pour garder la cage de Cech inviolée.

Nacho Monreal (6,5) : sérieux. L'Espagnol a toujours été bien placé sur les timides assauts adverses. Il n'était pas loin de mettre le troisième but sur corner au retour des vestiaires.

Ainsley Maitland-Niles (7) : comme souvent, l'Anglais n'a pas déçu. Grace à son gros abattage, il a posé de gros soucis à Mario Rui. Passeur décisif sur l'ouverture du score de Ramsey, il a montré un visage conquérant.

Lucas Torreira (7,5) : au rendez-vous. L'Uruguayen a fait la loi au milieu, en étant à l'origine du break sur une somptueuse action individuelle. Un match de haute volée avec une activité monstrueuse. Remplacé à la 77e minute par Mohamed Elneny (non noté).

Aaron Ramsey (8) : lire commentaire ci-dessus.

Sead Kolasinac (6,5) : un bon match pour le Bosnien, utilisé dans un rôle de piston gauche. Il s'est montré très autoritaire en mettant le pied de manière agressive pour marquer son territoire.

Mesut Ozil (6) : oui, le milieu offensif allemand peut encore livrer des prestations intéressantes. Sans être génial, le meneur de jeu a été important, en étant notamment impliqué dans la construction du but de Ramsey. Du mieux. Remplacé à la 66e minute par Henrikh Mkhitaryan (non noté), auteur d'une entrée intéressante.

Alexandre Lacazette (5,5) : s'il n'a pas réussi à se montrer dangereux devant le but, l'attaquant français a eu le mérite d'être important dans la construction du jeu et dans le harcèlement de la défense adverse. Il décale parfaitement Maitland-Niles sur l'ouverture du score. Remplacé à la 66e minute par Alex Iwobi (non noté).

Pierre-Emerick Aubameyang (5) : la rare déception chez les Gunners ce soir. Malgré ses nombreux appels dans la profondeur, le Gabonais a été peu servi. Dans la zone de vérité, il a fait preuve de maladresse.

NAPLES :

Alex Meret (7,5) : le meilleur joueur de son équipe. Sans ses multiples arrêts, Naples aurait pu repartir de Londres avec une valise pleine à craquer.

Elseid Hysaj (3,5) : un match très compliqué pour l'Albanais. Offensivement, il n'a rien apporté. Défensivement, il s'est fait balader par Lacazette et Kolasinac. A côté de la plaque.

Nikola Maksimovic (5,5) : l'ancien joueur de Valence a tenté tant bien que mal de repousser les attaquants adverses. Avec plus ou moins de réussite dans la dernière heure.

Kalidou Koulibaly (4) : la grosse déception de la soirée. Buteur contre son camp à la demi-heure de jeu, le défenseur central sénégalais a montré beaucoup moins de sérénité qu'à l'accoutumée. En seconde période, il manque plusieurs relances, dont une qui aurait pu déboucher sur un nouveau but d'Arsenal.

Mário Rui (3) : le Portugais n'a clairement pas fait la différence dans son couloir. Pire encore, il a perdu des ballons très dangereux, comme celui menant au but de Ramsey. Des errements défensifs qui ont déstabilisé toute l'arrière-garde napolitaine.

José Callejón (3) : inexistant. L'ailier espagnol, trop timide, n'a absolument rien apporté dans son couloir. Un fantôme.

Allan (4) : le Brésilien a été méconnaissable. Débordé en première période, le milieu de terrain n'a pas eu son impact habituel. Il a énormément souffert sur les percées de Torreira et Ramsey.

Fabián Ruiz (4) : coupable de la perte de balle fatale sur le second but, l'Espagnol s'en voudra longtemps. Car il a été un des moins mauvais dans son équipe avec l'utilisation du ballon au-delà de la ligne médiane. Remplacé à la 82e minute par Adam Ounas (non noté).

Piotr Zielinski (5) : une belle activité, mais pour lui aussi, une imprécision inhabituelle dans ses derniers gestes. Notamment sur son énorme occasion en seconde période après une remise d'Insigne.

Dries Mertens (3) : le Belge s'est fait manger par la défense londonienne. Trop peu en vue, il n'a rien apporté sur le front de l'attaque. Remplacé à la 65e minute par Arkadiusz Milik (non noté).

Lorenzo Insigne (4) : une toute petite partie pour l'attaquant italien, jamais dans le bon tempo. Symbole de sa partie ratée, l'énorme occasion qu'il gâche avant la pause sur une frappe au niveau du point de penalty. Il offre néanmoins un caviar à Zielinski, qui s'est lui aussi manqué. Remplacé à la 82e minute par Amin Younes (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

ARSENAL 2-0 NAPLES (mi-tps: 2-0) - LIGUE EUROPA - 1/4 de finale
Stade : Emirates Stadium - 59.738 spectateurs - Arbitre : Alberto Undiano Mallenco

Buts : A. Ramsey (14e) K. Koulibaly (25e, csc) pour ARSENAL
Avertissements : - E. Hysaj (46e), pour NAPLES

ARSENAL : P. Cech - S. Papastathopoulos, L. Koscielny, Nacho Monreal - A. Maitland-Niles, L. Torreira (Mohamed Elneny, 77e), A. Ramsey, S. Kolasinac - M. Özil (H. Mkhitaryan, 67e) - A. Lacazette (A. Iwobi, 67e), P. Aubameyang

NAPLES : A. Meret - E. Hysaj, N. Maksimovic, K. Koulibaly, Mário Rui - José Callejón, Allan, Fabián Ruiz (A. Ounas, 82e), P. Zielinski - D. Mertens (A. Milik, 66e), L. Insigne (A. Younes, 82e)

Ramsey a ouvert la marque pour les Gunners (1-0, 15e)

Torreira a poussé Koulibaly à la faute (2-0, 29e)

Aubameyang au duel avec Koulibaly

Ancelotti va devoir trouver la solution dans une semaine







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Monaco doit-il se séparer de Jardim rapidement ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Arsenal

A
R
S
E
N
A
L
Banc des remplaçants Naples

N
A
P
L
E
S
>remplacé par Elneny, 77e7,5Torreira
but, 14e8Ramsey
>remplacé par Mkhitaryan, 67e6Ozil
>remplacé par Iwobi, 67e5,5Lacazette
carton jaune, 46e3,5Hysaj
but contre son camp (csc), 25e4Koulibaly
>remplacé par Ounas, 82e4Fabián Ruiz
>remplacé par Milik, 66e3Mertens
>remplacé par Younes, 82e4Insigne


MASQUER LA PUB