Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : "un prisonnier"... Véronique Rabiot se lâche sur la situation de son fils !

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/03/2019 à 21h31
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Écarté depuis de nombreuses semaines en raison de son refus de prolonger son contrat, qui expire en juin prochain, Adrien Rabiot a également été mis à pied par le Paris Saint-Germain. Une situation très compliquée pour le milieu de terrain français, comparé à un prisonnier par sa mère et représentante, Véronique Rabiot.

PSG :
Rabiot, mis au placard par le PSG, a été défendu par sa mère.

La fin d'aventure d'Adrien Rabiot (23 ans) au Paris Saint-Germain se termine de la pire des manières… Refusant de prolonger son contrat, qui expire en juin prochain, le milieu de terrain a été écarté depuis le mois de décembre. Le club de la capitale, vexé par sa sortie en boîte de nuit au soir du fiasco contre Manchester United (1-3), en Ligue des Champions, ainsi qu'un «like» sur une vidéo de Patrice Evra insultant Jérôme Rothen, en a rajouté une couche en le mettant à pied jusqu'au 27 mars.

Une situation très difficile que Véronique Rabiot a énormément de mal à digérer. Très discrète dans les médias, la représentante du Tricolore a accordé un long entretien à L'Equipe dans lequel elle raconte le calvaire vécu par son fils depuis de nombreuses semaines.

Rabiot vit mal la situation

«Je n'ai pas envie de faire pleurer dans les chaumières, ni de fragiliser encore plus Adrien en disant qu'il n'est pas bien. On s'attaque au versant humain. Nous sommes pudiques. Je peux simplement vous dire qu'il vit très mal tout ce qui se passe» , a affirmé Madame Rabiot, dans une colère noire contre le PSG. Selon elle, les dirigeants franciliens font tout pour lui mettre des bâtons dans les roues, empêchant même son fils de s'entraîner.

«Adrien s'entraîne, mais je ne veux pas vous dire où, avec qui et comment. Mais bien sûr qu'il s'entretient. Il est obligé. Un footballeur de haut niveau comme lui, qui n'est pas blessé, ne peut pas rester treize jours sans s'entretenir. Et comme l'accès de Saint-Germain (du Camp des Loges) lui est totalement interdit, il a bien fallu s'organiser» , a répondu la mère du milieu de terrain.

V. Rabiot – «Adrien ne va pas se mettre à la poterie»

Véronique Rabiot est ensuite revenue sur les deux événements qui ont entraîné la mise à pied du joueur. Une décision affligeante selon elle. «Le PSG veut s'occuper aussi de la vie privée d'Adrien, alors qu'il n'en veut plus ! Il veut qu'il se mette en pyjama à neuf heures, avant le match, devant sa télé, pour aller au lit à onze heures ! Ces gens-là ne connaissent pas le rythme de vie des joueurs ?» , s'est-elle interrogée.

«Quand un joueur joue, ce qui est son métier, il a un rythme d'entraînement. Là, il ne se passe plus rien pour Adrien. Adrien ne va pas se mettre à la poterie en attendant que ça se passe. Il faut bien qu'il s'occupe, qu'il vive ! On lui reproche de sortir (en boîte) alors qu'on ne veut plus le faire jouer. C'est contradictoire» , a-t-elle soutenu, alors qu'une plainte contre Antero Henrique, dans le viseur de l'UNFP, va être déposée pour harcèlement.

Une attitude «sordide» du PSG

Véronique Rabiot est allée encore plus loin en regrettant que le PSG ait retiré la prime d'éthique du mois de janvier à son fils. «Sa grand-mère est morte le 5 janvier. Son papa le 25. Et on lui enlève sa prime d'éthique. Mais on est encore plus que dans le sordide ! Il faut oser !» , s'est-elle offusquée. «On lui retire sa prime au prétexte qu'il n'est pas allé en stage au Qatar. Sa grand-mère venait de décéder et son père était mourant. Il aurait fallu qu'Adrien parte au Qatar... Et on lui supprime ensuite sa prime d'éthique... Mais c'est sordide. Sor-di-de !»

V. Rabiot – «Adrien est prisonnier»

Et de terminer par un cri du coeur. «Ce n'est pas qu'une impression. Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG. Bientôt c'est au pain sec, à l'eau et au cachot ! Ce milieu est cruel... Un footballeur est fait pour jouer, pas pour rester au placard. Adrien ne joue plus depuis décembre, et probablement jusqu'en juin. Ramené à une carrière professionnelle, six mois c'est énorme !» , a-t-elle éludé.

«On le prend en otage parce qu'il ne veut pas re-signer, alors qu'il ne fait que respecter son contrat. Adrien ne demande que ça : respecter son contrat» , a-t-elle raconté. Des mots crus qui ne manqueront pas de faire réagir. Une chose est sûre : on ne reverra très certainement plus Adrien Rabiot sous le maillot du PSG après un tel plaidoyer…

Que pensez-vous des propos de Véronique Rabiot ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Rudi Garcia est-il un bon choix pour permettre à l'OL d'atteindre ses objectifs ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB