Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
OL - AS Roma, la désillusion
Par Alexis Pereira - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 06/03/2007 à 23h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique Lyonnais, défait sur sa pelouse (0-2) par l'AS Roma de Totti, dit tristement adieu à la Ligue des Champions. Les joueurs de Jean-Michel Aulas devront encore patienter pour décrocher la tant convoitée Coupe aux grandes oreilles.

Après une entame de match plutôt réussie, l'Olympique Lyonnais a tout doucement laissé filer la qualification ce soir à Gerland. Incapables de tenir un rythme soutenu sur de longs temps de jeu, les hommes de Gérard Houllier ont offert des possibilités de contres aux joueurs romains. Ces derniers ont inscrits deux buts en première mi-temps sans que les Gones paraissent en mesure de réagir. En seconde période, avec un visage plus offensif, l'OL a plusieurs fois buté sur le dernier rempart adverse, Doni, avant de sortir de la rencontre par excès de nervosité. Les Rhodaniens sont une nouvelle fois éliminés de la plus prestigieuse compétition européenne. Il leur reste le championnat et la finale de la Coupe de la Ligue le 31 mars face à Bordeaux pour se consoler.

Les meilleurs moments et les buts

- Chivu lance Tonetto dans le dos de la défense lyonnais côté gauche. Ce dernier centre instantanément pour la tête de Totti. Le capitaine romain, libre de tout marquage aux 6 mètres, ne laisse aucune chance à Coupet et ouvre le score pour les Romains (0-1, 22').

- Fred, exilé côté droit, repique dans l'axe et arme une frappe qui, déviée par De Rossi, passe de peu à côté du but romain. Sur le corner de Juninho qui suit, Squillaci, après un cafouillage monstre dans les 6 mètres italiens, ne peut que pousser le cuir dans les gants de Doni (39').

- Sur un contre rondement mené, Cassetti change d'aile pour Mancini côté gauche. Le Brésilien enrhume Réveillère au prix de multiples passements de jambe, puis enchaîne avec une frappe pied gauche imparable qui va se loger dans la lucarne de Coupet. Le break est fait juste avant la mi-temps (0-2, 44').

- Sur un ballon repoussé par la défense romaine, Juninho récupère le ballon à l'entrée de la surface de réparation. Le Brésilien crochète Tonetto et arme une frappe lourde que Doni parvient à dégager en corner du poing (51').

- A la réception d'une mauvaise relance adverse, Källström contrôle pied gauche puis enchaîne sur un tir pied droit aux 18 mètres. Sa frappe de mule est repoussée in extremis par Doni (57').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Les Lyonnais sont plutôt bien rentrés dans la partie. Après un bon premier quart d'heure, les coéquipiers de Juninho ont été cueillis à froid par l'ouverture du score romaine. Obligés d'attaquer pour marquer 2 buts, ils se sont précipités et les Giallorossi ont profité de l'occasion pour aggraver le score. En deuxième période, les coéquipiers de Juninho ont couru après le score pendant la première demi-heure sans réussite avant de sortir du match en répondant aux petites provocations italiennes. Coupet n'a pas eu beaucoup de travail et sa responsabilité n'est pas engagée sur les deux buts. Réveillère a laissé filer Tonetto sur le 1er but romain. Squillaci a une nouvelle fois réalisé un match sérieux. Cris, plus nerveux qu'à l'accoutumée, n'a pas eu son aura habituelle. Abidal a réalisé une partie intéressante. Au milieu, Diarra a semblé dépassé. Juninho et Tiago n'ont pas eu l'influence escomptée. Govou a été transparent. Malouda n'a pas démérité mais n'a pas eu de réussite dans ses choix. Fred a perdu son duel avec Méxès et a eu un comportement plus que limite. Les rentrées de Källström, Wiltord et Benzema n'auront pas changé la donne de la rencontre.

Les Romains ont su attendre les Gones pour mieux les prendre en contre. Après avoir subi le début de rencontre, les hommes de Spalletti se sont montrés de plus en plus dangereux en phase de contres. Ils ont d'ailleurs trouvé par deux fois la faille dans la défense rhodanienne lors du premier acte. Au cours de la deuxième mi-temps, les coéquipiers de Méxès ont parfaitement contenu les offensives lyonnaises et se sont montrés menaçants en contre. Doni a réalisé un sans-faute. Les latéraux Tonetto et Cassetti ont rapidement pris la mesure de leurs adversaires directs et ont beaucoup apporté offensivement. La charnière Méxès – Chivu a été impériale, mettant Fred sous l'éteignoir. Au milieu de terrain, De Rossi a une nouvelle fois abattu un travail monstre laissant au Chilien Pizarro le loisir de mener le jeu giallorosso. Sur les ailes, les Brésiliens Mancini et Taddei ont été très percutants et déroutants. Enfin, Francesco Totti reste une référence du football mondial répondant toujours présent dans les grands rendez-vous.

La note : 12/20

L'Olympique Lyonnais est éliminé de la Ligue des Champions. Après le nul obtenu à Rome (0-0), les Gones se sont fait surprendre à Gerland par une Roma très bien en place et réaliste. Place désormais au championnat de Ligue 1 et à la finale de la Coupe de la Ligue.


Olympique Lyonnais – AS Roma : 0-2 (0-2) Match aller : (0-0)
Stade de Gerland
Arbitre : M. Mejuto Gonzalez (ESP)
Buts : Totti (22’), Mancini (44’) pour l'AS Roma
Avertissements : Tiago (57’), Cris (63’), Källström (76’), Fred (93’) – Perrotta (78’), Pizarro (91’)

Les équipes :

Olympique Lyonnais : Coupet – Réveillère (Benzema, 69’), Squillaci, Cris, Abidal – Tiago, Diarra (Källström, 46’), Juninho (cap.) – Govou (Wiltord, 46’), Malouda – Fred

AS Roma : Doni – Cassetti, Méxès, Chivu, Tonetto – Pizzaro, De Rossi – Taddei, Perrotta, Mancini (Faty, 89’) – Totti (cap.)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB