Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : comment Tuchel a éteint Manchester United

Par Youcef Touaitia - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 13/02/2019 à 08h58
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pourtant privé de Neymar et d'Edinson Cavani, le Paris Saint-Germain s'est aisément imposé sur la pelouse de Manchester United (0-2), mardi, lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Tactiquement comme émotionnellement, Thomas Tuchel a parfaitement maîtrisé cette rencontre.

PSG : comment Tuchel a éteint Manchester United
Tuchel n'a laissé aucune chance à la bande à Solskjaer.

Un mercato peu satisfaisant, les blessures de Neymar, Edinson Cavani et Thomas Meunier, des performances moins abouties ces dernières semaines… Depuis le début de l'année 2019, Thomas Tuchel n'a pas hésité à montrer son agacement derrière les micros.

Une attitude parfois irritante qui laissait craindre une certaine nervosité avant le choc contre Manchester United. Il n'en a finalement rien été. En effet, le coach allemand a parfaitement maîtrisé la situation à Old Trafford, où ses préférés l'ont aisément emporté 2-0, mardi.

Les Red Devils pris au piège

Tactiquement, premièrement. Malgré les nombreuses absences, Tuchel a aligné une équipe compétitive en imposant ses choix. Une défense avec trois centraux tantôt rapprochés, tantôt écartés en fonction des phases de jeu qui a permis à Juan Bernat et Daniel Alves de jouer très avancés sur certaines séquences. Un dispositif qui a énormément gêné Manchester United puisque Marcus Rashford s'est systématiquement cassé les dents sur Thiago Silva et Presnel Kimpembe, tandis qu'Anthony Martial et Jesse Lingard n'ont jamais réalisé de différences sur les ailes.

Au milieu, Marco Verratti et Marquinhos ont réalisé des énormes efforts, n'hésitant jamais à redescendre pour prêter main forte aux défenseurs et à tenter de créer le décalage lorsque le bloc évoluait plus haut. Aidés par un Julian Draxler travailleur, les deux milieux ont impressionné. Angel Di Maria, lui, a souvent repiqué dans l'axe en première période afin de désorganiser la défense mancunienne puis à manger la ligne de touche une fois que la différence a été faite. Kylian Mbappé, enfin, a eu carte blanche pour se balader sur tout le front de l'attaque. Une mécanique huilée dans laquelle s'est perdu Ole Gunnar Solskjaer.

Une gestion parfaite de l'événement

Émotionnellement, secondement. Il a longtemps été reproché aux Parisiens de ne pas savoir gérer l'événement, notamment sous les ordres d'Unai Emery, très souvent stressé sur le bord de la touche. Avec Tuchel, l'état d'esprit est bien différent. Même s'il a été agacé par certains choix en première période, avec des pertes de balle sur des passes pourtant simples de ses offensifs, l'Allemand n'a jamais semblé inquiet. Au contraire, l'ancien entraîneur du Borussia Dortmund s'est montré détendu, dans l'attente que ses joueurs trouvent la clé.

Même lorsque le PSG a mené, alors qu'il avait jusqu'ici l'habitude de se crisper et de perdre ses moyens en reculant et en laissant l'adversaire faire le jeu, l'équipe a su rester assez haut sur le terrain pour contrer au bon moment. Résultat, un second but venu rapidement qui a complètement enfoncé Manchester United, bien heureux de ne pas boire la tasse à de nombreuses reprises sur des opportunités manquées d'Alves, Mbappé et Bernat. «Notre mentalité a changé» , a même concédé Marquinhos après le match. Et Tuchel, pour son premier gros test européen, y a été pour beaucoup.

Qu'avez-vous pensé de la gestion des événements par Thomas Tuchel ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel est votre pronostic pour PSG-Real ?

Victoire du PSG
Match nul
Victoire du Real
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB